AccueilS'enregistrerConnexion

Venez vous faire déclarer et choisir votre armée dans CE SUJET !

Les groupes par armée sont crées ! Si vous n'avez plus de groupe ou pas le bon, il vous sera demandé de vous rendre dans le sujet ci-après rapidement.


Partagez | 
 

 Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarAutumn



Féminin
Nombre de messages : 1535
Age : 23
Race : Chat Agrou
Armes : Courgette !!
Ville : Chat Agrou.
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
Song thème: Talking To The Moon – Bruno Mars
Relation(s): D=

MessageSujet: Rien ne sert de courir, il faut partir à point.    Dim 6 Jan - 1:29

    Ils étaient bruyants. Vraiment bruyants. Ils cliquetaient de tous les côtés, avec leurs armures brillantes et rutilantes, qui scintillaient à la lumière pâle du soleil. Ils couraient, brutaux, sans discrétion, arrachant dans leur passage toute la beauté de la forêt. Foutus soldats. Ils allaient vite, en plus, malgré la surcharge de métal que représentait leur piètre protection, et malgré la fatigue qu'ils devaient sûrement ressentir. Ils auraient dû abandonner depuis longtemps, exténués qu'ils étaient. Ils avaient couru pendant trois heures, leur rythme ne ralentissant qu'à peine malgré la fin de journée qui défilait. Cependant, ils avaient une bonne raison de continuer. Leurs proies n'étaient pas de vulgaires esclaves de bas étage. Et si les chasseurs fatiguaient, les chassés aussi devaient souffrir de quelques faiblesses.  
    Oui, vraiment, foutus soldats. Qu'est-ce qu'ils venaient faire là, d'ailleurs ? Depuis quand y en avait-il sur la Crête ? Ça devait encore être une garnison spéciale ou un groupe en patrouille. Comme d'habitude. Et il fallait que ça tombe sur elle. 

    Ils étaient vraiment bruyants, franchement. Pourquoi ne faisaient-ils pas preuve d'un peu de discrétion ?! Où était passée la formation de chasseur silencieux et insoupçonnables qu'ils étaient sensé recevoir, bon sang ?! Ils allaient réveiller Ilyana. Pas qu'elle cria ne serait-ce qu'un peu, non elle était silencieuse, mais cela mettait toujours un temps fou à la faire de rendormir. 

    La jeune femme soupira. Alors que ses foulées longues et souples continuaient, comme mues par un autre esprit qu'elle, elle berça doucement son bébé contre son cœur, chantonnant une mélodie de sa propre enfance.  Etrangement, qu'elle courre ne semblait pas déranger sa fille, cela semblait même la rassurer. Comme si le fait que sa mère soit en mouvement la faisait se sentir en sécurité. 
    Sous le ciel bleuté et teinté de noir d'une journée qui se termine, la chatte-garou laissa ses pensées divaguer. Au fond, pourquoi courrait-elle ? Il lui suffirait de se transformer, une fois réveillée Ilyana en ferait instinctivement de même, et elles se cacheraient toutes les deux dans un buisson. Ou, mieux, il lui suffisait de poser Ilyana sur une branche, soigneusement retenue par la magie, et d'affronter les soldats. Ils n'étaient qu'une dizaine, c'était vite fini... 
    Autumn savait pourquoi. Elle tourna la tête vers la droite, et sourit à son ami. Ostatho.  Il la regarda d'un air étrange, nullement troublé dans sa course. Puis son regard azur se porta vers l'arrière, bien que ce nesoit ses autres sens qui l'informaient. 
    Une dizaine ? Dis plutôt dix demies-douzaines.
    Non, ils ne combattraient pas. Ils ne pouvaient pas se permettre de perdre de temps. Ils avaient trop de choses à se raconter. Huit mois de souvenirs à rattraper, à vrai dire. 
    Et à voix basse, la chatte-garou continuait de chanter. Elle sourit, et ses dents pointues brillèrent dans le noir. 
    La nuit était tombée.
Revenir en haut Aller en bas
avatarJahël



Masculin
Nombre de messages : 1239
Age : 24
Race : Chat garou!!
Armes : la parole qui peut parfois apporter calme et paix, mais aussi guerres et conflits!
Ville : mhhhh....tout cela n'est qu'une question de perspective...
Date d'inscription : 13/12/2009

Feuille de personnage
Song thème: L'amour brille sous les étoiles.
Relation(s): a toi ... Mais non pas toi, elle !

MessageSujet: Re: Rien ne sert de courir, il faut partir à point.    Dim 27 Jan - 20:34

Jahël était étrangement immobile, et cela faisait presque une journée entière qu’il n’avait pas bougé. Ses pensées ailleurs, son cœur envolé au loin, seul son corps impassible témoignait de sa présence. Il était là, perché en haut d’une branche et semblait scruter le ciel qui s’assombrissait en cette fin de journée. Tout au fond de lui-même il se demandait ce qu’il faisait : il ne devrait pas être là, mais son existence en elle-même ne signifiait rien, et pourtant il existait. Quel sens pouvait-il lui donner ? Il avait tenté autrefois d’aider ce qu’il croyait être juste, et avait même combattu dans cette optique. Et puis malgré cela rien n’avait changé. Il s’était alors perdu dans de sombres et profonds secrets, allant dans des endroits si obscurs, côtoyant de terribles créatures et se battant réellement pour la première fois de sa vie pour survivre. Mais même à travers ce combat il ne s’était pas senti vivre. Il voulait trouver, ou plutôt retrouver, ce sentiment, cette sensation qu’enfin sa vie avait un sens. Mais même cela n’avait pas suffi.
Il était donc revenu. Physiquement il n’avait pas beaucoup changé, à part peut-être sa fourrure légèrement plus grisonnante, et ses yeux plus sombres et tristes, mais il revenait sans réponse et sa frustration et sa colère grandissaient. Il ne pouvait pas répondre à cette question qui l’obsédait. Que faisait-il ici ?
Un chat garou en colère est dangereux, d’autant plus quand celui-ci sait où frapper pour faire mal, mais Jahël s’éloigna de la civilisation, quitta les profondeurs de Du Weldenvarden où il s’était tapis et quitta la forêt. Il se dirigea vers la Crête et, sans jamais quitter sa forme féline, erra sans but. Il fuyait la compagnie des animaux qui parfois tentaient de venir le voir, ainsi que celle des humains, et surtout des soldats qui patrouillaient de plus en plus profondément dans la Crète.

Enfin, tout cela le mena à s‘installer à nouveau sur cette branche de cet arbre dans cet endroit de la Crète qui se trouvait à plus de cinq heure de marche de la route. Un endroit aussi tranquille que sauvage. Enfin, pour l’instant…

Un bruit dérangea le chat garou dans sa méditation. Un bruit lointain mais gênant car non naturel. Miaulant de frustration et d’énervement, il tenta d’isoler le bruit et de l’expulser loin de ses pensées, mais il revenait inexorablement. Des branchages arrachés, des hautes herbes piétinées et des tintements de métal. Curieux… Passant de l’énervement à la curiosité, le chat garou commença à tendre son esprit quand une odeur le frappa. Enfin non pas une, deux, si flagrantes et si douces qu’il se gifla mentalement de ne pas les avoir senties auparavant. Son cœur fit un bond, et il s’élança immédiatement, guidé par l’odeur et le bruit.
Il atteignit rapidement un groupe d’humains qui semblaient poursuivre l’odeur, et il les doubla discrètement sous sa forme féline, invisible et rapide. Il constata alors à quel point ils étaient nombreux et armés, mais aussi bruyant. Ses oreilles se plaignirent du changement brutal de son et il les baissa pour se protéger au maximum, battant l’air de sa queue quand celle-ci n’était pas utilisée pour le maintenir en équilibre ou pour l’aider à sauter d’une branche à une autre.
Enfin il rattrapa le petit groupe de tête et trouva la femme de ses rêves, ou plutôt les deux femmes de sa vie. Il se rapprocha, et se changea en humain en pleine course puis sauta sur une branche à côté d’elle.
Leurs regards se croisèrent.

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - :: L'EMPIRE :: vallée de palancar-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit