AccueilS'enregistrerConnexion

Venez vous faire déclarer et choisir votre armée dans CE SUJET !

Les groupes par armée sont crées ! Si vous n'avez plus de groupe ou pas le bon, il vous sera demandé de vous rendre dans le sujet ci-après rapidement.


Partagez | 
 

 Sang , vie , encre et plume .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarZarakaï
Neutre


Masculin
Nombre de messages : 498
Age : 26
Race : Paladin de la justice et de la liberté
Armes : Awarren son épée longue , Iron Keshman , sa hache de guerre , son gant-arc et son bras gauche
Ville : Humain modifié
Date d'inscription : 15/03/2008

Feuille de personnage
Song thème: Zed Fate
Relation(s):

MessageSujet: Sang , vie , encre et plume .   Lun 16 Aoû - 17:28

Flux de souvenirs désordonnés.


-Je ne saurai pas exactement vous dire comment tout celà a commencé ... Moi même , je n'ai que de vagues souvenirs de cette période . Peut-être , au fond de moi , ai-je toujours été comme ça ... Un annimal , à la soif meurtrière sans limite , lors des batailles ... Pourtant , je m'en rends compte , cette frénésie qui me prend à chaque combat n'a vraiment rien de naturel ... Comme si , au moment de me battre , je devenais un autre . Plus violent . Plus pervers ... Et plus incontrolable .

-Pourquoi , tout d'abords , n'ai-je pas de souvenirs plus précis de mon enfance ? ... Je sais que j'ai été utilisé par l'Empire pour diverses expériences dans le domaine magique . Mon père , Kadaj , un éminent général impérial , m'a , semble-t-il , utilisé comme un cobaye afin de gagner en prestige auprès de l'ancien Empereur , Galbatorix . Dès mon plus jeune age , je fus contraint à obéir , à servir des ideaux qui n'étaient pas les miens , et qui me répugnaient . Mon jumeau , Hel , s'y plia plus facilement que moi . Peut-être , des deux , suis-je celui qui a perdu la raison ... Peut-être les impériaux sont-ils la juste cause dans cette guerre ... Mais je ne peux pas croire, je ne peux pas considérer , que bafouer les droits du peuple de la manière dont le font ces impériaux soit juste . Les Vardens sont peut-être considérés comme des terroristes par les impériaux , mais les impériaux , pour la plupart , sont racistes , et si je n'avais aucun lien de sang avec certains d'entre eux , je croirai que ce caractère malfaisant dont ils disposent court dans leurs veines . Je frissonne à la simple pensée du peu dont je me souviens de mes années de servitude sous le joug de l'Empire .

-Des massacres de familles entières , pour la seule et unique raison qu'ils n'avaient pas payé le tribut dut à leur royaume . Des assassinats de gens , pour vols de nourriture ... Ces pauvres bougres cherchaient seulement à survivre ! En quoi , vouloir vivre , est un crime ? J'ai même assisté à la traque acharnée d'un déserteur . Je crois que c'est celà qui m'a poussé à quitter les rangs , plus jeune . Mais ... On ne quitte pas l'Empire impunément ... J'ai été traqué , chassé , renié par mon propre frère , qui a changé de visage , tant la honte de posséder les mêmes traits qu'un ... traitre ... était insuportable pour lui . Mon père a tenté de me tuer plusieurs fois ... Et pourquoi ? Parce que mes opinions , mes idéaux , et mes convictions ne sont pas les leurs ...

-Je suis donc entré chez les vardens ... Une des meilleures décisions de ma vie , sans aucun doute . J'ai retrouvé des amis , m'en suis fait de nouveaux , et j'ai même connu l'amour ... Yurdanur , tel était son nom , restera à jamais dans mes souvenirs , et chaque seconde , je penserai à elle , même si j'ai réussi à reconstruire ma vie depuis son décès .

-Chaque nuit , je me réveille , en sursaut ... Victime de cauchemards de batailles ... Et par crainte de perdre la maîtrise de moi . En fait , celà est tout à fait logique quand on y pense . Jai mené plus de batailles à mon jeune age que bien des vétérans ... Et , j'habrite en mon sein une bête digne de la fusion des pires songes des plus déments des êtres vivants existant sur cette terre . Bien qu'il me soit utile dans les situations difficiles , durant les batailles , je le sens s'insinuer en moi , remuer dans mon esprit , comme un parasite ... Ce que , d'une certaine façon , il est . Il s'est même donné un nom ... Jericho . Cette chose n'a rien d'humaine . C'est sans aucun doute un esprit démoniaque , que les sorciers impériaux , ont plus on moins réussi à enfermer et isoler dans mon corps ... Bien sûr , ce n'est qu'une hypothèse , mais c'est la plus logique que j'ai trouvé .


-Comment a-t-on pu en arriver là ? C'est une bonne question ... Comment un royaume autrefois aussi puissant , dont les principes étaient basés sur la loyauté , la fraternité et l'entraide , disposant d'une puissance sans égale , a-t-il pu être submergé par le chaos qui désormais reigne en ces lieux ? Je me suis souvent demandé celà au cours des derniers mois , notamment depuis mon retour du désert . Je suis finalement arrivé à déduire une chose : Le pouvoir rend malade . Plus on en a , et plus on en désire . Les gens qui sont au pouvoir de l'Empire pourraient presque être comparables à un cancer : Ils ont pris leur aise , se sont installés confortablement , et se sont répendus comme le choléra . Une chose me fait peur ... Les rebelles aussi ont des chefs ... Et parmis ceux-ci , certains sont en train de devenir comme les impériaux ... L'infection est en train de se répendre parmis nos rangs lentement , mais surement. Et plus longtemps durera cette guerre , pire sera la situation . Moi-même qui suis gouverneur , je me surprends quelques fois à apprécier ce confort matériel que m'apporte ma position bien plus que je ne le devrai. Voilà là un jeu dangereux que le pouvoir , et les avantages qu'on en retire . Jamais on ne peut totalement s'en défaire , mais une fois qu'on cède à ses désirs , l'apétit dont on peut faire preuve peut se révéler parfois destructeur. Il n'y a qu'à regarder Galbatorix lui-même , qui , non content d'avoir été dragonnier , voulait devenir roi , et qui pour celà , grace à l'aide apportée par des gens comme lui , a détruit toute une civilisation , toute une histoire , faisant disparaitre le passé dans l'oublis , le sable , et la poussière . Et lorsque je me regarde dans le miroir , quelque fois , je vois ce que je pourrais devenir , si je n'avais pas de réelle attache , me permettant de reprendre pied avec la réalité et la gravité de la situation . A vrai dire , les seules choses qui m'empêchent d'agir comme l'a fait l'Empereur sont les amis dont je dispose , et l'amour que j'éprouve pour certaines personnes , notamment ma meilleure raison , Twiks , une jeune elfe pour laquelle je sacrifirai ma vie avec le sourire si celà permettrai de la sauver . Là où Galbatorix voit une faiblesse , dans les liens sentimentaux qui peuvent unir les gens , j'y vois plutot une force . Et jusqu'à présent , les avantures auquelles j'ai pu participer ne font que me confirmer mon point de vue .


-Que puis-je dire de mon jumeau , Hel ? Sans doute pas grand chose ... Il est foncièrement mauvais ... Enfin , je crois ... A vrai dire , j'ai toujours eu du mal à comprendre ses motivations ... Mais malgrès sa nature vile et sombre , je l'aime . Oui , c'est mon frère après tout . Il y a même un temps ou j'aurai été prêt à trahir les miens pour lui , chose que j'ai fait en l'aidant à s'évader de la prison de l'ACB , bien que personne chez les rebelles n'ai jamais su que j'y avait joué un quelconque role . Si celà s'était su , sans nul doute aurai-je été sommairement exécuté ... Le manque d'empathie doit sans doute être un trait commun à tout meneur d'homme ... En effet , comment auraient-ils pu m'exécuter sachant que je faisait celà pour mon propre frère ... Mais il m'auraient tué , je le sais ... Tout comme les impériaux auraient tué Hel si nous avions été dans une situation inverse , bien que je ne sois pas sur qu'il me porte autant d'affection que moi .



-Le Sköliros Wyrda ... Une de mes plus grandes victoires , et pourtant une défaite considérable . Nous étions huit compagnons , me semble-t-il ... Sur les huit , je crois être le seul encore en vie ... Et celà m'effraie . Qui aurait pu prévoir une telle chute , quand l'alliance rebelle atteignait son apogée ? Elle paraissait indestructible . Immortelle . J'aime à penser que tant que je vis , moi , sans doute son dernier membre vivant , elle vit encore , même si je me rends bien compte que celà est pure illusion . Certe , je continue d'agir selon les principes propres à cette alliance , mais je suis seul ... Plus un seul de mes anciens camarades n'est à mes cotés . Seul avec mes peurs , que j'enfouis trop profond en moi pour que même mon ame soeur puisse les connaitre . Seul aussi avec mes souvenirs douloureux , comme avec mes souvenirs joyeux . La mélancolie m'assaille souvent , et il m'arrive , lorsque je suis seul , durant mes voyages , de pleurer dans la nuit , la perte de cette alliance et de ses membres exceptionnels . Ils mériteraient d'être encore des notres ... Peut-être y a-t-il d'autres survivants , auquel cas , j'en souris d'avance . Mais en attendant , coincé dans mon ignorance de la situation , je reste éternellement seul sur ce coté là de ma vie . Jusqu'à ce que je disparaisse à mon tour un jour ...




-Nous sommes un ... Ce n'est que le premier couplet d'une chanson ... Et pourtant , c'est aussi ce que nous sommes , Twiks et moi . Sans elle , je ne vis pas , et réciproquement ... Et nous ne pouvons mourrir sans que l'autre ne trépasse . Jusqu'ou va ce rituel que j'ai accomplis afin de la sauver , celà je l'ignore , mais je n'ai pas l'intention de le découvrir . Je ne pense plus que pour elle , ne respire que pour elle , ne me bat que pour elle , ne marche que pour elle , n'avance que pour elle ... Elle est tout . Elle fait partie de moi , comme je sais que je fais partie d'elle . Nous sommes un . Pas de corps , mais d'esprit . De coeur . Je sais que tant qu'elle vivra , je vivrai . Peu importe ma simple condition d'humain , je vivrai . Je survivrai pour elle . Le temps n'aura pas de prise , car nous sommes un . Celà va au delà du simple amour que peut se porter un couple ordinaire ... Oui , nous n'en sommes pas un ordinaire en effet . Outre le fait que nous soyons tous deux d'une race différente , nous sommes liés , et nous abritons tous deux une entité en nous . Nous sommes semblables sur bien des points ... Nous sommes un .




-J'ai tout perdu... Litteralement . Twiks m'a abandonné . Mes frères ont disparus . Mon père aussi , et ma mère ... Je ne sais même pas si elle se doute de qui je suis . La plupart de mes amis sont morts . Pourquoi suis-je encore vivant ? Je me pose la question sans arrêt . Je n'ai ni foyer , ni amis , ni amour ... Que vaut donc ma vie maintenant ? La réponse est : Rien . Il m'importe peu de vivre ou de mourrir , de tuer ou de sauver . Après tout , quelle importance peut avoir sa propre vie , si il n'y a personne pour la partager ... Le seul à ne pas m'avoir abandonné - et même si il le voulait , il ne le pourrait pas - ce n'est personne d'autre que la créature en moi qui sommeille , qui me hante , instile ses idées dans mon esprit , comme un poison , me rongeant plus à plus de l'intérieur . Mais il est là ... Et il est le seul à y être . Au fond , je finirai presque par l'apprécier , dans ma solitude forcée . J'avance seul sur cette route déserte qu'est ma vie , et j'interromps ou prolonge celle des autres à ma guise . Suis-je en train de devenir mauvais ? Je ne sais pas ... Mais j'en ai tout simplement assez de penser aux autres avant de penser à moi ... Je commence à trouver le mode de vie de l'Empire attirant ... Mais je ne pense pas pouvoir y vivre ... Après tout , j'ai été un rebelle ... Je le suis encore , quelque part . Du moins pour l'instant . Je gouverne toujours Reavstone . Mais j'ai l'intention de remettre ma démission . Et puis , mes souvenir de ce que l'Empire m'a fait , de ce qu'il m'a enlevé , me pousse à le haïr ... Je pense me retirer seul un moment , afin de réfléchir à quelle voie consacrer mes forces . Une seule chose est sûre : je suis brisé . Je vais donc devoir me reconstruire , malgrès les dégats .




-Mon épée est ma seule amie fidèle . Mon épée m'aide , et me permet de survivre , me sauve la vie . Mon épée ne m'a jamais trahie , et ne s'est jamais retournée contre moi . Mon épée ne m'a jamais blessé sans raison , ni sans que je l'ai mérité . Tout le mal qu'elle a pu me faire par le passé , c'est par ma faute , ma maladresse d'antan . Mon épée ne me demande rien de plus que d'être sougneux et attentionné avec elle , et je ne devrai jamais être un autre pour qu'elle reste ma plus fidèle compagne . Mon épée est mon ame , mais aussi ma mort . Elle représente ce que je désire , ce que j'ai , et ce que je n'aurai jamais . Elle est le jour , elle est la nuit , le commencement , le déroulement et la fin , elle préserve ma vie , et celle des personnes de mon choix , mais met fin à celle de mes ennemis . Elle agit selon ma volonté , et j'agirai presque selon la sienne , si tant est qu'elle ai eu une volonté propre . Mais je sais une chose . Je veux y croire . Elle , elle ne me trahira jamais .




Tu as brisé mes rêves et soufflé mes espoirs ,
Telle la flamme d'une bougie qui s'éteint , me plongeant dans le noir .
Tu as brisé mon coeur , et poignardé mon ame .
Et la rage m'a saisit alors , pareil à un torrent de flammes.
Je suis devenu maléable , un parfait reflet de tes désirs ,
Mais celà n'a eu pour effet que de me faire périr .
Dans l'obscurité j'ai sombré ,
Et ton cauchemard je deviendrai .
Nuit et jour tu crira quand tu pensera à moi .
Et tu regrettera de m'avoir fait subir tout ça .
La haine qui m'étreint me brule , me ronge , tel un poison
Et toutes ces noires idées , ces songes endiablés , me font perdre la raison .
Toi créature viciée , tu connaitra ma vengeance ,
Car je ne suis pas prêt de te pardonner ,
Et tu souffrira milles fois ma démence ,
Tu ne cessera de me supplier,
Mais je n'aurai aucune clémence ,
Car au final , je serai sans pitié .



-Loin de moi l'idée de vouloir paraître trop sûr de moi , mais ... Je pense que je serai le prochain roi du Surda . En effet , je gagne en réputation auprès de mon peuple . Pourtant , je ne comprends pas pourquoi ... Mais à vrai dire, celà m'est totalement égal : Si les gens pensent que je ferait un bon roi , alors , pourquoi ne pas tenter ?
Enfin , toute bonne chose est accompagnée d'un paquet de mauvaises choses ... Des parasites , des menaces , de nouveaux ennemis , de nouvelles responsabilités , de nouveaux combats , une nouvelle vie ... Mais qu'importe . Je ne vois pas qui pourrait jouer ce role mieux que moi ... Celà fait peut-être un peu narcissique sur les bords , mais , honnètement ... Reste-t-il encore un seul gouverneur du Surda oeuvrant vraiment pour ce royaume , hormis moi-même ? Si c'est le cas , je voudrai bien le ( ou la ) rencontrer ... Car je me sens affreusement isolé , à Reavstone , sans appuis d'autres villes ... J'en viens même , pour tout dire , à aider à la gestion de Lightgow et Aroughs ... Sans moi , le Surda serai sans doute plus mal en point qu'il ne l'est ces temps-ci ... Je sais que je peux paraitre prétencieux , mais .... Hélàs , j'aimerai l'être , et ne pas avoir raison .




[ Ces mémoires sont loin d'être terminées ... Soyez patients , car ma vie est loin d'être finie ... ]
Revenir en haut Aller en bas
avatarZarakaï
Neutre


Masculin
Nombre de messages : 498
Age : 26
Race : Paladin de la justice et de la liberté
Armes : Awarren son épée longue , Iron Keshman , sa hache de guerre , son gant-arc et son bras gauche
Ville : Humain modifié
Date d'inscription : 15/03/2008

Feuille de personnage
Song thème: Zed Fate
Relation(s):

MessageSujet: Re: Sang , vie , encre et plume .   Lun 14 Mar - 20:42

Les tourments de la folie:

Je me réveille en sueur et en sang. Des machoires dévorent mon coeur. Des chaines traversent ma peau. Mon ventre brule de l'intérieur. Une colonie de fourmis a élu domicile dans mon crane. Je hurle. Me débat. Pleure. Crie. Mais jamais ne m'échappe. Je suis enfermé et torturé. Où suis-je ? Qui suis-je ? Pourquoi ai-je si mal ? Qu'ai-je fait pour mériter un tel sort ? Et d'ou vient ce ricanement mauvais, qui me prive de ma volonté et de mes espoirs ?
Je vie dans l'obscurité. Pourtant , je le sais, j'aime la lumière. Je me consume , pourtant , je suis fait de glace. Je me réveille , pourtant , je ne dors jamais. Mon coeur est dévoré , pourtant , une elfe me l'a détruit. Je suis ... Je suis ... Je suis... J'existe , mais je disparait. Je suis Zarakaï. Je ne suis pas Zarakaï. Je suis moi. Je ne suis personne. Qui suis-je ? Ai-je existé ? Pourquoi suis-je ici ? Existe-t-il quelqu'un d'autre ? Quelle est ce désespoir qui m'emplis ? Je sais. Je ne sais rien. Je sais que je ne sais rien. Est-ce que j'ignore tout pour autant ? Suis-je réel ? J'existe. Je suis Zarakaï. Non. Je l'ai été. Rien. Néant. Vide. Pleurs. Désespoir. Rage. Haine. Désir. Pourriture. Cauchemards.
Reveille toi. Je suis réveillé. Je suis seul. J'ai froid. Comment suis-je arrivé ici ? Qui peut me répondre ? Qui ri comme ça ? Ai-je une chance de m'en sortir ?
Elle est là. J'ai mal. Je suis moi. Mais lui aussi. Qui suis-je ? Je rêve. Brouillard. Où suis-je? Twiks. Non. Les ténèbres. La douleur. Désespoir. Je hais ces chaines. Lachez-moi. Solide. Mal. Crainte. Mort? Non. Debout. Les chaines. Disparues. Le noir. Toujours là. Où suis-je ? J'arrive.

[A SUIVRE]
Revenir en haut Aller en bas
avatarZarakaï
Neutre


Masculin
Nombre de messages : 498
Age : 26
Race : Paladin de la justice et de la liberté
Armes : Awarren son épée longue , Iron Keshman , sa hache de guerre , son gant-arc et son bras gauche
Ville : Humain modifié
Date d'inscription : 15/03/2008

Feuille de personnage
Song thème: Zed Fate
Relation(s):

MessageSujet: Re: Sang , vie , encre et plume .   Dim 17 Avr - 12:35

La lumière a disparu. Je sombre dans le néant. Et j'entends les rires moqueurs des gens qui me regardent tomber. Toujours plus vite et toujours plus bas. Les abysses m'engloutissent avec apétit. Elles se repaissent de mon âme. Avidement. Je touche le fond. Du sable. Autour de moi, tout n'est que désert. Sauf une dalle de pierre. Tout est noir. Tout est sombre. La mort me semble douce à côté de ce lieu. Où suis-je donc atteris? Et d'où est-ce que je viens?
Passif, je m'assieds, devant cet autel de pierre. Attendant mon heure. Si tant est qu'elle vienne un jour. Mes yeux se font alors de plus en plus fatigués. Mes paupières plus lourdes. Je ne veux pas m'endormir sur ce sable. Alors je me relève, et m'allonge sur cet autel. Et je ferme les yeux. Je me repose. Juste quelques secondes... Quelques heures... Quelques siècles.



____________________________________________________________________________________




Un grand homme, sur son lit de mort, m'a dit un jour, alors que j'étais à peine sortit de l'adolescence, et que je m'apprêtais à prendre le commandement du Skoliros Wyrda:

-Tu sais, des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes ... Des bons , des mauvais ... Il y en a des pleines cagettes.... Mais une fois de temps en temps, il en apparait un... Exceptionnel. Un héros. Une légende... Des chefs comme ça, il n'en vient presque jamais... Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun? Tu sais ce que c'est , ce qui les rend si exceptionnel ?

-Heu... Non ...

-Ils ne se battent que pour la dignité des faibles. Pas pour le pouvoir. Pour la dignité.


Des années plus tard, j'ai enfin compris pourquoi. Où qu'on se trouve, quoi qu'on fasse, il y aura toujours une pauvre ame pour qui se battre. C'est un combat perpétuel. Celà devrait être le combat de tout un chacun... C'est le combat de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatarZarakaï
Neutre


Masculin
Nombre de messages : 498
Age : 26
Race : Paladin de la justice et de la liberté
Armes : Awarren son épée longue , Iron Keshman , sa hache de guerre , son gant-arc et son bras gauche
Ville : Humain modifié
Date d'inscription : 15/03/2008

Feuille de personnage
Song thème: Zed Fate
Relation(s):

MessageSujet: Re: Sang , vie , encre et plume .   Ven 29 Juil - 11:49

J'ai changé. Je ne sais pas en quoi le fait que cette elfe du nom de Twiks m'ai dérobé une part de ma mémoire joue un role, mais il est sûr que je ne suis plus le même qu'avant. Même mes hommes mes trouvent plus dur, plus déterminé. Ils me respectent pour ça. Ma protégée, Delnifae, semble néanmoins se poser des questions. Elle avait promis de donner sa vie à l'homme qui l'avait sauvé. Mais étais-je encore cet homme ? Celà dit, nous nous sommes rapprochés, et devenus des amis fidèles.

Mon armée s'agrandis de jour en jour. A l'époque ou j'ai laissé fuir Twiks, je disposais tout au plus d'une cinquantaine d'hommes et femmes à mon service. Mais en à peine de mois, ces effectifs ont été multipliés par dix. Une mafia plus qu'une armée. Une nouvelle branche rebelle. Certes plus radicale, mais aussi plus efficace semble-t-il. Nous vivons dans l'ombre. Cachés sous les villes Impériales, ou dans leurs coeurs. Nous sommes une seule et même force. Arrêter l'un d'entre nous revient à signer son arrêt de mort. S'opposer à nous, reviens à nous avoir pour ennemis. Nous aider revient à entrer dans cette grande famille que nous sommes.

Nous sommes des centaines et nous ne sommes qu'un.
Nous sommes partout, et en même temps, nous demeurons introuvables.
Nous agissons dans l'ombre pour apporter la lumière.
Nous sommes la renaissance du Sköliro Wyrda.
Revenir en haut Aller en bas
avatarZarakaï
Neutre


Masculin
Nombre de messages : 498
Age : 26
Race : Paladin de la justice et de la liberté
Armes : Awarren son épée longue , Iron Keshman , sa hache de guerre , son gant-arc et son bras gauche
Ville : Humain modifié
Date d'inscription : 15/03/2008

Feuille de personnage
Song thème: Zed Fate
Relation(s):

MessageSujet: Re: Sang , vie , encre et plume .   Ven 13 Avr - 22:23

Le passage suivant raconte une part de la vie de Zarakaï que celui-ci a oublié. Ces évènements se produisirent bien avant sa connaissance avec Twiks, avant son entrée dans l'ACB, avant même sa rencontre avec Yurdanur. Avant son entrée au Sköliro Wyrda. Avant même sa désertion des rangs de l'Empire.
Un sombre passé oublié de tous et à jamais enterré.

















Il ouvrit les yeux, et son regard froid comme la glace embrassa le monde qui l'entourait comme il le faisait chaque jour depuis sa naissance, avec un indifférence impavide, et un air neutre sur son jeune visage d'une beauté digne d'un elfe. L'aube pointait à peine à l'horizon. Il se redressa, sans un bruit, et réveilla un jeune garçon qui devait sans doûte avoir son age. Le jeune homme ouvrit un oeil et considéra son camarade à côté de lui qui venait de le tirer des limbes de son repos.

"Le moment?"

Demanda-t-il d'une voix ensommeillée.

L'autre hocha la tête de manière affirmative, et les deux jeunes gens se mirent à s'équiper, faisant une dernière vérification de leur matériel. Ils étaient les deux seuls survivants du projet K.A.I.S.H.A.N.* de l'Empire, et de loin l'élite de son armée après les Ombres et les Raz'Acs. Peut-être même deviendraient-ils encore meilleurs qu'eux dans un futur proche.

Spoiler:
 

Ces deux garçons avaient été élevés en temps qu'arme. Ne jamais réfléchir. Obéir. Accomplir la mission. Ils éprouvaient néanmoins une sorte d'affection l'un pour l'autre. Malgré l'absence de sentiments dont ils étaient dotés. Ils s'entre-aidaient depuis le début, seule raison de leur survie jusque là.
Ils se mirent en mouvement et courrurent pendant près d'une heure.

Le premier possédait des cheveux blancs, et des yeux d'un bleu plus pur que celui d'un ciel d'été. Enfant, on lui avait tatoué les initiales EZK dans le dos, signe de son appartenance au projet. Il était vétu d'une armure de cuir souple noire ainsi que d'un pantalon de cuir de la même matière et la même couleur, en plus d'une cape sombre, semblant changer de couleur et s'adapter à l'environnement ambiant. Deux épées étaient attachées à son dos, tandis qu'une vingtaine de lame de lancer étaient rangées sur son torse. Un couteau de chasse dépassait d'une de ses bottes, et une dague d'un étuit sur sa cuisse. Un bandana noir était noué sur sa tête afin de ne pas attirer l'attention avec sa cheveulure immaculée.
Le second était brun, et avait les yeux bridés, et d'étranges tatouages sur ses paupières tombantes, symbolisant deux flammes, l'une bleue et l'autre rouge. Vétu de la même tenue que son compagnon, il ne possédait néanmoins pas les mêmes armes: Deux tomahawks étaient passées à sa ceinture. Une épée à deux mains et un arc attachés à son dos. Ainsi qu'une lance assez impressionante dont il semblait se servir en guise de baton de marche. A la différence de son partenaire, le tatouage laissé sur son dos était LMK. Les deux possédaient un collier identique chacun.

Petit à petit, ils se firent plus silencieux, suivant la piste de ceux qu'ils traquaient depuis déjà une quinzaine de jours. Ils arrivèrent finalement à l'orée d'un camp. Trois hommes. Les deux jeunes gens froncèrent les sourcils. Ils étaient censés être quatre. Ils se regardèrent puis communiquèrent par un langage constitué de signes de la main qu'ils avaient tout deux inventé afin de communiquer silencieusement dans ce genre de situation.

"Que fait-on?"

"Tu contourne, on prend en tenaille, et on les élimine. On s'en tient à la mission. Si le quatrième est par là, il se montrera avec les bruits de la bataille afin d'aider ses compagnons, j'imagine."

Le premier hocha la tête, et, plus silencieux qu'un courrant d'air, il se glissa de l'autre côté du camp. Quelque chose le troublait. Les hommes ne semblaient pas bouger. Ils étaient assis, tournés vers un feu mourrant. Il fut alors saisit d'un doute. Il attrappa alors trois de ses lames de lancé, et d'un mouvement vif, les envoya sur ses trois cibles immobiles. Deux furent touchées en pleine tête, et la troisième à l'épaule. Un lourd silence fit place sur le bois. Il semblait évident que les hommes étaient déjà morts avant qu'ils n'arrivent.
Soudain, autour de lui, les racines semblèrent s'animer d'elles-mêmes. Le jeune garçon, vif comme l'éclair, dégaina ses deux épées, et s'éloigna d'un bond. Hélàs, c'était exactement ce que semblait désirer le quatrième individu, celui qui avait sans doute tué ses compagnons fugitifs pour qu'ils lui servent d'appat. En effet, le sol se déroba sous les pieds du soldat impérial, qui chuta dans une fosse profonde de six mètres. Il parvint à freiner sa chute grace à ses armes qu'il planta dans la paroie fraichement creusée. Les bruits d'un combat en haut se firent entendre. Le métal frappant le métal. Puis un coup sourd, et son compagnon tomba également dans la fosse. Mais rien n'était joué.
Le premier planta ses lames de lancé les unes après les autres dans la paroi à une vitesse hallucinante, et tous les deux grimpèrent alors, se sortant de ce piège grossier en prenant appuie sur les armes. Ils sortirent et se retrouvèrent face à leur dernière cible. Un mage. Voilà qui promettait de ne pas être simple. Les deux jeunes gens otèrent alors leur colier d'un même geste. Aussitot, la douleur qui en résultait à chaque fois jaillit, et ils perdirent connaissance, laissant le controle de leur corps à ces monstres qui dormaient en eux. L'un était nommé Jericho, l'autre Sin. Jamais personne auparavant n'avait survécu après avoir contemplé l'apparition de ces deux entités.

Lorsqu'ils reprirent conscience, les deux soldats étaient solidement ligotés à un arbre et désarmés. Près d'eux, un feu brulait, et de l'autre côté, leur cible les regardait en faisant griller un bout de viande. Leur colliers étaient de nouveau autour de leur cou.


[A SUIVRE]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sang , vie , encre et plume .   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sang , vie , encre et plume .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - :: LE REGISTRE :: mémoires-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit