AccueilS'enregistrerConnexion

Venez vous faire déclarer et choisir votre armée dans CE SUJET !

Les groupes par armée sont crées ! Si vous n'avez plus de groupe ou pas le bon, il vous sera demandé de vous rendre dans le sujet ci-après rapidement.


Partagez | 
 

 Il était une fois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarAshura
Soldat des Elfes


Féminin
Nombre de messages : 7415
Age : 26
Race : demi elfe dragonnière
Armes : Shaï son épée, la magie
Ville : Demi-elfe
Date d'inscription : 20/11/2006

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Thannou mon dragounet, Saph', Twix alias ma barre de chocmolat, Saithy, Nayi ma n'amour, Yunie the couche culoteuse, Lilix, Zaza I don't forget you too xD, Liana ma chérie, Hiiiiime ma Padawan & épouse *0*, Jaja (sale bete officielle >< mais que j'aime *0*), Ouragon (the retour *___*) & ceux que j'ai oublié ^^'

MessageSujet: Il était une fois...   Lun 22 Nov - 10:13

  • Si je dois raconter toute mon histoire, je n'ai pas fini. J'ai vécu depuis bien trop longtemps pour vous donner tous les détails dont vous vous préoccupez un peu trop. J'ai vécu trop de chose pour me rappeler ces insignifiantes petites choses auxquelles vous espérez retrouver une partie de votre histoire. Peut être que nous nous sommes rencontrés, croisés ici ou là. Peut être avons nous échangé quelques mots. Peut être l'ai-je oublié. Si c'est le cas, je m'en excuse. Mais si je ne me souviens pas de vous... c'est que, dans le fond, je ne ressentais rien de particulier pour vous. Un passant parmi tant d'autre. Je vais tout d'abord commencer par la commencement.

    Comme tout le monde, je ne me souviens pas de ma naissance, ni des trois années qui la suivirent. D'après ce qu'on m'a dit, j'étais un bébé plutôt sage bien que très turbulent lorsque je le souhaitais. Je suis fille unique. Avoir un enfant chez les elfes, c'est quelque chose de très rare. L'enfant représente la communion d'esprit de deux personnes. Le Beau Peuple l'a bien comprit & ne procréait que lorsque l'amour d'un couple est certain & inébranlable. Beaucoup ont peur de s'engager de la sorte. Mes parents, eux, n'ont eut aucun doute sur leur amour. Ils m'ont eut relativement tôt. Ils avaient tous les deux près de cent cinquante ans. Oui, je sais. Pour vous les humains, c'est énorme. Vous ne vivez même pas jusque cet âge. Les enfants? Vous les faites vers vos vingts ans. Mais cela ne se passe pas comme ça chez les elfes. Nous vivons bien plus vieux & prenons beaucoup plus de temps pour ce genre de chose. C'est ainsi. Enfin bref... Mes parents m'adoraient, tout comme je les adorais. Ils étaient tout pour moi. J'étais leur bonheur. Jusqu'à mes trois ans, je n'ai pas grand chose à dire. Juste des choses que l'on m'a raconter. Très amusantes mais aussi très gênantes pour certaines donc... je vais m'abstenir de vous les dire.

    Je vais vous parler un peu de mes parents. Ma mère est une elfe. Ça, c'est sûr & certain. Son père était le Gouverneur d'Osilon. A cause de son travail, il était souvent en déplacement & je ne l'ai pas beaucoup vu. Je me souviens de lui comme d'un homme sévère mais droit & respectueux. Il a toujours été gentil avec moi, sauf lorsque je lui causais des problème... c'est à dire assez souvent. Je n'en suis pas très fière mais bon... on ne peut pas être parfaite. Ma grand mère était une elfe tout ce qu'il y a de plus adorable. Comme toutes les grands mères je pense. Mais elle, elle était la douceur incarnée. Une guérisseuse... comme ma propre mère. Elle est adorable. Bien que stricte dans sa façon de penser, elle n'en reste pas moins ouverte aux autres. Sa passion pour les plantes lui a permis de devenir une excellente guérisseuse, à l'instar de sa mère. C'est de famille apparemment. Petite, je me plaisais à croire qu'un jour ce serait mon tour. Comme quoi la vie nous réserve des surprises. & mon père dans tout ça? Un humain. & oui! Je ne suis qu'une demie-elfe. Toutefois, physiquement, je tiens beaucoup de ma mère. Mon père était un homme respectable. D'après ce qu'on m'a dit, il a eut du mal à se faire accepter par la famille maternelle. Mais à force de persuasion, il a réussi haut la main son intégration dans le clan elfique. Il fait parti de l'armée d'ailleurs. Un très bon épéiste... & dragonnier. Sa Gëdwey m'intriguait énormément petite. Je lui demandais toujours comment il avait eut ça & il me répondait sans cesse qu'il ne se souvenait pas comment cette « cicatrice » était apparue. Cicatrice hein? En regardant ma main, je comprends maintenant comment il a eut cette marque. Malheureusement, il est mort avant de me révéler son secret. Il a été vaincu lors d'un combat contre l'Empire. Ma mère a beaucoup de mal à s'en remettre, même aujourd'hui. Moi, je n'étais qu'une enfant. Bon, assez parlé de ma famille.

    Je vais donc aller directement à mes trois ans. C'est à cet âge là que mes premiers souvenirs remontent.

    Bien entendu, je n'ai rien de précis. Quelques scènes ici & là. Quelques visages. Je me souviens que le monde me semblait immense du haut de mes quelques centimètres. Mes parents étaient des géants, le reste du peuple aussi. Les arbres? J'avais du mal à en voir le haut tellement je devais pencher la tête en arrière. Je me souviens d'ailleurs d'un torticolis à cause de ça. Bizarrement, je n'ai plus voulu regarder le haut des arbres aussi longtemps après ça. Je me souviens d'une personne aussi. Un garçon de mon âge environ. Enfin... il avait sept ans de plus que moi. Mais, vu que nous n'étions que peu d'enfants, nous nous sommes très vite rapprochés. Il y en avait d'autre bien sûr... mais c'est avec lui que je m'entendais le mieux. Nous étions inséparables. Nous étions un fardeau pour nos parents... nous & nos quatre cents coups. Une fois, nous avions mis le feu derrière la maison. Je ne vous dit pas le savon que nous avons eut... Ma joue & mes oreilles doivent encore s'en souvenir. En punition, nos parents n'ont rien trouvé de mieux que de nous séparer. Je ne l'ai pas vu pendant une semaine. A cette époque, je me plaisais à dire que c'était la pire semaine de ma vie. Mon Dieu que j'aurais aimé que ce soit le cas. Pendant une semaine, je me suis ennuyée comme jamais. Normalement, la punition était plus longue. Mais, même dans nos coins respectifs, nous arrivions à faire des bêtises. Finalement, nous nous sommes rejoins à l'insu de nos parents une nuit. Lorsqu'ils ont vu que nous n'étions pas dans nos lits... ils ont paniqués. Pendant toute la journée, nous nous sommes cachés ici & là. Parfois, on les suivait. D'autres, on allait dans un coin tranquille pour nous retrouver. Finalement, nous sommes retournés chez lui, avec de grands sourires innocents sur nos lèvres. Nous nous sommes fait câliner, engueuler, recâliner & de nouveau engueuler... pour apprendre que la punition était levée à condition qu'on ne disparaisse plus de la sorte. Évidemment, la condition a été acceptée. C'était presque trop facile. Ah oui! Je ne vous ai pas dit son nom: Yuuichi. Je sais, ça ne sonne pas très elfique. Mais ses parents sont des originaux. & ils ont tout de suite adopter mon père quand il est arrivé. De vieux amis de la famille. Nous avons grandit ensemble. Mes premiers flirts étaient avec lui. Rien de sérieux. C'était plutôt une façon de se moquer des couples que l'on voyait. Toutefois... on s'amusait beaucoup avec ce petit jeu. Comme tous amis, nous avons eut des altercations plus ou moins graves.

    Souvent, c'était des choses sans importance. Il y avait souvent un sujet qui revenait toujours: la politique. De part notre éducation, nous sommes sensibilisé à ce qui se passe autours de nous. La forêt, la magie, les formes de vies (de la plus insignifiante à la plus imposante) & aussi aux guerres, désastres causés par la guerre, politique, gouvernement... Personnellement, ce n'est pas ma partie favorite. Mais j'apprends quand même, avec Yuu. Je ne comprenais pas les motivations des « Empiriens ». Réduire des populations à l'esclavage, faire régner un tel gouvernement où la peur était le principal moteur, la traitrise de Galbatorix le Roi Maudit... Tout ça, je n'arrivais pas à comprendre. Yuu, lui, adhérait à ces idéaux. Il disait qu'il n'y avait que comme ça qu'on pouvait obtenir de bons résultats & une paix éternelle. Il disait que Galbatorix avait eut raison de prendre le pouvoir. Plusieurs personnes ne peuvent gouverner en même temps. Il y a toujours des altercations. Ces hommes étaient des incapables, pour reprendre ses mots. A cette époque, on ne prenait pas cette discussion au sérieux. Les voix montaient, on se tournait le dos, on ne se parlait plus pendant une voire deux heures... puis tout était oublié & on repartait de zéro. Si j'avais su... j'aurais essayer de le convaincre, j'aurais essayer de le changer un peu plus... J'aurais essayer de faire quelque chose. Mais au lieu de ça, nous sommes restés dans notre innocence.

    Jusque là, je me trouvais chanceuse. J'avais une vie ordinaire, j'étais prédestinée à suivre les traces de ma mère & de ma grand mère. Devenir guérisseuse me semblait normal. Je me voyais déjà plusieurs années plus loin, dans ma propre maison, peut être avec des enfants, peut être avec Yuu... Qui sait? Sûrement pas moi. & encore moins à cette époque. Quoiqu'il en soit, je me souviens clairement que rien ne me préparait à la suite. J'avais peut être dans la cinquantaine d'années. Yuu devait s'approcher de la soixantaine. On s'entrainait à l'épée ce jour là. Cela faisait plusieurs heures que nous nous entrainions mais nous refusions de nous arrêter tant que l'un de nous deux ne déclarait pas forfait. Autant dire que nous étions partit pour un petit moment. Des elfes plus âgés que nous sont arrivés sur le terrain. Ma mère les suivait & semblait... vide. Complètement morte de l'intérieur. En voyant ça, je me suis vite arrêté, suivis de Yuu qui adorait ma mère. On s'est regardé, cherchant une réponse dans le regard de l'autre. Évidemment, aucun de nous ne savait ce qui se passait. Nous nous sommes précipités à leur côté & c'est là que tout dérapa.

    « - Ton père... »

    Les sanglots qui prirent ma mère furent suffisant pour que je comprenne. Yuu fut plus rapide que moi & me prit instantanément dans ses bras. Ce fut à ce moment là que mes larmes coulèrent & que je le repoussais violemment.

    « Me touche pas! Comment peux-tu me toucher alors que les personnes que tu adores ont tués mon Père. Comment peux-tu me toucher alors que tu es de leur côté à eux! »

    Ma colère contre ces foutus empiriens avait prit le dessus. Je savais que Yuu était pour l'Empire. Je le savait mais cela ne m'avait jamais déranger... Jusque là. Le pire... c'est que je voulais qu'il me réconforte. Je voulais de ses bras. Je voulais me réfugier dedans. Toutefois...

    « Tu ne vaux pas mieux qu'eux. Tu n'es rien d'autre qu'un assassin? Tu vas devenir comme eux! & tu me tueras aussi? Hein? Dis moi? Allez réponds! »

    Bien sûr qu'il n'était pas un assassin. Bien sûr qu'il ne m'aurait fait aucun mal. Je le savais. & pourtant, je me défoulais sur lui, lui lançais des choses toutes plus affreuses les unes que les autres. & j'ai continué. Je l'aurais tué sur place si les autres ne m'avait pas retenus. J'aurais tué mon meilleur ami à cause de cette foutue colère & cette foutue peine qui avait prit le contrôle sur moi. Rien qu'en y repensant... j'en ai des frissons. Il est parti en me laissant là. Dans ses yeux, quelque chose avait changé. Je l'avais vu & je n'ai rien fait, rien dit. Je n'ai pas essayé de le rattraper, ni de m'excuser. J'ai pleuré, comme ma mère. Pleine d'amertume, je me suis endormie, le cœur lourd. On frappe à ma porte. C'est ça qui m'a réveillé. J'entends des cris, des pleures & de nouveau des cris. J'ouvre les yeux. J'ai la tête dans le brouillard, mes yeux sont rouges & gonflés. Super. J'ouvre ma porte... & je tombe nez à nez avec des anciens, rouge de colère. Sur le coup, je n'ai pas compris pourquoi ils m'ont empoignés de la sorte. Je n'ai pas comprit pourquoi leur colère était rejeté sur moi. Lorsque l'on s'est dirigé vers la demeure de Yuuichi, lorsque j'ai vu une colonne de fumée monter vers ce ciel qui me semblait si haut petite... alors j'ai compris. Ou plutôt paniqué. Je me suis défait de leur poigne & j'ai couru vers la maison en feu. Jamais je n'avais vu de telles flammes. Immenses, effrayantes. Mes larmes se sont remises à couler & je me suis effondrée par terre. J'ai hurlé je ne sais pas quoi. Ma mère est venue un peu avant les autres. Elle m'a parlé... très vite. Trop vite. Tout ce que j'ai compris, c'est qu'on m'accusait de cette horreur, qu'on croyait que je les avais tué à cause de ma colère de la veille. Tout ce que j'ai compris, c'est que je devais fuir, fuir Nädindel, ce village où j'avais grandis. Fuir le Du WeldenVarden, cette forêt protectrice qui m'avait toujours prise sous son aile. En regardant la détresse de ma mère, je n'ai pas réfléchi & j'ai fui. Voilà comment je me suis retrouvée officieusement banni des elfes.

    Mais je ne m'en plaint pas tant que ça. Je suis toujours en vie, c'est le principal. Je dois avouer qu'à ce moment là je me sentais perdue, seule. Donner un sens à sa vie d'un coup n'est pas si facile. Des fois, la facilité nous semble la meilleure solution. L'envie de disparaître peut nous prendre comme elle m'a prit. Si le destin ne s'était pas mêler à mon histoire, peut être que j'aurais céder. Mais il est intervenu. Je ne sais pas comment. Je ne sais pas pourquoi. Il y a une période qui manque dans ma vie. Un trou dans ma mémoire. Un petit trou certes, mais un trou qui a changé ma vie. Maintenant que j'y pense, grâce à ce trou de mémoire, j'ai une raison de vivre. Ça m'a sauvé. & j'en suis très heureuse. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. D'ordinaire, ceux qui ont une amnésie partielle de la mémoire en ont quand même quelques « souvenirs »: des flashs back, des impressions de déjà-vue, des moments flous qui s'éclaircissent avec le temps. Mais là, je n'ai rien. Le noir total. Il y a environ deux mois de ma vie en moins dans ma tête. & franchement... c'est très frustrant de ne pas savoir. J'aimerais vraiment me souvenir, ne pas avoir oublié. J'aimerais avoir des réponses à certaines questions. J'aimerais pouvoir regarder Liana & dire avec certitude qui est son père... & oui! Durant ce petit trou dans ma mémoire, je suis tombée enceinte. Une petite fille qui s'appelle Liana. Enfin... petite, ce n'est plus vraiment le cas désormais. Lorsque j'ai retrouvé la mémoire, j'étais installée dans une petite auberge de Daret. & apparemment, cela faisait quelques temps que c'était comme ça.
    Je ne peux pas dire grâce à qui je suis tombée enceinte, mais je peux dire comment on était les 8 derniers mois de cette dernière. Déjà, le temps que j'assimile que j'attendais un enfant à fait passer un mois. Plus que 7 donc. Ce fut assez difficile de m'imaginer mère. J'ai beaucoup pleurer, beaucoup stressée & au final, je n'ai pas vu le temps passé. Tout ce que je sais, c'est que j'adorais mon enfant avant même qu'il ne montre le bout de son petit nez. Ce jour là, Liana m'en a fait voir de toutes les couleurs... comme tous les enfants qui viennent au monde j'imagine. Mais bon... on ne leur en tient pas rigueur. Lorsque j'ai tenu ma fille pour la première fois de ma vie dans mes bras, je ne me suis jamais sentie aussi heureuse. Ce petit bout était devenu ma raison de vivre. Même si à ce moment là, je n'étais absolument pas prête pour avoir cette enfant.

    Mon passé m'a rattrapé. Je ne m'y attendais pas. Cela faisait désormais deux mois que Liana était née & j'ai du m'en séparer. Jamais je ne pensais pouvoir souffrir à ce point. Ce fut une déchirure. Mais si je la gardait avec moi, on s'en serait prise à elle pour m'atteindre. & ça, il en était hors de question! Je l'ai donc laissé à une famille qui m'a semblé convenable. Je ne les connaissaient pas le moins du monde & je peux vous dire que j'ai fait demi tour plusieurs fois avant de le déposer à côté de chez eux. J'ai pleuré pendant des jours & des jours. Au final, mes yeux n'avaient plus d'eau à déverser. J'étais vidée, anéantie. Mais le temps répare toutes les blessures. Souvent, je m'imaginais la vie que devait avoir ma fille. J'espérais qu'elle allait bien, qu'elle était bien traitée & tout ce dont une mère peut rêver pour sa fille. Avec le temps, je me suis fait à l'idée de ne plus la revoir. Les premières années, je bataillais avec moi même pour ne pas retourner la voir, ou bien la récupérer. Ce fut dur, mais j'y suis parvenue. Ô miracle! Ce que je faisais pendant tout ce temps? Franchement... rien. J'errai ici & là, j'évitais de m'attirer des ennuis. & sincèrement... ce genre de vie n'est pas faite pour moi. Je l'ai compris lorsque j'ai intégré les rangs d'une alliance en quelques sortes. La CPS. Une organisation créée pour protéger le Surda de ce faux roi qu'était Galbatorix. Le chef, Zarakai, était un homme respectable & sur qui on pouvait compter. Même s'ils n'étaient pas relativement proche, Ashura le considérait comme un ami. C'est déjà ça. La CPS l'a fit sortir de son errance qui commençait à la tuer lentement mais surement. Trop d'ennuis tue l'ennuie. Cependant, cette bouée de secours creva assez rapidement. La CPS fut dissoute, pour des raisons qui restent assez floues dans l'esprit de l'elfe. L'espace de quelques mois, Ash' cru qu'elle retrouverait sa vie d'avant la CPS. Mais c'était sans compter sur un nouveau tour du destin...

    Elle rencontra Thannos, un dragon aux écailles rouges qui appartenait à l'Empire. Bien qu'il soit du « mauvais côté », le dragon & la jeune fille se sont liés d'amitié assez rapidement... même très rapidement. En un rien de temps, miss Ashugawa comprit que Than' fuyait l'Empire. Il s'y sentait mal, était rongé par une force intérieure qui le tuait lentement. & ça, il ne le supportait plus. Ashura l'aida du mieux qu'elle put, même si ce n'était pas suffisant. Thannos devenait de plus en plus important pour elle, & c'est presque naturellement qu'elle fit de lui son dragon. Pour la première fois de sa vie, sa main entra en contact avec ses écailles rougeâtres.
Revenir en haut Aller en bas
 

Il était une fois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - :: LE REGISTRE :: mémoires-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com