AccueilS'enregistrerConnexion

Venez vous faire déclarer et choisir votre armée dans CE SUJET !

Les groupes par armée sont crées ! Si vous n'avez plus de groupe ou pas le bon, il vous sera demandé de vous rendre dans le sujet ci-après rapidement.


Partagez | 
 

 Le retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarEragon
Membre du Staff


Masculin
Nombre de messages : 2848
Age : 34
Race : Dragonnier/Humain
Armes : Epée/Arc/Magie
Ville : Bien
Date d'inscription : 12/03/2006

Feuille de personnage
Song thème: Hurricane 30 s to mars
Relation(s):

MessageSujet: Le retour    Sam 22 Déc - 22:52


Eragon & Enelya



Boum...Boumm... Le sang rouge gicla sur son visage, le bruit des épées qui s'entrechoque et les cris des mourants lui donner la migraine...

"Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!" Les yeux du Dragonnier s'ouvrirent alors. La nuit était tombé visiblement, seul la lune laisser entrevoir le chemin menant aux elfes.

Il s'était endormi sur son cheval qui le ramené chez lui.

"C'était quel bataille celle-ci?" se murmura Eragon.

Le cheval d'Eragon connaissait le chemin du Du des elfes. Bientôt les premiers arbres vert firent leurs apparitions annonçant le retour du dragonnier au Weldervarden.

Cela faisait désormais plusieurs années qu'il n'était plus venu ici. La notion du temps lui était désormais étrangère,pourquoi un être immortel se soucierait il du temps qui passe?

Les années ne lui avait donnée aucune rides, seul ses muscles avait changé,plus saillant que jamais,il n'avait jamais été aussi bâti de la sorte.

Seul son regard laisser découvrir les nombreuses batailles qu'il avait enduré..

"Hooooo Azurel nous sommes arrivée..."

Le cheval se cambra et Eragon sauta par dessus. Il sentit alors les nombreuses énergies qui le connecta avec les êtres vivants du Du Weldenvarden.

Il attrapa une corde et en un saut trois mouvements se dressa sur le seuil de sa maison, la maison des dragonniers...

Percher sur un arbre, la pénombre ne lui permettait pas de voir l'intérieur. Le dragonnier leva la main droite vers le salon et murmura:

"Brisingr!"

Les nombreuses petites chandelles à droite à gauche s'allumèrent alors laissant entrevoir le grand salon de sa maison. Il fut alors surpris de remarquer que la maison était incroyablement poussiéreuse et sale. Il avait toujours pensé que quelqu'un viendrait nettoyer la maison en son absence.. Quel idiot je suis pensa Eragon, je ne suis plus celui que j'étais, je ne représente plus rien à leurs yeux. En même temps c'est ce que je voulais nan? Se disait il a lui même.

Il monta alors l'étage et se rappela alors comment Saphira avait du mal à ne pas se coincer la tête dans l'escalier. Cette pensé le fit sourire, il éternua alors à cause de la poussière qui voletait dans l'air. Il se rendit alors sur le balcon pour prendre l'air,d'ici on voyez les étoiles, brillante et magnifique...Cette pensé lui fit alors se souvenir d'une personne, une elfe... Il ne l'avait pas oublié, lui vint alors le souvenir de son départ du Du...

Quelques années plus tôt au palais des elfes...

-"Je veux savoir ou elle se trouve! J'ai besoin de lui parler!" Annonça sèchement Eragon à un garde du palais.

"Je ne sait pas ou elle se trouve Dragonnier" lui répondit calmement l'elfe.

-"Alors laissez-moi entré !"

"Impossible nous avons ordre de ne laisser passer personne!"

-"Je suis Eragon le tueur d'ombre! Toi qui est tu pour m'interdire d'entré?"

"Même toi tu ne peux pas entré Dragonnier" lâcha l'elfe simplement.

-"Toi et ton peuple avait la mémoire courte!" Hurla le dragonnier en dégainant son épée.

Quelques choses le propulsa à plusieurs mètres en arrière. Le conseiller royal du palais se dressa alors à l'entré.

"Enelya est partie et son affaire ne te regarde pas dragonnier".

Eragon se releva péniblement et se dressa devant le conseiller.

-"Quand sera elle de retour? Et pourquoi elle ne m'a rien dit?" Demandait il.

"Personne ne connait cette réponse dragonnier".

-"Je vous préviens que si il lui arrive quelques choses...Je reviendrais..."

"Et que fera tu?" railla le garde.

-"Personne ne connait cette réponse elfe!"

Plusieurs années plus tard, le souvenir de l'elfe le hanter toujours...Pourquoi l'avait on empêcher de la rejoindre? Avait on découvert le rapprochement entre lui et l'elfe? Pourquoi était elle partie?

Pendant plusieurs mois il l'avait chercher en vain dans l'Alagaesia.

Il lâcha un soupir puis décida de descendre dans la forêt pour se promener. En marchant le long des petits arbres un soudain parfum familier traversa ses narines.

-"Qu'est-ce que cette odeur? Je...Je ne me rappelle pas..."

Il s'approcha de la source puis sembla apercevoir les contours d'une personne entre les arbres...Son allure s'accéléra, il distingua une longue chevelure blonde. Cela ne ce peux! Ce n'est pas...Enelya! Pensa Eragon.

Il se mis à courir, oui cette odeur c'était elle...

-"Enelya!"

Lacha Eragon en saisissant l'elfe dans ses bras.

-"Ou était tu? Je t'es tant rêvé et tant chercher!"

Il huma son doux parfum identique et fidèle puis se rappela des moments complice qu'il avait eux avec l'elfe. Il passa l'une de ses mains dans ses long cheveux incroyablement doux puis l'observa.
Elle n'avait pas changer, c'était comme si sa beauté était figé dans le temps. Il la trouvait magnifique, l'envie de reprendre possession de ses lèvres refit aussitôt surface. Il regrettait de ne pas s’être changer, il avait garder sont armure sans manche et son épée bleu saphir à la ceinture. Depuis la dernière fois qu'elle l'avait vue, il avait les cheveux plus long et une barbe plus épaisse. Les épaules plus large et le regard plus dur du temps qui passe...


Dernière édition par Eragon le Mar 12 Fév - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarEnelya



Féminin
Nombre de messages : 290
Race : Elfe dragonnière
Armes : Arc/Epée/Dagues/tout ce qui peut être utiliser pour
Date d'inscription : 14/06/2010

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Eragon .. ; Osth, le plus gentil des frêres avec Jah ; Ma belle-soeur préférée Tutum et même Ghi qui m'aime pas :D

MessageSujet: Re: Le retour    Dim 23 Déc - 12:35

    Enelya marchait dans sa forêt natale, un brin nostalgique. Elle ne s'était pas rendu compte à quel point cet endroit lui avait manqué, toutes ces années à crapahuter en Alagaësia et même au delà avait pesé sur elle sans qu'elle s'en rende compte. L'odeur des pins lui chatouillait les narines et la conscience de milles êtres vivants frôlait la sienne lui donnant l'impression d'être plus vivante que jamais. Cela faisait à peine quelques jours qu'elle était revenue de sa dernière mission et elle avait surtout dormi, c'était la première fois qu'elle sortait vraiment.

    D'y revenir lui rappelait les derniers moments qu'elle y avait passé, et elle se rendit compte qu'elle n'était plus vraiment la même, le souvenir de l'elfe insouciante et ouverte qu'elle était avant l'effraya presque, voilà plusieurs années qu'elle était seule – ou presque – avec ses pensées dans des lieux inconnus ou ennemis et elle qui avait toujours haït le taciturne et l'espèce de masque sans émotion des autres elfes voilà qu'elle était désormais identique...

    Elle découvrit un petit oiseau blessé au détour d'un arbre, oublier ses pensées sombres, rien que l'espace de quelques secondes lui apparut comme la meilleure chose qui fut. Marmonnant quelques mots en ancien langage elle soigna le petit rossignol qui s'envola à nouveau en pépiant joyeusement autour de sa tête. Il y a quelques années elle aurait rit, elle se contenta d'un sourire.

    * Je suis vraiment de mauvaise humeur, rentrer chez soi apporte plus de gaieté habituellement... *

    Énervée contre elle même elle se mit à courir jusqu'à sa maison. Un bain relaxant plus tard et elle se sentait un peu mieux, même si les mauvais souvenirs de ses dernières années la hantaient. Elle enfila un pantalon de toile serré d'un vert qui n'avait rien à envier aux arbres du Du Weldenvarden ainsi qu'une fine chemise blanche, de toile également, la soirée était chaude, elle n'aurait pas froid. Enfilant ses bottes de cuir usées elle sauta au bas de son arbre en y agitant une petite vrille purement enfantine.

    Elle ne savait pas où elle allait mais n'importe quoi de connu lui ferait du bien, elle s’arrêta donc sur une souche où elle avait médité des années et des années en arrière quand son maître était encore parmi eux. Assise en tailleur, ses longs cheveux, encore plus long que d'habitude, flottant légèrement sous l'action d'une petite brise elle préféra faire le vide dans sa tête et ouvrir complètement sa conscience au monde alentour plutôt que de ressasser ses pensées.

    E[/b]lle était tellement concentrée sur les agissements d'une petite colonie de fourmis qu'elle ne vit pas l'énorme point lumineux d'une conscience beaucoup plus grande lui foncer dessus.

    - « Enelya ! Où étais tu ? Je t'ai tant rêvé et tant cherché ! »

    L'elfe faillit en tomber de sa souche quand Eragon l'enlaça tant elle était surprise. Son premier réflexe fut de se renfermer sur elle même dans une attitude protectrice et elle s'en empêcha avec beaucoup de mal. L'odeur du dragonnier lui rappelait des moments agréables et une partie, certes petite, de sa vie où elle avait été heureuse. Chassant le plus loin possible son humeur maussade elle afficha un sourire qu'elle voulut le plus franc possible.

    - « Eragon ! Tu es ici ? Je ne savais pas ! »

    Il avait changé, avait perdu l'insouciance et la jeunesse de sa race pour se rapprocher du caractère des elfes, son regard était plus dur et cela l'attrista, encore quelqu'un que la guerre avait transformé, c'était insupportable. Mais avec le recul, d'elle aussi, on pouvait dire qu'elle avait changé, plus renfermée, un éclair de tristesse dans ses yeux, tout ces petits signes que seul le plus exercé des œil pouvait voir.

    La phrase d'Eragon la déstabilisait par sa franchise, trop d'émotion, de sentiment, elle qui n'était plus habitué qu'à sa seule solitude était surprise et ne savait avec quels mots exprimer exactement ce qu'elle ressentait. Eragon lui avait manqué, de ça elle en était sur, mais elle ne pouvait occulter ses années d'errance où elle n'avait pas été complètement seule au début et d'avoir ces pensées là la culpabilisait d'autant plus.

    Elle se décala sur la souche, invitant Eragon à s'asseoir si il voulait bien de sa compagnie et laissa échapper un soupir à peine perceptible, quoi qu'elle fasse, tout se compliquait toujours et cela commençait à devenir lourd... Elle se lança alors dans sa plus longue tirade depuis des années.

    - « Eragon... Tu m'as manqué. Tu... fais partie d'un moment de ma vie où j'ai été heureuse, presque insouciante ce qui, je t'assure, et très très rare dans ma vie et pourtant elle s'étale sur plus d'un siècle ne l'oublie pas.. Je n'osais espérer te revoir avant très longtemps car que sont quelques mois, quelques années, comparé à l'éternité ? Et... si je suis touchée que tu m'apprécie toujours j'ai bien peur de n'être plus la même en fait. Les choses changent, les chemins se croisent et s'éloignent, en rapprochent d'autre et les éloignent à nouveau. J'ai conscience de parler comme les vieux ennuyant de mon peuple mais j'ai peur de te décevoir et qu'il n'y ai plus grand chose à aimer en moi... »

    Une larme silencieuse roula sur sa joue qu'Eragon, assit à de l'autre coté, ne pouvait pas voir.

    - « Je ne pense pas avoir le courage de te raconter mes dernières années immédiatement, égoïstement car j'ai peur qu'ensuite tu ne veuille plus me voir, mais également parce que je ne me sens pas le courage de tout revivre ici et maintenant, tout ça doit te paraître bien mystérieux et compliqué, je suis désolée.. encore une fois, de gâcher nos retrouvailles comme ça.. »

    Trop d'émotions pour quelqu'un qui n'en avait pas ressenti depuis un certain temps, un caractère compliqué d'elfe et l'assurance de son peuple l'avait complètement déserté pour ne laisser qu'une elfe démunie et triste.


Revenir en haut Aller en bas
avatarEragon
Membre du Staff


Masculin
Nombre de messages : 2848
Age : 34
Race : Dragonnier/Humain
Armes : Epée/Arc/Magie
Ville : Bien
Date d'inscription : 12/03/2006

Feuille de personnage
Song thème: Hurricane 30 s to mars
Relation(s):

MessageSujet: Re: Le retour    Mar 12 Fév - 17:43

Le dragonnier se posa doucement aux cotés d'Enelya, fixant son regard bleu qui lui donnait l'impression de plonger dans une profondeur éternel..Un sourire au lèvres, il déposa la paume de sa main sur la joue froide de son amie comme pour découvrir si tout ceci était bien réel. Bien réel? Et non pas un fichus rêve qui aller le sortir du sommeil le plongeant alors dans une humeur dépressive pour plusieurs jours...Tout d'abord il tenta d'envahir les pensés de l'elfe afin de ne faire qu'un avec celle-ci mais il se sentit bloquer mentalement. Elle ne voulait plus de lui dans sa tête visiblement. Qu'il était loin ce temps ou il pouvait se mêler à l'âme si douce de son amie tel l'arbre et la terre brut. Je me précipite pensa le dragonnier, je doit me maitriser un peu plus. L'elfe se mis alors à parler de sa voix mélodieuse. Eragon fronça alors les sourcils, il n'avait rien compris. Rien sauf ses mots.

"Les choses changent, les chemins se croisent et s'éloignent, en rapprochent d'autre et les éloignent à nouveau."

A cet instant un éclair de colère brilla dans les yeux saphir du tueur d'ombre. Un instant puis cet éclair s'envola.
"J'ai chercher ton chemin durant longtemps Enelya mais visiblement tu a effacer toutes traces menant à toi..T'es souliers on trouver un chemin plus confortable que le mien j'imagine." Le ton d'Eragon était ferme et dur, tout comme ce fameux conseiller elfe qui l'avait envoyer balader il y a d'ici plusieurs années.
Sa main retomba sèchement et se détacha de l'elfe en un soupir de déception. Il avait imaginer tellement de scénario possible à son sujet, capture, mission, quête extraordinaire. Mais au lieu de ça l'elfe lui annonça qu'elle simplement pris un autre chemin. Chemin qu'il n'avait pas eux le droit de prendre afin de la retrouver. L'elfe parla de nouveau, elle lui dit qu'elle ne pouvait pas lui conter son passé.

"Le passé ne m'intéresse plus princesse!" Lâcha sèchement Eragon impossible de cacher son mécontentement. Bien entendu cela était totalement faux mais il avait peur. Peur d'écouter l'elfe lui dire des choses qu'il ne pourrait pas entendre. Il n'en avait pas la force pour le moment, d’ailleurs l'elfe non plus n'avait pas l'air enclin à lui expliquer ce qui c'était passé.

"En parlant de chemin je vais reprendre le mien si tu le veux bien! Au revoir Enelya dont le chemin s'est perdu."

Puis sans un mot il se leva sans bruit et se volatilisa en deux trois mouvement...
BANG! Quelques minutes plus tard le poing du dragonnier défonça un tronc d'arbre moyen en bas de sa maison de dragonnier. Il asséna plusieurs coup de poing dans plusieurs tronc d’arbre de plus en gros en sentant sa main craqueler sous le bois. La colère en lui faisait totalement oublier qu'il avait mal au mains et que l'une de celle-ci avait l'air d'être casser. Le sang rouge pourpre du dragonnier commencèrent à tapisser les feuilles verte du sol. Bientôt il s'attaqua au arbres même qui permettait à sa propre maison de surplomber le Du.

"La maison des dragonnier...Encore un héritage idiot qui ne me mène à rien! BRINSINGR!!"


Une gerbe de feu fonça alors directement sur la maison des dragonniers qui s'enflamma sous la magie d'Eragon.
"Brisingr! Brisingr! Que tout ce feu en moi m'abandonne à tout jamais!"

Quelques secondes plus tard, la maison fut totalement submerger par les flammes.. Je doit partir, personne ne doit savoir que je suis le responsable..Il se mis à courir entre les arbres, le souffle court, regrettant déjà son geste. Même si celui-ci lui avait fait du bien il n'avait aucun droit de détruire cette maison léguer par les elfes. Lorsqu'il fut à plusieurs mètres derrière la maison et que seule la fumée laisser présager qu'il se passer quelques choses à l'endroit ou il avait habiter durant de si longues années il se laissa tomber au sol.
A cet instant quelques choses siffla à ses oreilles...Une flèche manqua de se planter dans sa tête tendit qu'une autre se planta dans son tibias.

"HAAAAAAA!!!!!!!!"

"Qu'est-ce qui ta pris hybride dragonnier! Tu a détruit un lieu sacré uniquement sous ta colère pathétique d'humain!"

Eragon releva la tête et croisa alors le regard d'un elfe très grand, il avait une longue chevelure couleur turquoise tenant un arc elfique d'une main et une épée de l'autre. Eragon arracha la flèche qui lui transpercer le mollet et toussa de douleur.

"Je...désolé..J'ai.."

L'elfe se déplaça si vite qu'il lui donna un coup de pieds de ses chaque jambes sans qu'Eragon ne puisse esquiver..Le gout amer sur sa langue lui fit deviner qu'il avait du sang dans la bouche.
"C'est tout ce que tu sait faire?" Railla Eragon dont la tête heurta le sol l'instant suivant.
"Tu est aussi pathétique que moi. Pourquoi ne pas me montrer que tu est plus fort à l'épée que l'hybride que je suis?"

Revenir en haut Aller en bas
avatarEnelya



Féminin
Nombre de messages : 290
Race : Elfe dragonnière
Armes : Arc/Epée/Dagues/tout ce qui peut être utiliser pour
Date d'inscription : 14/06/2010

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Eragon .. ; Osth, le plus gentil des frêres avec Jah ; Ma belle-soeur préférée Tutum et même Ghi qui m'aime pas :D

MessageSujet: Re: Le retour    Mar 19 Fév - 8:23

    - « En parlant de chemin je vais reprendre le mien si tu le veux bien! Au revoir Enelya dont le chemin s'est perdu. »
    - « Eragon !! »

    Il était déjà loin... Et voilà ! Elle avait encore foutu en l'air quelque chose d'autre ! Qu'est ce qui n'allait pas chez elle ?! La pression des pensées d'Eragon contre les siennes lui avaient pourtant paru simple, presque naturel, mais tout ça l'avait effrayé, c'était plus de contact humain qu'elle n'en avait connu depuis des années.

    Mais elle était également remonté contre Eragon, comment voulait-il qu'elle l'accueille ? A bras ouvert ? Cela faisait des années qui, même si elles ne se voyaient pas physiquement étaient passées, et elle trouvait la réaction du dragonnier injuste et blessante. Bon, il est vrai qu'elle était froide et peu amical mais ce n'était pas parce que c'était Eragon mais plutôt un masque forgé par l'habitude. Elle marmonnait toute seule en faisant les 100 pas.

    - « Appelez moi l'elfe qui rate tout ce qu'elle fait.. »

    Il fallait qu'elle retrouve Eragon, qu'ils s'expliquent mieux que ça, qu'elle arrive à mettre des mots, des sentiments sur ses pensées, non le dragonnier ne lui était pas indifférent, sinon pourquoi son coeur se serait-il serré en le voyant ? Mais tout ça Enelya avait plutôt pour habitude de le garder pour elle et ne voyait pas comment l'exprimer.

    - « HAAAAAAA !! »

    Tournant la tête vers la source du cri, qui ne pouvait être qu'Eragon, elle remarqua de grande flammes qui léchaient l'un des plus haut arbres, la maison des dragonniers ! Courant jusqu'aux flammes elle s'empressa d'utiliser la magie pour les éteindre et remarqua avec soulagement qu'elles avaient à peine entamer l'arbre qui avait été chanté par la Reine elle-même avec des sorts contre le feu et l'érosion.

    Qui avait fait ça ? Enelya préférait ne pas trop y réfléchir. Des cris à peine audible de là où elle était se faisait entendre au nord et elle s'empressa d'en suivre le bruit. Le spectacle du dragonnier, la main et le tibia en sang à la merci d'un elfe aux cheveux turquoise lui ôta tout les mots de la bouche et elle resta immobile, invisible des deux combattants.

    - « Tu est aussi pathétique que moi. Pourquoi ne pas me montrer que tu est plus fort à l'épée que l'hybride que je suis? »

    Etait-il donc fou ou cherchait-il à se faire tuer ? Alors que l'elfe sortait son épée face à un Eragon qui ne pouvait quasiment pas se lever Enelya sortit rapidement de l'ombre et vint se placer entre les deux, face à l'elfe les paumes levées en signe de paix.

    - « Lïhorun-elda. La maison des dragonniers est sauve, je viens de m'en occuper moi même. Je ne pense pas que tuer le dragonnier qui nous a délivré de Galbatorix soit une très bonne idée. Il n'a pas réfléchis à son geste et a été aveuglé par la colère, ça arrive. »
    - « Pas aux êtres civilisés comme nous ! »
    - « Ce n'est pas un elfe ! Et j'aimerai mille fois mieux pouvoir ressentir des émotions avec autant de force que lui qu'être complètement amorphe et impassible comme nous le sommes. L'arbre n'a rien il n'y a rien à venger, tu peux donc partir Lïhorun, considère ça comme un ordre, ça fait peut-être longtemps que je n'ai pas mis les pieds ici mais il me semble que je suis toujours ta supérieure, et de loin. »
    - « Excuse moi Enelya-elda, mais ne crois pas que je vais laisser ce petit dragonnier imbu de sa personne détruire des choses si respectables sans rien dire. Atra esterni ono thelduin. »

    Une fois l'autre elfe parti, Enelya se posa à côté d'Eragon. Examinant ses blessures, elle faillit les soigner directement mais se ravisa.

    - « Ne t'énerves pas encore s'il te plaît, je sais que tu as horreur qu'on intervienne mais j'ai jugé que c'était préférable Lïhorun peut être très violent. Accepterais-tu que je soigne ta main et ton tibia ? Et par la même occasion, pourrais-tu oublier notre dernière discussion, je pense qu'on s'y est mal pris tout les deux. Je ne voulais pas te blesser et je ne m'en suis rendu compte que quand tes mots m'ont également fait mal. »

    Wahou ! Un si long discours venant d'elle ! A genou à coté du dragonnier, ses cheveux encadrant son visage, elle le regardait en essayant de lui montrer qu'elle était sincère et réellement désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour    

Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - :: DU WELDENVARDEN :: forêt du weldenvarden-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit