AccueilS'enregistrerConnexion

Venez vous faire déclarer et choisir votre armée dans CE SUJET !

Les groupes par armée sont crées ! Si vous n'avez plus de groupe ou pas le bon, il vous sera demandé de vous rendre dans le sujet ci-après rapidement.


Partagez | 
 

 En route [PV Kenren/Nagayan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarKnurlnien



Féminin
Nombre de messages : 14699
Age : 24
Race : Dragonne
Armes : Feu, griffes, queue, dents, magie à certaine occasion &... intelligence ? xDDD.
Ville : Dragon
Date d'inscription : 20/02/2007

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Les sangliers... rôtis de préférence xD | Naga', mon dragonnier ='D | Ma Kimi', ma floodeuse préférée qui ne me dépassera pas xD [ Et que j'aime beaucoup =D xD]. | Shishi ou mon pitit Kenken à moi xD, pas de calins ! x) Mais je t'aime quand même xD [T'as vu ? Jl'ai dit... Jme ramolis à cause de toi T.T xD]. | Trisst ! =). | & Nayiii =D.

MessageSujet: En route [PV Kenren/Nagayan]   Dim 13 Sep - 11:11


    Encore une fois la dragonne se retrouvait seule. D’ordinaire, cette situation aurait été tout à fait normale, mais depuis peu, elle s’était trouvée – comme disait les hommes-aux-oreilles-pointues – un dragonnier. Normalement ce phénomène se produisait à la naissance des dragons, et seulement si l’œuf avait été enchanté. Knurlnien ignorait ce qui était arrivé à son œuf, mais elle devinait que tout n’avait pas dû se passer correctement, pour son plus grand malheur – ou bonheur- elle ne le savait pas encore. Quels qu’ils soient, elle maudissait ces êtres-marchants-sur-deux-pattes d’êtres aussi incompétents. Il fallait aller au bout de l’enchantement, ou la laisser tranquille, et ne pas faire les choses qu’à moitié. Knurlnien grogna. Avoir ce genre de pensés la mettait de mauvaise humeur.

    La dragonne survolait la grande étendue-d’eau-brillante, communément appelée dans la langue des hommes-aux-oreilles-rondes, le lac Leona. Sortant des nuages, Knurlnien piqua vers l’eau à une vitesse à en faire pâlir plus d’un, en quelque secondes, elle disparaissait sous l’eau, pour ressortir quelques mètres plus en battant des ailes pour reprendre de la hauteur. Cette petite baignade lui changea les idées. Elle se mit voler en direction de la terre ferme.

    Elle se trouvait non loin de Dras Leona. C’est ici qu’elle devait rejoindre son dragonnier. Il était partit acheter des vivres en ville, et ne devrait pas tarder à revenir. Knurlnien s’était posé assez loin pour rester discrète, elle voulait éviter les ennuis. Nagayan et elle s’étaient rencontré il n’y a pas si longtemps que ça, selon les perceptions de la dragonne. Ils apprenaient doucement à se connaître, mais je jeune comme ne maitrisait pas encore bien la magie bien qu’il se soit amélioré. Elle essayait donc d’éviter au mieux toutes les situations de danger, ce qui n’était pas chose facile, à se demander si quelque fois le garçon ne le faisait pas exprès. La dragonne soupira, laissant s’échapper une grosse fumée noire de ses naseaux. Elle n’aimait pas quand Nagayan s’éloignait de la sorte et espérait son retour rapide.

Revenir en haut Aller en bas
avatarKenren
Neutre


Masculin
Nombre de messages : 6921
Age : 27
Race : Enfant Humain.
Armes : Une dague.
Ville : Humain.
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Kimi ma n'amoureuse humaine, Yunie [ma Popo], Knurknur, Laelyou' [Qu'est'c'tu fous ? T.T], Illlounet, Ghirstou'.

MessageSujet: Re: En route [PV Kenren/Nagayan]   Dim 13 Sep - 22:56

Nagayan soupesa le sac et émit un hochement d'approbation : cela devrait être suffisant pour plusieurs jours et, espérons-le, pour l'entièreté de la mission qui l'attendait. Il remercia le marchand et lui tendit une pièce en or pour régler l'ensemble de la marchandise. Le brave homme le remercia plusieurs fois avec ferveur à tel point que Nagayan se demanda s'il était si rare que ça de recevoir un client dans une ville comme Dras'Leona.
Le dragonnier sortit rapidement de l'échoppe et se retrouva immédiatement dans un flot de personnes hurlant à qui mieux mieux les mérites des poissons frais, des diamants aux mille feux et des écailles de dragons ancestraux. Sans se retourner, il se mit en route en faisant attention, par un geste qui commençait à devenir machinal, à cacher à l'aide de sa manche la marque rouge brillante qui ornait sa main droite. "Pas très discret ce machin là", ne put il s'empêcher de maugréer dans sa barbe, comme à son habitude depuis le début de la mission. Il faut dire que Dras'Leona n'était peut être pas l'endroit le plus sûr pour les dragonniers réfractaires au régime et encore moins l'endroit où il rêvait d'être ces derniers temps.
La ville empirienne était noire, sale, et habitée par les pires créatures de l'armée de Galbatorix. Le jeune homme redressa la tête vers les hauteurs des bâtiments, presque surpris de ne pas trouver une ombre sans visage en train de l'observer. La journée était déjà bien avancée, il ne fallait maintenant plus trainer.

C'est en marchant d'un pas bien décidé que Nagayan franchit le pont levis Ouest de la ville. Perdu au milieu des nombreux passants et commerçants, il ne se fit pas arrêter par les trois gardes en armure qui gardaient ce côté là de la ville noire. Il faut dire que les braves hommes étaient bien occupés à gérer une querelle de poissonniers et à railler les jeunes damoiselles aux cheveux dorés qui avaient le malheur de passer à la portée de leurs mains sales. Le dragonnier n'eut donc aucun mal à rejoindre le chemin en terre menant au lac Leona. Une fois passé hors de vue des hauteurs de la ville, il s'engouffra sur un petit sentier à peine tracé au milieu des arbres, qui menait après un bon quart d’heure d’efforts sur une berge abritée du lac, présentant une végétation particulièrement luxuriante.
A peine arrivé au lieu de rendez-vous, il ressentit immédiatement l'agacement de la dragonne qui vint faire sa place dans son esprit, comme une évidence. Il grimaça. Nagayan était encore loin d'être habitué aux intrusions brutales de la grande dragonne rouge dans ses pensées. Il n'arrivait pas encore à bien maitriser le flux d'émotions qui l'envahissait à chaque fois que Knurlnien était à proximité. C'était un peu comme si son cerveau ne lui appartenait plus tout d'un coup et qu'il assistait, comme un observateur impuissant, aux réflexions d'une autre personne dans son for intérieur. En plus de ça, il devait bien admettre que les pensées et les sentiments de la dragonne à son égard lui étaient encore indéchiffrables...

*Je suis de retour Knur' ! Viens voir, j'ai un truc à te montrer." lui glissa-t-il. Il savait que la dragonne avait accès à l'ensemble de ses pensées, il n'avait même pas à faire l'effort de chercher son contact psychique. Elle l'avait d’ailleurs déjà mis plusieurs fois en garde : s'il n'apprenait pas à fermer son esprit, ce serait un jour une personne malfaisante qui s'emparerait de ses pensées.

Le dragonnier s'assit au pied d'un arbre pour regarder la grande masse rouge apparaitre au-dessus de l'eau, comme sortie de nulle part. Ses écailles étincelaient au soleil de fin d'après midi, la dragonne avait dû profiter de l'eau du lac pendant une bonne partie de la journée.
Le temps que la dragonne vienne le rejoindre, Nagayan avait ouvert son sac et en avait sortit une grande carte en papier, qu'il étala par terre avec soin. Dessus, on pouvait distinguer la ville de Dras'Leona et l'ensemble des routes enchevêtrées qui la constituaient. Les alentours étaient également représentés : l’immense lac Leona à l’ouest, la montagne à quatre pics Helgrind au Sud, la capitale Urû’Baen bien plus à l’Est. Il posa le doigt sur le pic le plus au Nord d’Helgrind.

« Ils vont d’abord aller là-bas, assister à je ne sais pas quel rite morbide, avant de prendre la direction de la capitale. J’ai entendu dire qu’une grande fête aller se dérouler en l’honneur de leur Dieu vénéré. Beaucoup d’esclaves prendront la route demain matin dès l’aube, et le convoi avec les deux prisonniers également. Cela me semble compliqué de les intercepter à ce moment là, il y aura un monde fou et probablement un nombre important de gardes. On a beau dire tout ce qu’on veut, tu n’es pas très discrète et je ne vois pas comment on va y arriver ! »

Tous les anciens du Conseil avaient beau avoir vanté la mission comme « formatrice » pour le nouveau dragonnier et sa compagne de route, pour Nagayan, réussir à intercepter le convoi des deux prisonniers elfes pour les libérer avant qu’ils n’atteignent Urû’Baen lui semblait plutôt être une mission suicide. Et c’est un peu avec découragement qu’il devait avouer qu’il n’avait aucune idée comment s’y prendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKnurlnien



Féminin
Nombre de messages : 14699
Age : 24
Race : Dragonne
Armes : Feu, griffes, queue, dents, magie à certaine occasion &... intelligence ? xDDD.
Ville : Dragon
Date d'inscription : 20/02/2007

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Les sangliers... rôtis de préférence xD | Naga', mon dragonnier ='D | Ma Kimi', ma floodeuse préférée qui ne me dépassera pas xD [ Et que j'aime beaucoup =D xD]. | Shishi ou mon pitit Kenken à moi xD, pas de calins ! x) Mais je t'aime quand même xD [T'as vu ? Jl'ai dit... Jme ramolis à cause de toi T.T xD]. | Trisst ! =). | & Nayiii =D.

MessageSujet: Re: En route [PV Kenren/Nagayan]   Lun 14 Sep - 11:15




      *Je suis de retour Knur' ! Viens voir, j'ai un truc à te montrer.*

    Ouf, Nagayan avait fait vite et il semblait saint et sauf. Le lien qui les unissait se fit naturellement et sa mauvaise humeur s’estompa un peu, bien que la mission qui les attendait ne l’emballe absolument pas, bien au contraire. Le contact mental avec le jeune homme était toujours un peu étrange, ce sentiment s’estompait de plus en plus avec le temps, mais la dragonne avait toujours un peu de mal à s’y faire. La conscience du garçon se liait chaque jour plus profondément avec la sienne, donnant quelque fois à la dragonne l’impression de perdre une partie de son identité. Heureusement cette sensation ne durait pas. Elle avait eu la surprise de constater que, elle, la dragonne solitaire, se sentait finalement beaucoup mieux lorsque son dragonnier était à ses côtés.En un battement d’ailes, elle fut près de lui. Curieuse, la dragonne observa cet étrange objet qu’il sortait de son sac. Elle lut dans son esprit que le parchemin était communément appelé par les êtres-marchants-sur-deux-pattes, une carte. Knurlnien n’en avait jamais vu avant. Elle savait que les humains conservaient énormément de textes, leur mémoire étant si courte qu’il fallait tout le temps leurs rappeler les évènements. La dragonne n’aurait jamais pensé qu’il fallait aussi qu’ils se rappellent l’agencement de leur territoire. Elle ne fit aucun commentaire, les pratiques des hommes-aux-oreilles-rondes restaient pour elle incompréhensible et inintéressantes.

      « Ils vont d’abord aller là-bas, assister à je ne sais pas quel rite morbide, avant de prendre la direction de la capitale. J’ai entendu dire qu’une grande fête aller se dérouler en l’honneur de leur Dieu vénéré. Beaucoup d’esclaves prendront la route demain matin dès l’aube, et le convoi avec les deux prisonniers également. Cela me semble compliqué de les intercepter à ce moment-là, il y aura un monde fou et probablement un nombre important de gardes. On a beau dire tout ce qu’on veut, tu n’es pas très discrète et je ne vois pas comment on va y arriver ! »

    Knurlnien s’approcha, renifla la carte et regarda le plan. Ce bout de papier n’était peut-être pas si inutile. Elle grogna. Le conseil avait décrété que cette mission était faisable. Cela devait donc être le cas. La dragonne n’était pas d’accord avec cet avis, et trouvait cette mission bien plus dangereuse qu’elle n’y paraissait. Devant le conseil, elle n’avait pas plus en placer une, et cette mission leur avait été attribué. Bien sûr, s’il arrivait quelque chose à Nagayan, elle s’assurerait de tous leur manger la tête. Elle réflechit à toute vitesse aux options qui s’offrait à elle. Il fallait trouver un plan et vite, si possible, un plan qui permettrait de vite déguerpir.

      *Hmmm, s’ils ont réussi à capturer des Elfes et à les tenir en échec jusque-là, c’est qu’il doit y avoir des magiciens dans leurs rangs. Les deux prisonniers ont également dû être drogués, une fois libérés, on ne pourra pas compter sur leur aide…*

    La présence de magiciens l’inquiétait plus que tout, surtout les magiciens en question étaient capable de tenir tête aux hommes-aux-oreilles-pointues très doués avec la magie. Knurlnien grogna, une fumée noire s’échappa de ces naseaux tandis qu’elle labourait le sol de ses griffes. Cette mission était absurde ! Nagayan peinait encore à fermer son esprit aux intrus qu’on l’envoyait affronter des magiciens aguerris. Bien sûr la dragonne pouvait l’aider, mais elle ignorait le nombre de leurs ennemis et leur puissance. Cette mission comportait beaucoup trop d’imprévus à son gout. Sa mâchoire claqua.

      *Je pense qu’il faut agir pendant qu’ils prennent la direction d’Helgring. Avec un peu de chance, les soldats ne seront pas autorisés à assister à leurs rituels et ils seront moins nombreux. L’idéal serait de les prendre par surprise afin de les déstabiliser. On profitait de ce moment-là pour attaquer et libérer les deux prisonniers*

    Leur mission première était de libérer les deux hommes-aux-oreilles-pointues. Mais elle commençait à connaître Nagayan, si les prêtres étaient accompagnés d’un troupeau d’esclaves, le jeune homme tenterait surement de les libérer eux aussi. La dragonne quant à elle n’en avait cure. Elle voulait exécuter la mission et partir le plus vite possible, mais pour que la mission se passe bien, elle devait prévoir toute les éventualités.

      *Nagayan, il y aura des esclaves avec eux. Cela ne m’étonnerait pas qu’ils veulent en sacrifier un ou deux aux pieds d’Helgrind avant de partir pour la capitale. Nous ne pourrons pas sauvez tout le monde, et il va falloir faire un choix dès maintenant. La mission est dangereuse, on ne peut pas se permettre de prendre des risques inutiles. Range tes affaires, et monte sur mon dos, on en discutera sur le trajet.*

    La dragonne attendit que Nagayan est accroché ses sacs à la selle toute neuve que leur avait offert le conseil et soit monté sur elle pour décoller. Knurlnien avait 11 printemps mais restait plutôt petite pour son âge. Pour un homme-aux-oreilles-rondes, elle devait faire la taille d’une petite taverne de deux étages. Elle s’envola avec grâce, bien que le décollage dû bousculer son dragonnier. Direction la montagne maudite. Elle ne vola pas longtemps, le jour commençait à décliner. Elle survola le plus bas possible le territoire qui s’étendait près du pic le plus au Nord. De cette façon Nagayan et elle pouvait repérer les lieux. Un petit sentier était déjà tracé. Il avait l’air très peu emprunté, elle devina que c’est par là que passait les prêtres pour leurs cérémonies.

      *Regarde !*

    Elle se posa non loin de façon à pouvoir voir, sans être vu.

Revenir en haut Aller en bas
avatarKenren
Neutre


Masculin
Nombre de messages : 6921
Age : 27
Race : Enfant Humain.
Armes : Une dague.
Ville : Humain.
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Kimi ma n'amoureuse humaine, Yunie [ma Popo], Knurknur, Laelyou' [Qu'est'c'tu fous ? T.T], Illlounet, Ghirstou'.

MessageSujet: Re: En route [PV Kenren/Nagayan]   Lun 23 Nov - 10:25

Nagayan resta pensif encore quelques instants, regardant la carte. Il n'avait pas peur, cela faisait quelques temps maintenant que la peur était partie mais il se sentait quelque peu sceptique sur l'issue de l'aventure. Quoiqu'il en soit, la dragonne n'avait pas tort : il fallait agir de manière très localisée, profiter de l'effet de surprise pour récupérer les deux prisonniers et repartir avant que les magiciens n'aient eu le temps de leur lancer un mauvais sort. Et ça, c'était si tout se passait bien.

*Nagayan, il y aura des esclaves avec eux. Cela ne m’étonnerait pas qu’ils veulent en sacrifier un ou deux aux pieds d’Helgrind avant de partir pour la capitale. Nous ne pourrons pas sauvez tout le monde, et il va falloir faire un choix dès maintenant. La mission est dangereuse, on ne peut pas se permettre de prendre des risques inutiles. Range tes affaires, et monte sur mon dos, on en discutera sur le trajet.*

Le dragonnier grimaça et rangea la carte, sans répondre. Le lien qui reliait Knurlnien au jeune homme le surprenait toujours. Le sort des esclaves lors du rite religieux l'avait déjà fait réfléchir tout au long de son excursion à Dras'Leona. Voir des pauvres bougres se faire massacrer en l'honneur d'on ne sait trop quelle entité divine lui donnait la chair de poule. Malgré sa "formation" de dragonnier, qui avait été fortement raccourcie pour les besoins de la cause soit dit en passant et qui n'était toujours pas terminée, il n'arrivait pas à ne pas se sentir proche de ces pauvres gens qui n'avaient jamais eu la moindre chance dans leur vie. Lui aussi après tout aurait pu terminer comme chair à canon pour la cause d'État dénué de sens.
Nagayan accrocha l'ensemble de ses affaires à la selle et, d'un élan qu'il commençait maintenant (enfin) à maitriser, s'installa sur le dos de la dragonne et s'agrippa fermement au niveau du cou de sa compagne d'aventure. La majestueuse créature n'en demanda pas plus pour s'élancer et monter rapidement dans les airs, emmenant son valeureux cavalier avec elle. Bien que Nagayan ne se sentit à l'aise pour deux sous, l'ivresse et le plaisir de Knurlnien l'imprégnèrent aussitôt. De tout là-haut, penché sur le corps chaud et massif de sa dragonne, on se sentait le roi du monde, complètement invincible. Depuis qu'il avait goûté à cette sensation, il ne pouvait plus s'en passer. Des fois, il comprenait pourquoi le roi Galbatorix avait complètement pété les plombs..

La dragonne le rappela rapidement à l'ordre, remettant ses idées en place. Il se pencha autant que possible pour observer la montagne. Après quelques instants, il repéra une lueur au milieu de la masse noire formée par la végétation. Cala ressemblait fortement à un autel éclairé par des torches, et le dragonnier aurait même juré qu'il y avait déjà quelques personnes qui s'affairait aux préparatifs de la fête.
Knurlnien attira également son attention sur le sentier qui semblait venir de la direction de Dras'Leona et par conséquent, d'où arriverait la horde d'illuminés. Le lieu se précisait donc. Nagayan sentit malgré tout son ventre se serrer, il pensa pendant quelques instants à sa femme, Kimiko, qu'il comptait tout de même revoir un jour.

Le jeune homme descendit rapidement une fois la dragonne posée. On avait une vue imprenable sur le sentier. Nagayan s'avança un peu plus. Une odeur s'élevait dans les airs, et elle n'avait rien de naturelle. Ca ressemblait à... De la soupe. Une fois cette constatation faite, il ne lui fallut pas longtemps pour repérer, en bordure du sentier, une grande cabane adossée à une écurie. Malgré la discrétion du bâtiment, de la fumée sortait de la cheminée.

"Knur, je crois que tu avais raison. Ca ressemble fortement à une auberge pour les soldats pendant les cérémonies. Ils doivent s'arrêter là pendant que les prêtres emmènent leurs offrandes vivantes au temple plus haut. Ce que je ne sais pas, c'est ce qu'ils feront des prisonniers pendant le rite. Seront ils là haut au temple ou bien ici au milieu des soldats ?"

Ce point était important. A deux, cela était difficilement envisageable de surveiller les deux endroits en même temps. Dans le fond, Nagayan et Knurlnien n'avaient pas beaucoup le choix. Vu l'importance politique des deux prisonniers elfes, l'escorte serait abondamment constituée. Il fallait espérer que ce rite serait effectivement le moment où les prisonniers seraient séparés des soldats.
Nagayan fit un signe silencieux à la dragonne de faire demi tour. La nuit était maintenant complète, on ne voyait plus grand chose des alentours. En remontant dans les hauteurs de la montagne, le jeune homme manqua plusieurs fois de tomber, se rattrapant de justesse à la dragonne.

Ils décidèrent enfin d'un commun accord de planter leur camp de fortune à une distance raisonnable au dessus de l'Autel. De là, ils voyaient maintenant clairement le dispositif du sacrifice, illuminé par les torches. Il y avait deux énormes poteaux en bois sculpté, juste en face de l'autel. Dix autres poteaux, de taille et d'aspect plus raisonnable, étaient également disposés tout autour. Enfin, un énorme faussé creusé dans la terre encerclait l'autel et semblait décrire des symboles mystiques. Après quelques minutes d'observations, Nagayan repéra également quatre personnes assises par terre non loin du dispositif, dans la pénombre. Il s'agissait vraisemblablement des esclaves qui avaient monté l'ensemble de la scène.

"Knurlnien, je pense qu'il faudra agir très vite. Vu l'ampleur de leur autel, il y aura probablement beaucoup de monde et notre arrivée ne va pas passer inaperçue. Il ne faudra pas beaucoup plus qu'une dizaine de minutes aux soldats restés plus bas pour venir aider les prêtres ici quand ils entendront le bruit. Il faudra qu'on soit déjà repartis à ce moment là. J'irais directement détacher et chercher les prisonniers pendant que tu leur fiches la frousse de leur vie. Il faudra que tu nous récupères dès que je les ai détachés et qu'on s'envole. Tu réussiras à décoller avec 3 personnes sur ton dos ?"

Ce n'était pas vraiment une question dans le fond, puisqu'ils n'avaient pas le choix. Le dragonnier posa la main machinalement sur la garde de son épée pour se rassurer. La partie s'annonçait serrée.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKnurlnien



Féminin
Nombre de messages : 14699
Age : 24
Race : Dragonne
Armes : Feu, griffes, queue, dents, magie à certaine occasion &... intelligence ? xDDD.
Ville : Dragon
Date d'inscription : 20/02/2007

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Les sangliers... rôtis de préférence xD | Naga', mon dragonnier ='D | Ma Kimi', ma floodeuse préférée qui ne me dépassera pas xD [ Et que j'aime beaucoup =D xD]. | Shishi ou mon pitit Kenken à moi xD, pas de calins ! x) Mais je t'aime quand même xD [T'as vu ? Jl'ai dit... Jme ramolis à cause de toi T.T xD]. | Trisst ! =). | & Nayiii =D.

MessageSujet: Re: En route [PV Kenren/Nagayan]   Dim 6 Déc - 20:36

La dragonne s’était lentement posée sur une petite colline qui surplombait ce qui semblait être un autel. Celui-ci n’était pas très discret, le soir tombait, éclairé par de multiples torches, il faisait tâche au milieu de cette sombre végétation. Aux alentours de Dras leona, et plus particulièrement d’Helgrind, l’atmosphère était pesante, de nuit le paysage semblait sortir tout droit des abîmes. Knurlnien frissonna. Rien ici n’était rassurant. Depuis qu’elle était arrivée, elle se sentait en permanence menacée, comme ci quelconque créature inconnue pouvait lui sauter dessus. Cette sensation s’amplifiait avec la disparition du jour.
Derrière l’allée illuminée, on pouvait apercevoir au loin, a plusieurs centaines de mètres une petite cabane, ou plutôt une auberge. Assez loin semblait il pour ne pas gêner une possible cérémonie mais assez proche pour porter assistance. Une odeur de nourriture humaine atteignit les naseaux de la dragonne, lui rappelant qu’elle ne serait pas contre un petit casse-croute si l’occasion se présentait. Son dernier repas était récent mais Knurlnien n’était jamais contre le fait de manger. Et puis divaguer à propos de viande fraiche la réconfortait ! Nagayan la ramena à la réalité.
« Knur, je crois que tu avais raison. Ca ressemble fortement à une auberge pour les soldats pendant les cérémonies. Ils doivent s'arrêter là pendant que les prêtres emmènent leurs offrandes vivantes au temple plus haut. Ce que je ne sais pas, c'est ce qu'ils feront des prisonniers pendant le rite. Seront-ils là-haut au temple ou bien ici au milieu des soldats ? »
La dragonne émit un petit grognement pour signifier qu’elle y réfléchirait. Ils firent tous les deux demi-tours, afin d’établir leur camps et de trouver un meilleur poste d’observation. Elle ne comprit pas pourquoi ils n’y étaient pas allés en volant, cela aurait été plus simple. De plus Nagayan ne cessait de trébucher. Elle s’amusa plusieurs fois de sa maladresse, heureuse de se sentir indispensable à la vie de cette petite chose [héhé]. Enfin, au cours d’un débat intérieur, elle dû finalement se rendre à l’évidence, si ils avaient volé, la dragonne les aurait fait repéré. La nuit avait beau être dorénavant noire, le vol d’un dragon n’était pas spécialement silencieux.

Ils s’arrêtèrent enfin. La montagne était abrupte et inconfortable, Knurlnien aimait encore moins se lieu. Le seul point positif était la vue. On pouvait maintenant clairement apercevoir le dispositif mis en place pour la cérémonie qui allait se dérouler. Plus loin encore, on voyait également la lumière dégagée par l’auberge ou se trouvait les soldats. Nagayan, lui semblait préoccupé. La dragonne eu vite fait de voir ce qui le tracassait. Près de l’autel, quatre personnes étaient regroupées, des esclaves vraisemblablement, ils étaient tous vêtus d’une simple toge.
« Knurlnien, je pense qu'il faudra agir très vite. Vu l'ampleur de leur autel, il y aura probablement beaucoup de monde et notre arrivée ne va pas passer inaperçue. Il ne faudra pas beaucoup plus qu'une dizaine de minutes aux soldats restés plus bas pour venir aider les prêtres ici quand ils entendront le bruit. Il faudra qu'on soit déjà repartis à ce moment-là. J'irais directement détacher et chercher les prisonniers pendant que tu leur fiches la frousse de leur vie. Il faudra que tu nous récupères dès que je les ai détachés et qu'on s'envole. Tu réussiras à décoller avec 3 personnes sur ton dos ? » La dragonne émit un petit grognement amusé. Le plan de son dragonnier lui paraissait bien simple et optimiste. Ou peut-être était-ce elle qui avait tendance à toujours envisager le pire.
*Hmmm. Ces quatre personnes sont des esclaves, ce ne sont pas nos prisonniers. Je doute d’ailleurs qu’ils restent quatre biens longtemps, au vu de l’ampleur des installations.* Knurlnien réfléchis rapidement, elle espérait réellement pouvoir éviter de se confronter aux prêtres tordus d’Helgrind. Elle de plus quasiment sûre qu’ils sauraient utiliser la magie puisque celle-ci était considéré comme occulte par les humains et par conséquent digne d’intérêt pour eux.  *Avec un peu de chance, il n’y a aucune raison que les prisonniers dit politique assistent au culte. Ce serait prendre le risque de les exposer inutilement sans garde, si les soldats sont confinés à l’auberge… Je pense que les prisonniers y seront aussi.*
Elle sentait le trouble de Nagayan, et lui devait sentir le sien. La dragonne faisait de son mieux pour maitriser ses émotions, elle savait maintenant que son lien mental avec le jeune homme pouvait être très impactant. Knurlnien s’efforçait de réfléchir vite. Pour elle, il était évident qu’il fallait se focaliser sur les soldats, de plus, elle était plus à l’aise avec la  force brute ainsi que son dragonnier. La question de la charge qu’elle devrait porter se posait également. La dragonne avait une croissance lente et de ce fait était plutôt petite pour son âge. Un seul passager à porter était un poids plume, mais trois, dans des conditions ou elle risquait d’être blessée, cela devenait plus compliqué. Mais les-hommes-aux-oreilles-pointues étaient normalement plutôt léger, se rassura-t-elle.
*Si tout se passe bien,  cela devrait aller pour trois personnes, surtout si deux d’entre elles sont des elfes… Nagayan, tu devrais manger, prendre des forces. Repose toi si tu le peux, je monte la garde*
Le ton de la dragonne ne lui laissait pas réellement le choix, elle voulait qu’il se repose. La mission qui les attendait demandait beaucoup d’énergie et Knurlnien, inquiète voulait à tout prix éviter qu’il arrive quelque chose au jeune homme. Il en allait de sa responsabilité. Peu importe les deux prisonniers, c’est lui qu’elle protégeait d’abord. La nuit était noire et silencieuse. Seul le souffle clame des deux compagnons venait troubler ce silence.

La dragonne resta de longues heures, à observer le moindre mouvement. Au milieu de la nuit, les choses s’agitèrent. Une troupe arrivait. Knurlnien pouvait voir les torches briller au loin. Les quatre esclaves enchainés se réveillèrent également. Petit à petit les lumières se rapprochèrent. Les prêtres arrivèrent par petits groupes en récitant ce qui semblait être des sermons. De là où elle était, la dragonne entendait comme un macabre chuchotement s’élever dans les montagnes. Les hommes étaient vêtus de noir et cagoulé. A beaucoup d’entre eux, il semblait manquer des membres. Ils se disposèrent en arc de cercle face à Helgrind. Les esclaves déjà présents et une demi-douzaine d’autres virent s’agenouiller de force devant eux. D’autres restèrent en arrière, ils n’étaient pas destiné a participé au rituel cette fois ci.
Knurlnien bouscula Nagayan.
*Regarde ! Ca a commencé. Je ne vois pas nos prisonniers, seulement des esclaves. Je sais que c’est beaucoup de te demander, mais penses-tu que tu serais capables de sonder leurs esprits, en évitant celui des prêtres ? Ils ont peut être vu quelque chose qui pourrait nous aider.*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En route [PV Kenren/Nagayan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

En route [PV Kenren/Nagayan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - :: L'EMPIRE :: dras-leona-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit