AccueilS'enregistrerConnexion

Venez vous faire déclarer et choisir votre armée dans CE SUJET !

Les groupes par armée sont crées ! Si vous n'avez plus de groupe ou pas le bon, il vous sera demandé de vous rendre dans le sujet ci-après rapidement.


Partagez | 
 

 Mais où est donc Ornicar ? [Pv Etty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zarakaï
Neutre


Masculin
Nombre de messages : 498
Age : 26
Race : Paladin de la justice et de la liberté
Armes : Awarren son épée longue , Iron Keshman , sa hache de guerre , son gant-arc et son bras gauche
Ville : Humain modifié
Date d'inscription : 15/03/2008

Feuille de personnage
Song thème: Zed Fate
Relation(s):

MessageSujet: Mais où est donc Ornicar ? [Pv Etty]   Ven 14 Juin - 20:00

Un océan. Des débris flottants. Les vagues se brisant sur une plage de sable fin, donc la couleur se confondait presque avec celle de l'écume. Un soleil de plomb, brûlant et étouffant. Et plusieurs corps rejetés par la mer, sur cette île n'existant sur aucune carte.
Dans le climat ambiant, rien ne laissait soupçonner que quelques heures auparavant, à à peine une dizaine de kilomètres de là, une violente tempête avait fait rage, dévastant un navire transportant plus de trois cent personnes à son bord. 
Les corps d'un bon nombre flottaient encore au large, tandis que certains, très rares, ayant échappés aux squales et autres monstres marins, ainsi qu'à la noyade, finissaient de s'échouer un peu partout autour de cette île. Et c'est parmi ce chaos ambiant qu'une silhouette à la tignasse immaculée reprenait conscience. L'homme se traîna péniblement sur la plage, puis s'assit, et contempla le spectacle macabre autour de lui. Au moins une demi-douzaine de corps sans vie échoués sur la plage. Certains n'étant même pas entiers, probablement à cause d'une créature aquatique qui s'était constitué un banquet de ces âmes infortunées. 
L'humain se redressa, et dégagea ses cheveux blancs de son visage sévère. Il se sentait lessivé, ce qui était compréhensible, compte tenu du fait qu'il avait dérivé plusieurs heures, et avait même dut défendre chèrement sa peau face aux prédateurs tapis dans les eaux sombres de la mer. 

Le survivant était parvenu à conserver sa lame durant ce périple, et entrepris, tout en inspectant les masses inanimés sur la côte, de sécher son arme, afin qu'elle ne rouille pas.

Il trouva enfin un individu familier: Delnifae. Une jeune elfe, qu'il avait recueillis sous son aile alors qu'un avenir des plus sombre semblait lui être promis , elle qui vivait dans les bas quartiers d'une ville impériale, intraitable avec les membres de ce peuple. 
Il se pencha et vérifia le poul. Elle était vivante. Il la hissa donc sur son épaule, avec une certaine douceur, et s'enfonça dans l'île. Celui-ci semblait d'une taille plutôt imposante, et possédait par endroit une végétation luxuriante, et une faune locale des plus atypique.Le jeune guerrier n'avait jamais observé de serpents avec de telles couleurs, d'oiseaux avec de telles ramures, et il n'en finissait pas d'aller de surprise en surprise, restant malgré tout concentré sur son objectif premier: Chercher un point d'eau potable, si il en existait un, puis de la nourriture. Il y avait fort à parier qu'il se passerait un moment avant qu'ils puissent quitter ce bout de terre isolé, si tant est qu'ils le puissent un jour.

Plusieurs heures plus tard, le jeune homme avait enfin trouvé ce qu'il voulait. Une source d'eau douce, ainsi que quelques animaux sur le chemin, qu'il avait réussi à capturer grâce à sa magie. 
Il avait allumé un feu, et commencé à cuisiner lorsque Delnifae commença à reprendre connaissance.

"Zarakaï ? Où sommes-nous? Le navire ... La tempête..."

D'une voix apaisante, celui-ci répondit, s'accroupissant à son chevet:

"Tout va bien. Nous sommes sain et saufs pour l'instant. Nous avons de quoi boire et de quoi manger. Et nous sommes en vie. D'autres n'ont pas eu cette chance. Mais je doute que nous soyons les seuls survivants sur cette île. Repose-toi. Reprend des forces, et mange un bout. Nous irons explorer plus en avant plus tard. Avec un peu de chance, cette île est peuplée."

Il eut à peine terminé sa phrase qu'un hurlement de douleur retentit, quelque part dans la forêt, puis fut brutalement interrompus, synonyme que la flamme de son âme avait été soufflé pendant cette agonie. Un survivant avait dut faire une malheureuse rencontre... Mais une chose était sûre au moins: Cette île n'était donc pas sans danger. Et ils n'étaient sans doute pas seuls.


Dernière édition par Zarakaï le Jeu 20 Juin - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ettelwen



Féminin
Nombre de messages : 48
Age : 25
Armes : Dague
Ville : Chat-Garou
Date d'inscription : 04/07/2007

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s):

MessageSujet: Re: Mais où est donc Ornicar ? [Pv Etty]   Mer 19 Juin - 19:42

Des ruelles impériales aux arbres en lisière du Du Weldenvarden en passant par les Beors et le Hadarac, jamais Ettelwen n'avait vécu aussi longtemps à un même endroit. Depuis plus d'un an, Karl avait pris la décision de devenir sédentaire et avait élu domicile sur une île suffisament discrète pour qu'ils soient presque impossibles à pister. Takiti avait refusé de les suivre, il avait depuis disparu. Ettelwen s'était souvent demandé ce qu'il advenait de lui, un camarade sain et franc, sur qui elle avait pu compter. Karl ne semblait pas avoir de nouvelles de lui non plus, était très évasif quand elle lui en parlait. Elle nourrissait l'espoir qu'un beau matin Takiti débarquerait sur leur île, se présenterais dans la taverne à ciel ouvert que Karl avait acheté dans l'unique village existant ici, commanderait une choppe d'hydromel et lui raconterait ce qu'avait été sa vie pendant cette période d'absence, qu'il ne les quitterait plus jamais et qu'enfin leur trio serait au complet. La petite fille aux cheveux bruns tirant sur étrangement sur un  parme subtile servit un mélange auquel elle ne fit pas vraiment attention à un client régulier de la taverne puis s'en alla au fond du bar et s'accouda à un îlot d'osier. La température était difficile à supporter, même pour un être humain. L'atmosphère était lourde suite à la pluie battante de la nuit, elle était fatiguée et prise d'un sérieux manque de motivation pour assurer le service. Elle bailla.

- Eh, y'a une commande pour la table du coin, bouge toi!

La jeune fille tourna nonchalement la tête, sourcils levés en direction de la petite silhouette infantile de Karl, qui venait de lui aboyer un ordre auquel elle ne répondrait pas. C'était une décision prise sur l'instant et sans condition. Avec une grace féline, elle quitta le bar donnant sur une jungle qui ne lui paraissait pas tant hostile qu'on le disait. Elle se changea en maine coon une fois à l'abri de tout regard puis avança lentement, profitant de ses sens de chat plus développés. Les oiseaux exotiques et leurs cris, l'air passant difficilement au raz du sol, les feuilles larges et humides des alentours... Un poids énorme s'abattit sur elle avant qu'elle n'ait pu fuir, elle cracha méchamment griffant Karl qui lui attachait un collier autour du coup:

- Tiens, avec ça tu feras moins la belle. Je vais t'apprendre à te faire la malle quand ça te chante. Quand tu seras prête à m'obéir sans te rebeller à tout va tu reviendras me voir, avant ça, tu reste une pauvre et inutile petite chatte.

Avec un rire malsain, il s'éloigna la laissant avec ce collier magique qui l'empêchait de reprendre forme humaine. Être un chat comportait ses avantages, mais sur cette île, c'était plutot un inconvénient. Les habitant dégustaient les félins à la broche et l'atmosphère lourde, le sable, l'environnement lui étaient inconfortables. Elle pesta, hésita à sauter pour ravager le dos de son camarade puis se ravisa, s'enfuit dans la jungle menant à une plage peu fréquentée par le gentilé d'ici. Il lui fallait se calmer, Karl faisait ça pour son bien, pour brider ses folies dangereuses.

Elle continua sa promenade avec une vigilence sans faille, si un des habitant la trouvait sa vie serait en danger malgré toute la souplesse et l'agilité dont elle était capable, ils avaient développé des techniques de chasse redoutable. Elle perçut bientôt des pas un peu plus loin, se mit à couvert en observant les nouveaux venus. C'étaient des voyageurs, elle ne les avait jamais vu auparavant. Un cri retenti, ce qui sembla surprendre le deux personnages, un homme et une femme. Ici, les lendemains de grande pluie, un rituel était accompli pendant lequel on sacrifiait un enfant de l'île. Ettelwen en profita pour se faufiler vers les voyageurs et se frotta aux jambes de la belle jeune fille, qui remarqua sa présence sans animosité, puis elle fit de même pour l'homme qu'elle identifia comme le leader de ce duo. Si elle devait se mettre quelqu'un dans la poche pour s'assurer protection au village, s'était lui. Elle ronronna et commença à jouer avec les chaussures de l'homme. Aussi difficile que ce serait, il fallait l'apprivoiser, sa vie en dépendait.
Revenir en haut Aller en bas
Zarakaï
Neutre


Masculin
Nombre de messages : 498
Age : 26
Race : Paladin de la justice et de la liberté
Armes : Awarren son épée longue , Iron Keshman , sa hache de guerre , son gant-arc et son bras gauche
Ville : Humain modifié
Date d'inscription : 15/03/2008

Feuille de personnage
Song thème: Zed Fate
Relation(s):

MessageSujet: Re: Mais où est donc Ornicar ? [Pv Etty]   Jeu 20 Juin - 16:06

Quelques craquements de brindilles firent se retourner le couple, qui fut surpris de découvrir un chat, frêle et gracile, semblant les dévisager avec curiosité. Un détail frappa Zarakaï: le petit félin avait un collier. Et qui dit collier, dit maître. L'île n'était peut-être pas déserte en fin de compte. Le duo laissa approcher l'animal, et alors qu'il se frottait à ses jambes, Zarakaï le souleva dans ses bras avec douceur, et se mit à le caresser. Delnifae ne put s'empêcher de sourire et de faire une petite plaisanterie:

"Un membre de ta famille?"

Le guerrier aux cheveux blancs lui rendit son sourire, et se contenta de répondre:

"Un peu petit pour ça. Et pas assez tigré."

Il observa le collier, puis reposa le petit être à terre, fronçant les sourcils. Il avait sentit, émanant de cet objet, un flux de magie qu'il n'avait pas réussi à identifier. Rangeant ce détail dans un coin de son esprit, il entrepris de lever le camp afin de partir en quête de la civilisation. Delnifae, comprenant ses désirs, fit de même, malgré la fatigue qui la tiraillait. Elle prit aussi le félidé dans ses bras lorsqu'ils se mirent en marche. La jeune elfe, suivant le rythme de l'homme, demanda:

"Tu penses que les habitants de cette île seront pacifiques ?"

Le guerrier avança un moment, réfléchissant à cette question. Finalement, il en arriva à la conclusion suivante:

"Ce hurlement que l'on a entendu un peu plus tôt me pousse à rester sur mes gardes et à conserver quelques réserves vis-à-vis de mes impressions sur les possibles autochtones. Mais tu sais très bien que même si ils se montraient vindicatifs, les seuls qui seraient alors vraiment en danger, ce ne serait probablement pas nous... Tiens tes armes prêtes à l'emplois pour être sûr... Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit... Mais si on peut éviter la violence, on le fera. Comme d'habitude."

Peu à peu, alors qu'ils progressaient, des bruits de conversations se firent entendre. Se faisant le plus discret possible, le couple s'avança doucement, afin d'observer l'origine de ces paroles. N'importe qui assistant à cette scène aurait compris de quel bois étaient fait l'elfe et le jeune homme. Pas un bruit, pas même un froissement de feuille, la paire avançait sur un rythme identique, n'effectuant aucun mouvement superflux, et se déplaçant vite compte tenu de leur discrétion.
Ils arrivèrent enfin à l'orée d'un village, et décidèrent de grimper dans un arbre d'une belle taille non loin de là, afin d'observer le hameau en détail. Ce qu'ils virent leur glaça le sang. Sur un autel de pierre, gisait le corps sans vie d'un enfant, chétif, dont la poitrine avait, semblait-il, était ouverte, et les organes arrachés, et diposés tout autour du corps. Un grondement sourd s'échappa de la gorge du guerrier. Les pratiques sacrificielles l'avaient toujours révulsé au plus haut point, car généralement, seuls les individus faibles et sans défenses en étaient les victimes.
La jeune elfe, déposant le chat sur la large branche sur laquelle elle était perchée, posa une main apaisante sur l'épaule de son mentor, compatissant à sa colère.
La population locale n'était donc pas digne de confiance, aux vues de ses coutumes barbares.
Revenir en haut Aller en bas
Ettelwen



Féminin
Nombre de messages : 48
Age : 25
Armes : Dague
Ville : Chat-Garou
Date d'inscription : 04/07/2007

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s):

MessageSujet: Re: Mais où est donc Ornicar ? [Pv Etty]   Mar 2 Juil - 14:32

Au moins l'homme avait-il perçu l'aura magique dégagée par le maudit collier que Karl lui avait attaché autour du coup. Elle ne s'était pas attendu à ce qu'il lui retire, mais fut néanmoins déçue que sa tentative ait échoué. Elle suivit les deux voyageurs, la femme aux belles oreilles pointues semblait plus intéressée que son leader par les chats de son acabit. En la séduisant elle s'assurerait sans doute au moins une compagnie tant qu'ils seraient ici. Elle percevait le remu-ménage du sacrifice grace à ses sens bien plus aiguisés sous cette forme, parfois des cris moins discrets les atteignaient et Ettelwen comprenait la réserve que les deux autres pouvaient émettre quand à cette île qu'ils ne connaissaient pas et qu'elle n'aurait pour rien au monde recommandé à des amis. Elle les suivait sachant qu'ils se dirigeaient droit sur l'endroit où avait lieu le rituel, et si rien ne perturberait cette population lors du sacrifice, il faudrait que les voyageurs se justifient. Elle ne pouvait pas les avertir, et l'aurait-elle fait si ç'eut été possible elle en doutait même. Cependant sous cette forme elle était extrêmement vulnérable aux vues du gout prononcé des habitants pour les félins bouillis, elle allait déguerpir et cesser de suivre le couple quand ils entamèrent de monter à un arbre, sans doute dans l'idée de s'en servir de perchoir. Elle les suivit, appréciant que l'elfe la hisse à coté d'elle.
Si la scène ne la perturba guère, il en allait autrement des deux autres. Elle s'allongea docilement contre la femme, tentant par là une approche dans le but d'amplifier la sympathie qu'elle lui inspirait. Ce faisant, elle fixait l'autel où gisait le corps du fils du marchand de tissu qui ne vivait sur l'île que six mois dans l'année. Sans doute partirait-il pour ne plus jamais revenir une fois qu'on l'aurait libéré de sa prison, en effet le pauvre homme s'étant imposé au sacrifice de son unique enfant avait reçu des coups de fouets avant d'être incarcéré et mis à la diète.
Elle s'assit rapidement sur la branche, entendant des pas qui ne lui étaient pas inconnus. Quand Karl se montra, elle le cracha violemment, puis se réfugia entre les deux autres espérant ainsi qu'ils comprendraient le message.

- Eh, là haut, y'a quand même plus drôle comme spectacle. Si on vous trouve ici, à mon avis ça risque de chauffer pour vos oreilles, et c'est pas un mauvais jeu de mots. Vous devriez descendre et venir dans mon bar, c'est là que vont les gens de passage généralement, au moins on vous posera pas de questions, et croyez moi c'est le plus recommandable.


Le regard du chat croisa celui du jeune garçon au visage si fin qu'il en était angélique. Un air espiègle qui ajoutait à ces traits la touche de malice qu'il fallait pour qu'un enfant paraisse sympatique à quiconque le croisait. Ettelwen le cracha encore, il fit mine d'être étonné, puis commença à repartir.

- Enfin, vous faites comme vous voulez, mais si j'étais vous, je suivrais ces conseils.

Il retourna d'où il était venu. Ettelwen guetta le chemin du jeune garçon, le maudissant, et espéra que les compères avaient flairé l'hostilité qu'il lui inspirait. Le suivre était pour eux la meilleure solution, pas pour elle. Sur l'instant, elle haït Karl au plus profond d'elle même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais où est donc Ornicar ? [Pv Etty]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mais où est donc Ornicar ? [Pv Etty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - :: L'EMPIRE :: voyage-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com