AccueilS'enregistrerConnexion

Venez vous faire déclarer et choisir votre armée dans CE SUJET !

Les groupes par armée sont crées ! Si vous n'avez plus de groupe ou pas le bon, il vous sera demandé de vous rendre dans le sujet ci-après rapidement.


Partagez | 
 

 Lili ou la malchance incarnée xD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Lili ou la malchance incarnée xD   Mer 19 Aoû - 20:28

I. IDENTITÉ

Nom:Ne s'en souvient plus
Prénom : Nawï dit Lilium (ce dit Liliome ou Lilioume, la suite vous comprendrez si vous avez le courage de continuer :S)
Surnom éventuel : Avant Nana ou Wiwi ><' maintenant Lili
Age:24ans
Race : Une humaine.... puis soudainement une ombre!
Dragon/Dragonnier : Non, mais peut être plus tard
Magie ? : Si on est une ombre je crois que oui :D

II.DEscriptION (maudit beug xD)PHYSIQUE ET PSYCHOLOGIQUE

Physique du personnage :
Lilium, avant, était une petite fille très mignonne, couleur miel au soleil, mi-long et assez bouclé. Elle avait deux beaux yeux verts, une peau pâle... Bref, une belle petite fille toute mignonne, jusqu'au jour ou son physique change. Ses cheveux assez mi-long se rallongèrent, et de la couleur miel, ils passèrent au rouge sang, passant par le pourpre, voir même le rose et ont beaucoup poussé. D'ailleurs, elle ce les coupera au cour de ses aventures. Ses yeux sont de même couleur, variant à la luminosité. Des mèches cachent partiellement son oeil gauche et totalement son oeil droit. Parfois, surtout lorsqu'elle est en colère, c'est l'inverse. Grande, à la silhouette svelte, fine, cela ne lui apporte pas grande chose, à cause de son absence de muscle. Lilium n'est pas vraiment forte en combat, et n'utilise que la magie. Elle est habillée simplement, et se fou complètement de son physique. Elle porte une robe assez longue, noire. Elle changera d'habit plus tard. De plus, elle a un signe sur son dos qui est apparu/

Spoiler:
 

Caractère du personnage :
A l'époque, elle avait un petit caractère d'ange, vraiment mignonne. Elle aidait toujours sa mère, avec un grand sourire, polie, naïve, toujours joyeuse, ouverte à tous, timide, un coeur énorme, ne faisant pas de mal à une mouche... Ce temps là, c'est quand elle avait 8 ans. Au premier abord, vous découvrirez qu'elle est réservé, calme, sans sourire, cruelle sur les bords. En gros, une personne extrêmement sérieuse -le truc que je déteste ><''.Bref, mais ceci n'est qu'un premier abord et, selon la première personne qu'elle rencontrera en rp, son caractère pourra changer. Néanmoins, l'esprit la possède lorsqu'elle est en colère, et lui cèdera son corps en entier. Puis, elle redeviendra ce qu'elle est. Soit elle deviendra de plus en plus sérieuse, soit elle pourra se confier à quelqu'un et pourra se sentir mieux... après tout... ce n'est pas moi qui choisie l'avenir de mon perso... mais par ceux qu'elle rencontrera Wink

III. MOI xDDD (je sais c'est parce que mon histoire fais 5485493 lignes xD)


Prénom: Huuuum XDDD.... Pour ceux qui le désir vous pouvez juste savoir que je suis Yukii!
Age: Entre 12 et 14 xD
Avez vous lu le reglement: ''J'ai lue et j'accepte d'être un pigeon''..... je ne vais pas renier ce que je suis XD
Avez-vous déjà de l'expérience en rp: Je fais pas 453243 pages works à chaque fois (sauf lors des présentations xDDD).... mais sinon plutôt deux fois qu'une que j'en ai de l'expérience :D


Dernière édition par Lilium le Jeu 20 Aoû - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Lili ou la malchance incarnée xD   Mer 19 Aoû - 20:37

IV. L'HISTOIRE OU LA CHOSE QUE VOUS POURREZ JAMAIS LIRE EN ENTIER Smile

I.Enfance:
Lilium est née sous le nom de Nawï, qui est donc son vrai prénom. De nature très joyeuse, gardant toujours le sourire, heureuse auprès de ses deux parents chéries qu'elle aimait plus que tout. Ils l'emmenaient souvent en balade en dehors d'Uru Baen, et elle cueillait des fleurs pour eux. Nawï est née à Uru Baen, en saison hivernale. Elle avait deux parents, une mère magicienne, recrutée de force dans les Vardens, et un père n'était qu'un vendeur assez réputé à Uru Baen. Sa mère était magicienne, et lui apprenait à faire des sorts depuis l'âge de 5 ans. Elle voulait qu'elle devienne une grande magicienne comme elle, mais qu'elle choisisse sa destinée. Bref, la petite Nawï était bien avec ses parents, ou la vie était rose... Son enfance était heureuse? Non pas du tout... Certes, là, elle a un père et une mère qui l'aime. Sauf que son père adorer, un jour, pris d'une maladie incurable, mourut devant Nawï et sa mère. Nawï fut très malheureuse et sa mère y était encore plus... Complètement inconsolable, triste et perdue d'avoir perdu son mari. Nawï essayait de la consoler, mais celle-ci la repoussait et Nawï fut malheureuse et vécut seule pendant que sa mère la rejetait en pleurant. Mais elle ne lui en voulant pas, et elle espéra alors qu'elles connaitraient des jours meilleurs. Et c'est bien vrai, quelques mois plus tard, sa mère rencontra un Vardens et ils vécurent ensemble. Son enfance se termine à là? Non... Mais Nawï y croyait dur comme fer. Quelques mois plus tard, son cher mari la battit et la violait, jusqu'à ce que sa mère en tombe enceinte. Nawï, elle, fut une sorte d'esclave et se faisait sans cesse taper. Les mauvais traitements continuèrent et empirèrent au fil du temps, tellement, qu'un jour, elle reçut un si grand choc sur la tête, qu'elle s'évanouit. Sa mère, alors folle de rage, pris un couteau et l'attaqua. Elle le tua, non sans tout chambouler dans la maison, marquant quelques objets, sols et murs de sang. Puis, elle regarda sa fille qui était dans état lamentable. Elle se reprocha tout et se dit que sa fille ne lui pardonnerai jamais, et finit par se suicider , à coter de sa chère petite Nawï. Cette dernière se réveilla pendant la nuit et découvrit la maison déranger, remarquant les traces de sang. Puis, elle découvrit sa mère pendue. Nawï ne savait pas si elle devait pleurer ou s'en aller en criant. Elle choisit de rester et pleura. C'était la seule chose qui lui restait et elle avait choisi de se donner la mort. Nawï n'avait plus rien. Elle resta là, à genou, à pleurer, toute seule dans cette maison ou résidait les bons et les mauvais souvenirs. Puis, il lui vint à l'esprit quelque chose. Peut être pouvait-elle la ressusciter? La magie pouvait tout faire, non? Nawï essayait plusieurs sorts qui n'était pas de la résurrection (de plus on ne peut pas le faire car on meurt :S). Il fut bien trop fort pour elle et elle fut posséder par un esprit. Une douleur sans nom la traversa, ne sachant pas ce que c'était, une lumière l'aveugla et plus rien. Elle se réveilla quelques heures après, ou l'aube n'était toujours pas lever. Elle découvrit alors qu'elle avait les cheveux de couleurs rouge, presque rose ainsi que ses yeux. Elle remarqua aussi un signe dans son dos (voir photo à physique). Elle remarqua que tous ses sorts avaient ratés et sa mère c'était transformer en une sorte de chose pas humaine du tout. Tellement moche, répugnante, que Nawï en vomit. Ne sachant pas encore qu'elle était devenue une ombre, elle resta en train de regarder sa 'mère ' qui ne ressemblait à rien. Elle criait, pleurait , ne sachant que faire. Puis, en découvrant qu'elle ne venait que de faire empirer les choses, elle partit de la maison, sans prendre de nourriture ou de vêtement. Elle vécut dans la rue, dans la pauvreté, pour seul compagnie un chaton qui venait de naitre. Elle essaya de voler et de se nourrir, faisant passer bêtement son compagnon avant elle. Un jour, avançant dans une rue, à la quête de nourriture. Elle venait justement de réussir à piquer un quignon de pain. Se cachant dans une rue assez sombre, elle vit alors ceux qui aimait la martyrisés. Elle avait laisser le chaton quelque part pour qu'ils ne le trouvent pas. Ils la jetèrent par terre et prirent son quignon de pain qu'ils trempèrent dans une flaque d'eau boueuse. Puis, ils l'écrasèrent en crachant dessus. Ils la laissèrent par terre, devant son vieux bout de pain boueux réduit à néant, les larmes aux yeux. Puis, elle sentit une ombre la recouvrir et leva ses yeux pour voir la personne qui se trouvait devant elle. C'était une fille, de son âge, pauvre elle aussi. Mais cela se voyait moins. La fille était plus mignonne que Nawï, mais cette dernière s'en fichait. Elle se redressa avec son aide et la fille commença à parler:
-J'ai vue comment ils te traitaient... ces imbéciles ne savent pas ce qu'est la pauvreté et comme ils sont malheureux dans leurs richesses, ils s'en prennent aux plus malheureux qu'eux. Viens, je vais te donner la moitié de mon pain!
Nawï sourit et accepta le pain. Puis, la fille vit qu'elle n'en mangea un petit peu, mais garda le reste:
-Tu n'as déjà plus faim?
-Ce n'est pas ça *elle reprit tout bas* mais j'ai un chaton et je voudrais le nourrir et bien m'en occuper.
-Un chaton?!
-Chuut..... je ne veux pas qu'ils t'entendent...je voudrais pas qu'il n'arrive quelque chose à mon chat.
La petite fille acquiesça et Nawï lui montra. Elle fut admirative:
-Oooh! Il est beau! Qu'est-ce qu'il est mignon!
-C'est mon seul ami depuis que je suis pauvre.
Le temps passa et les deux furent inséparables. Nawï lui raconta ses secrets et ce qu'elle avait fais. Elle avait vraiment confiance en la fille. Les garçons ne trouvèrent pas le chaton, mais continuait à martyrisé Nawï et sa copine. Un jour, la copine de Nawï fut adopter par une famille riche et celle-ci lui dit qu'elle irait la voir souvent pour lui donner de la nourriture et des habits. Mais cette copine ne vint jamais la voir. Un jour, Nawï se promenait, cherchant son chat qui avait disparu. Elle avança dans une ruelle sombre, et regarda partout. Puis, elle entendit soudainement une voix derrière elle.
-C'est ça que tu cherches?
Elle se retourna et vit les gamins qui ricanait. Leur « chef » tenait son chat qui essayait de se débattre. Deux autres saisirent Nawï et elle se débattit, montrant pour la première fois sa colère.
-Arrêter rendez le moi!
Le « chef », en ricanant, sourit et lui répondit:
-Ben dis donc! C'est que tu dois sacrément l'aimer ton chat parce que c'est la première fois que tu t'énerves!
Un rétorqua:
-C'est vrai! Tu souris jamais, tu pleures jamais, t'es vraiment bizarre! En fait... t'es pas humaine j'en suis sur!
Puis, le chef reprit:
-Aller pleure! Tu peux nous supplier de laisser cette chose inutile, tu vas pleurer crois moi! Sinon, je vais torturer le chat pour qu'il pleure à ta place! Aller monstre aux cheveux rouges!
Nawï lui donna un coups de pied et il recula. Puis, il la regarda, l'air mauvais:
-Tu vas le regretter! Allons-y, frappons le!
Nawï cria et se débattit, mais deux contre uns étaient perdu d'avance, surtout une pauvre maigrichonne contre elle. Un attrapa le chat et le jeta violemment contre le mur.
-Héhé! Un des trucs les plus marrants depuis qu'on t'a rencontrer, non?
Plusieurs s'approcha du chat et lui donnèrent des coups de pieds, des coups de poings. A force, le sang gicla et Nawï en fut choquer. Les autres, eux, rigolaient, entendant des gémissements. Nawï resta bouche bée, choquer, sa respiration haletante. Pourquoi est-ce qu'il faisait ça? Qu'est-ce qu'elle avait fais? Puis, on entendit alors des bruits de pas, et une personne bouscula Nawï et les deux qui la tenait. C'était sa copine, qui était encore plus mignonne, soignée, moins maigre, portant une robe riche.
-ARRETER!
Les garçons n'avaient pas l'air de comprendre et le « chef » rétorqua:
-Ben quoi? C'est toi qui nous avait dis qu'elle avait un chien!
Nawï resta impuissante et totalement immobile, trahit par son amie. Cette dernière avait les larmes aux yeux:
-Mais....mais je ne vous avez pas dit de le tuer!
Puis, elle se retourna vers Nawï:
-Je.... je suis...désolé! Nawï!
Puis, les garçons renchérirent:
-C'est bête ça! Ton chat ne bouge plus! Moi qui croyait qu'on pouvait s'amuser un peu plus.
Nawï baissa la tête. Puis, elle repensa à une phrase, qu'elle dit à voix haute:
-Comme dans la richesse, ils sont malheureux, ils s'en prennent alors aux autres encore plus malheureux qu'eux.
Son amie se retourna, avec un air apeuré et triste... comme-ci elle regrettait d'avoir fait ça. La voix de Nawï avait changer. Elle était devenue plus sombre et une autre intonation aussi. Elle redressa sa tête, dévoilant alors juste son oeil droit rouge, tournant le dos à la rue principale, qui faisait émanée une petite lumière malsaine, faisant apparaître une chevelure rouge. Puis, prise d'un colère foudroyante et se laissant s'envahir par l'esprit qui résidait dans son corps depuis quelques mois, elle resta devant eux, les regardants avec un oeil profondément mauvais. Elle avait été trahi par son amie, son chat avait été massacrer sous ses yeux, et tout le monde se moquait d'elle, sois disant qu'elle était inférieure aux autres parce qu'elle était pauvre. D'un coups, la scène fut surréaliste. L'endroit qui était macabre fut remplis de sang. D'un coups, Nawï se retrouvait avec tout les enfants, même son amie, morts, découpés. Puis, lorsqu'elle reprit enfin ses esprits. Elle découvrit alors tout le monde mort dans la ruelle. De plus, elle avait même tuer des passants qui avaient voulu l'arrêter. des passagers remarquèrent la chose surréaliste et se mirent à crier, mais le mieux, c'est qu'ils n'avait pas vu son visage et ses yeux. Nawï, elle, fut choquer et se détesta alors. Ses larmes coulaient et pleuraient silencieusement. Elle regardait tout le monde la traiter de monstre, alors que dans cette histoire, le monstre n'était que les enfants et son amie. Elle paniqua et courut se réfugier. Elle en fut choquer à vie, se traitant elle même de monstre, car elle venait de tuer plusieurs personnes, dont quelques innocentes. Elle dut prendre une bonne semaine pour se remettre en état, n'arrêtant pas de sangloter et d'avoir mal à la tête, se croyant soudainement une folle meurtrière. Cette chose qui l'avait poussée à tuer... C'était étrange... Était-elle devenu folle? Avait-elle une double personnalité?Nawï vola un bonnet pour les cacher et les coupa, laissant quelques mèches dépasser. Personne n'avait pu voir ses yeux et son visage, car elle était dos à la ruelle. Nawï continuait de voler pour se nourrir. Puis, l'affaire des corps coupés (bien comme nom Wink ) disparut de plus en plus. Nawï se fit encore une amie. Au début, ce ne fut pas la grande joie car elle n'avait pas confiance en elle, mais tout allait bien après. Cette fille n'était pas pauvre et vivait avec sa tante et son oncle dans une taverne. Nawï habita secrètement chez sa copine. Mais son oncle et sa tante furent contraints de la viré, bien qu'à contre cœur, car il n'y avait pas beaucoup de place pour la famille. Mais cela ne dégrada pas leur amitié et sa copine lui donnait des habits et des repas chauds. Elles se disaient leurs secrets, leurs rêves, leurs peurs, leurs histoires, bien qu'elle ne dit rien à propos des enfants découpés, de peur de faire couler leur amitié et qu'elle se retrouve en colère et qu'elle ne face une fois de plus des bêtises. En tout cas, Nawï apprit des choses sur sa copine, ses parents étaient morts et sa tante et son oncle l'avait recueilli.... C'est tous ce qu'elle savait de sa famille. N'étant pas au courant de l'affaire des « corps coupés », Nawï lui montra sa couleur de cheveu, et tout allait bien. En fait, elle se demandait ce qu'il y avait en dessous son bonnet, et , bien qu'hésitante, elle lui avait montrer quand même. Puis, lors d'une journée tranquille, ou sa copine travaillait avec son oncle et sa tante, on parla d'une affaire avec des corps coupés, mais ce n'était pas Nawï. Puis, croyant que c'était elle, les clients discutèrent et sa copine entendit parler de la fille aux cheveux rouges. Pensant tout de suite à Nawï, elle courut vers la ruelle ou Nawï l'attendait. Celle-ci patientait, assise, les bras serrant ses jambes, avec son bonnet sur la tête. Un sourire illumina le visage de Nawï jusqu'à ce que son amie lui pose une question:
-Est-ce que c'est toi qui à tuer les enfants? Est-ce que tu as recommencé?
Nawï fut surprise de la question et son visage fit apparaître un sentiment de honte, de surprise, de peur, et en même temps d'interrogation. Nawï ne lui répondit pas, fixant son amie qui avait de plus en plus peur d'elle. Puis d'une voix tremblante, elle lui dit:
-J'avais confiance en toi! Moi qui te croyait gentille...moi qui te croyait mon amie! Tu n'es qu'un...qu'un...qu'un monstre!
Monstre...... ce mot...... elle le détestait et le déteste encore. La traiter comme monstre dire qu'elle n'a « rien » fais. Cela la répugnait. Mais, avec la colère, les larmes commencèrent à couler. Sa meilleure amie, qu'elle n'avait jamais eu, la traiter de monstre alors que ceux qu'elle a tuer était pire. Elle ne voulait pas perdre son amie si précieuse, la seule chose qui faisait qu'elle ne mettait pas fin à ses jours. D'une petite voix remplie de sanglot, avec un regard désespéré, les larmes coulant de ses yeux:
-Non attend! Ne pars pas s'il te plait! Je suis pas un monstre! Je suis ton amie! Je ne t'ai jamais fais de mal! Reste avec moi!
Son amie pleura aussi, elle la regarda avec peur, dégout, et hésitation. Puis, elle agita la tête pour dire non, et pour couper le lien d'amitié qui c'était créer entre les deux petites filles. Celui-ci était précieux pour Nawï, et en voyant son amie reculer, elle en avait mal à coeur.
-NON! ARRETE NE ME LAISSE PAS TOUTE SEULE! NE FAIS PAS CA! JE NE VEUX PLUS ETRE TOUTE SEULE!
Elle était à quatre pattes, avec sa main droite tendue vers sa copine qui pleurait de plus en plus. Puis, d'un geste brusque, celle-ci se retourna et courut vers la rue principale, pour ne plus être en présence de se « monstre », qui avait été sa copine. La colère gagna Nawï, la haine ainsi que l'esprit l'envahit. L'esprit la gagna entièrement, et Nawï ne pu faire grand chose. Les pouvoirs maléfiques de celui-ci se réveilla. L'esprit avait tout pris,et Nawï avait même changer de voix. Elle enleva son bonnet, pour découvrir ses cheveux rouges, et cria:
-TU RESTES AVEC MOI!
A peine être arrivé au bout de la rue, sa copine sentit que son poignée avait été saisit. Elle fut projetée en arrière, voltigeant à une vitesse phénoménale vers Nawï. Celle-ci avait son oeil gauche cacher, et fit découvrir son oeil droit. Elle atterrit devant la possédée, qui était resté assise. Le choc avait été tellement violent qu'elle n'avait pas pu y survivre. Il commençait à pleuvoir dans la ruelle sombre, et Nawï resta un moment devant le corps de son amie, les bras serrant les jambes, et sa tête était enfoui dedans. Personne ne put voir quoi que ce soit et, lorsque Nawï redevint elle même, elle trouva son amie morte devant elle. Elle pleura et cria, remettant son bonnet. Elle courut, se détestant complètement. Elle ne voulait plus se voir dans le reflet d'une flaque et se traitait elle même de monstre. C'était sa meilleure amie, et elle l'avait tué. Restant toute seule, refusant la sympathie des autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Lili ou la malchance incarnée xD   Mer 19 Aoû - 20:41

II. ADOLESCENCE: Elle dut y rester jusqu'à 13 ans. Celle-ci fut alors recueillit par un homme qui travaillait dans une auberge
Celui-ci lui proposait de travailler avec lui contre un logement et un repas chaud. Nawï accepta sans hésiter. Elle y travailla pendant deux ans et avait à ses cotés une petite fille de 8 ans qu'elle considérait comme sa soeur. Pendant la première année, tout ce passait bien, mais son patron mourut d'une maladie. Un autre homme reprit l'auberge. Un elfe (maléfique :D). On avait beau dire qu'un elfe était gentil, calme, sage. Ben celui-ci, comme par hasard (toujours pour elle ><'), il était tout le contraire. Et d'ailleurs, elle ne put que rester un an là bas. Celui-ci les tabassèrent et obligèrent Nawï à faire tous ce qu'il voulait sinon il tuait la petite. Ne voulant plus revoir des morts (trop traumatisée) elle fit tout ce qu'il lui dit. D'ailleurs, pour rapporter un peu plus d'argent, elle fut obliger de faire des choses.... dont elle n'est pas très fière :rolls:. Puis, elle en eut marre de ces mauvais traitements et de ces viols, qu'elle trouvait humiliant, et décida d'en toucher un mot à l'elfe. Elle ne voulait plus être son pantin, se faire manipuler juste par un chantage. Celui-ci le lui fit un plaisir de le lui rappeler, puis, une bagarre éclata. Comme c'était un elfe, sa force était assez puissante et Nawï fut mise K.O assez rapidement. Puis, l'elfe, ricanant, lui porta un coups violent à la tête, faisant voltiger son bonnet. Cela lui rappela son beau-père lorsqu'il la tabassait et ce coups sur la tête l'avait évanouit, évitant de parler à sa mère et de l'empêcher de se suicider. Le souvenir réveilla sa colère et elle le tua par surprise. Elle resta quelques minutes assise par terre, entendant les clients râler parce que leurs commandes étaient trop lentes. L'oeil droit découvert, elle dut attendre un peu avant de se calmer et d'attendre qu'elle puisse se ressaisir. Puis, elle dut nettoyer avant que la petite revienne. Celle-ci avait presque fini lorsque la petite rentra. Elle vit des traces de sang encore par terre. Nawï releva la tête, visant la petite:
-C'est fini on s'en va.
Puis, elle essora la serpillière et remit son bonnet. La petite ignorait l'existence de la petite fille aux cheveux rouges et ne pouvait pas avoir peur d'elle. Puis, malgré les clients qui râlaient et essayait de la charmer, toutes les deux partirent, les laissant en plans. Elle et la petite vécurent pauvre, mais Nawï donnait sa part à la petite. Cela dura 2 ans. La petite fille avait maintenant 10 ans, et Nawï 17. Puis, une femme les recueillirent. Bien qu'un peu bizarre sur le physique, elle restait tout de même gentille. Elle les entrainèrent, en même temps que d'autres élèves et les emmenèrent dans son manoir. Elle promit à Nawï d'avoir une bonne carrière ainsi qu'à la petite. Cette dernière était partie avec le cuisinier et Nawï ne l'avait qu'entre-vue. Cela lui parut normale vu qu'elles n'avaient pas le temps de se voir. Nawï fut spécialisée dans la magie, et elle y resta 3 ans. Puis, elle fut intriguer que d'autres élèves disparaissent et d'autres en reviennent. Les plus anciens eux même ne savaient pourquoi. Jusqu'au jour ou elle perdu de vue la petite fille. Cela l'inquiétait beaucoup. Elle posa des questions à la femme qui ne voulait pas lui répondre. Puis, quelques jours plus tard, elle fut appeler à combattre contre la mystérieuse femme. Nawï était nul en niveau physique et assez forte en magie, mais pas au point d'égaler des mages surpuissants, ni même la femme, qui n'était qu'une parjure. Après le combat, Nawï se retrouva par terre, complètement faible et vit que la femme la traina dans un endroit lugubre, ou elle fut attacher par des chaines. Après avoir retrouver des forces, elle découvrit la petite fille, bien potelé, enchainer elle aussi, ainsi que quelques disparu. Celle-ci pleurait, et n'avait pas toucher à la tarte qui était près d'elle. Elle s'avança vers Nawï en pleurant:
-Grande soeur! Ils vont me tuer! Ils vont me tuer!
Nawï paniqua un peu, mais essaya de garder son calme en la rassurant:
-Mais non, ne t'inquiète pas!
La petite répondit, avec une petite voix fluette:
-Si! Si! Ils vont me tuer! Ils vont me transformer en tarte et on va me manger!
Nawï regarda la tarte qui ressemblait fort à celle qu'on donnait pour le désert. Personne ne connaissait l'origine de la chose qui ce trouvait dans la tarte. La petite pleura et un homme à coter lui répondit:
Bien que le manoir à l'air riche, tout ça ne vient que d'un héritage, et en vérité, la femme est pauvre. Elle et son cuisinier apportent des enfants ou des adultes pour les former et les tu pour en faire des tartes ou un ragout, comme ça ils ont de la nourriture « gratuite ». Ils profitent de notre affaiblissement après un combat pour nous attacher ici, comme ça nous ne pouvons pas nous libérer.
Puis, s'arrêtant un peu, il renchérit:
-De plus, ils offrent une tarte à leur prochaine victime.
Nawï tourna son regard vers la petite et découvrit devant elle une tarte. C'était elle, sa petite soeur, la prochaine victime. Après un petit instant, une porte devant eux s'ouvrit et la femme sourit. Elle regarda alors la petite fille et reprit la tarte qu'elle avait devant elle. Puis, elle la saisit et l'entraina dans une pièce ou le carrelage était remplis de sol. Elle vit sa « petite soeur » crier de plus en plus. Nawï cria:
-ARRETER! MONSTRE! NE FAITES PAS CA! CE N'EST QU'UNE PETITE FILLE! ARRETER! SALE MONSTRE! MONSTRE! MONSTRE!MONSTRE! ARRETER! SALAUD! MONSTRE! ARRETER!
La femme la regarda une dernière fois en souriant et ferma la porte. Elle entendit la petite crier des mots différents:
-AU SECOUR! AIDEZ-MOI! AIDEZ-MOI! ARRETER! ARRETER! NON! GRANDE SOEUR!
Puis, un cris retentit entre deux et son dernier fut:
-AIDE MOI GRANDE SOEUR!
Nawï pleura et n'eut bientôt plus de force, car elle avait trop faim et n'avait pas manger le matin ni même le midi, trop occuper à ses entrainements. Elle s'étira de plus en plus vers la porte en tendant une main. L'homme qui était à coter la regardait d'un air triste mais ne dit rien. Après un moment, elle resta silencieuse, les jambes dans ses bras, la tête enfouit dedans en restant calme. Son ventre grognait et elle avait faim. Puis, elle sentit une sorte de lueur obscure et leva la tête. La femme avança avec une tarte dans la main et la déposa devant Nawï. Dessus, il y avait un bandeau rouge. Nawï le reconnut, c'était celui de la petite fille. Puis, avant qu'elle pu protester, la femme retourna dans la pièce. Nawï avait la tarte dans les mains, et elle la serra contre elle. Mais, ayant trop faim, elle devait manger. Elle hésita à manger la tarte... et elle le fit. Mais pas toute entière. Puis, après quelque bouchée, elle vomit tout. L'homme ne lui parla pas, se disant que sa vie s'arrêterait à ce spectacle horrible. N'ayant retrouver aucune force, elle vit la femme ouvrir la porte et la libérer et la conduit vers une pièce. Il y avait une table avec des lanières et le reste d'une cuisine ordinaire. Seulement, les comptoirs étaient remplis de sang, ainsi que le sol, et.... en fait toute la pièce était ensanglantée. Elle se retrouvait seule face à un cuisinier et une folle. Elle ne cria pas, restant bouche bée. La femme lui enleva son bonnet et l'attacha sur la table. Puis, le cuisinier se retourna, un énorme couteau à la main. Il s'approcha d'elle, visant le cou. Nawï se revit alors avec les gamins, lorsqu'elle avait 8 ans. Ils la traitaient de monstre, ou d'inhumaine. Puis, elle revit aussi son amie, celle qu'elle avait tuée peu après. Monstre, monstre, ce n'est qu'un mot. Mais lorsque ce mot est adressé à quelqu'un de différent... il est blessant. Elle repensa à la petite fille et à l'elfe.
*Ce n'est pas moi le monstre.... c'est eux...*
Puis, elle ferma les yeux et cria dans toute la salle, avec colère, rage et tristesse:
CE N'EST PAS MOI LE MONSTRE! C'EST VOUS!
Tout ce passa très vite, ses liens s'arrachèrent, et le couteau qui s'approchait de sa gorge fendit la tête du cuisinier, et la femme fut égorger. Nawï était couverte de sang et sortit, avec son bonnet à la main. L'homme la regarda avec un air ébahie et lui adressa la parole en criant:
-Co...co... comment tu as fais? Qu'est-ce qu'il c'est passé?
Nawï se retourna vers lui et le tua, le coupant lui aussi en deux. Elle buta contre la tarte et pris le ruban rouge qu'elle attacha autour de son cou en guise de collier. Elle sortit du manoir, laissant la découverte spectaculaire aux apprentis. Elle trouva du pain dans les rues et en vola. Elle ne se rappela plus de rien et lorsqu'elle vit le ruban rouge à son cou, elle se rappela de la scène et en resta aussi traumatisée que lorsqu'elle avait tué les gamins. Elle voulut se venger de la personne. Puis, malheureusement, on la captura et on la vendit dans un marché d'esclave. Une femme couturière la prit et elle l'enferma dans une pièce sans fenêtre, lui enlevant son bonnet. Elle y resta 2 ans. Elle avait comme compagnie une lys qui était synonyme de pureté, de douceur, de beauté. Elle travailla sans cesse et, décidant un jour de sortir, elle assomma la propriétaire et piqua une de ses robes, et son argent. Ayant 22 ans, elle rencontra un homme gentil et ils tombèrent amoureux l'un de l'autre. Puis, ils vécurent 2 ans de bonheur, et un jour, en rentrant chez lui, elle le découvrit avec une autre femme qui semblait bien l'aimer et un petit de 10 ans, qui était de le frère de la femme. Tous deux avaient l'air de bien s'aimer et laissèrent le petit jouer dans une autre pièce. Elle découvrit avant le petit qui n'avait rien a faire là et entra dans la seconde pièce ou elle les vit se bécoter. Se sentant trahit, complètement humilier, son coté ombre prit le dessus et regarda le petit.
Elle ouvrit la porte, et les deux furent surpris de se visite. Elle les regarda et l'homme lui dit:
-Mais... mais tu es déjà rentrer?
Ses deux yeux étaient cachés par sa chevelure rouge qui avait repoussé, n'ayant plus peur de la montrer. Elle baissa la tête et montra ce qu'elle cachait derrière le dos. Elle tenait la tête du gamin et souriait. Elle avança vers la femme et la trancha en deux avec l'aide d'un esprit. L'homme resta bouche bée et s'éloigna en courant. Malheureusement, la pièce n'avait qu'une porte et Nawï se tenait devant. L'homme cria, apeurer:
-QU'EST-CE QUE TU AS FAIS? ESPECE DE MONSTRE! VA T-EN! DEGAGE SALE MONSTRE!
Nawï releva la tête et fit découvrir ses deux yeux rouges remplis de haine et invoqua un esprit qui le tua. Quelques mois après, toujours choquées et en colère contre elle même, elle décide de partir d'Uru Baen pour ne plus faire de mort et de découvrir l'Alagaësia. Elle ce nomme maintenant Lilium, voulant oublier l'ancien prénom que sa défunte mère lui a donner et avec lequel elle à vécut des moments difficiles. Elle se compare à la fleur, le lys (lilium –) Lys) pour avoir un nouveau départ.


Voilà...je sais que c'est long mais je suis désolé c'est plus fort que moi -je sens qu'un certain va me crier mais bon... :D XDDD-
Si vous pensez que mon perso fais trop Gros Bill, dites le moi. Je déteste ce genre de personnage et je ne pourrai jamais supporter que je joue un perso surpuissant.
De plus, je tiens à préciser qu'elle a un handicap en physique, n'a qu'une dague pour se protéger, et sans sa partie ombre, n'est pas une talentueuse magicienne Wink . Elle déteste tuer et a peur du sang, n'est pas vraiment faites pour ce battre en combat rapprocher... Voilà!^^
J'espère que mon perso n'est pas trop bizarre et qu'il ne sort pas de la race de l'ombre.
Encore désolé et merci pour ceux qui ont du prendre une journée entière à tout lire :D

V.OBJET
Objet particulier:
Qu'une dague et un ruban laissé par sa « petite  soeur ».
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Lili ou la malchance incarnée xD   Mer 19 Aoû - 21:33

MA YUKIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

rebienvenue ma yuki d'amuurrr,j'essairais de lire ta pres demain xD
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Lili ou la malchance incarnée xD   Mer 19 Aoû - 21:34

Si tu y arrives!^^

Merci mon grand je t'aime <3
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Lili ou la malchance incarnée xD   Jeu 20 Aoû - 14:29

J'attire du monde Smile XD
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Lili ou la malchance incarnée xD   Jeu 20 Aoû - 16:43

J'peux valider l'histoire sans la lire ? :'(

Allez, le début est bien. Je commencerais l'histoire demain matin, je la validerais donc dans environ un mois et demi ( trop la flemme làRolling Eyes)
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Lili ou la malchance incarnée xD   Jeu 20 Aoû - 18:25

xDD Je peux te faire un résumer ? XD
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Lili ou la malchance incarnée xD   Jeu 20 Aoû - 19:42

Volontiers, mais tu divises au moins par 15000000000000 Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Lili ou la malchance incarnée xD   Jeu 20 Aoû - 20:59

Oki j'y vais

Résumé:
C'est l'histoire d'une petite fille qui s'appelait Nawï. Elle vivait heureuse avec son papounet marchand et sa moman chérie qui était magicienne. Celle-ci lui apprit la magie mais pas au complet (ben ouais elle va pas devenir maitre magicienne à 8 ans -_-). Un jour, son papa tomba malade et mourut. Sa mère en fut triste et repoussa Nawï, la laissant seule. Puis, quelques mois après, elle rencontra un vardens. Les premiers mois se passèrent à merveille, mais après, il devint de plus en plus cruel et battit et viola sa mère, qui en tomba enceinte et tapait aussi Nawï. Un jour, il lui donna un coups puissant sur la tête et tomba évanouie. Sa mère tua avec mal le vardens et ce dit que sa fille ne lui pardonnerait jamais de s'être mis avec, alors elle se suicida. Puis, Nawï se réveilla et découvrit que sa mère chérie c'était suicider. Elle repensa à la magie et se dit qu'elle pouvait la ressusciter. Elle savait qu'elle était faible et qu'elle y laisserait sa vie pour rien et invoqua des esprits puissants qui firent d'elle une ombre, ce qui la transforma en une petite fille aux cheveux rouges ainsi qu'à ses yeux. Elle quitta sa maison, vut que le fruit de son travail n'eut aboutie et vécut dans la pauvretée. Elle se fit un ami qui n'était qu'un chat et elle le cacha pour éviter que les gamins qui aimaient la martyrisé lui fasse du mal. Elle rencontra un jour une petite fille pauvre et devinrent amies. La petite fille fut adoptée, découvrant alors qu'elle avait un chaton et Nawï lui supplia de ne pas lui dire. Un jour, les gamins lui prirent et le tua et découvrit que son amie l'avait trahi et, d'un coups de colère, se laissant envahir par la haine et la colère, elle les tua. On ne vit que sa chevelure rouge et, à la suite, vola un bonnet et découpa ses cheveux pour les cacher. Puis, elle se fit amie à une nièce de tavernier, qui un jour, découvrit qu'elle avait tué les gamins (suite à un meurtre dont le procédé était le même que celui de Nawï). Restant sa seule amie, Nawï la força à rester avec elle, et part un coups de colère, la tua. Vers 13 ans, elle fut recueilli par un aubergiste et travailla avec une petite fille. Celui-ci mourut et eut un remplacant qui n'était qu'un elfe (maléfique) et les maltraitèrent. Un jour, par coups de colère, elle le tua (mais c'est vraiment en gros :S) et revenu dans la rue avec la petite fille. Elle rencontra une femme qui les forma avec d'autres élèves. Puis, la petite fille disparut et après un entrainement, Nawï découvrit que la femme était pauvre et qu'elle mangeait enfant et adulte car elle n'avait plus d'argent pour se payer de la nourriture. Elle tua la petite fille qu'elle donna en tarte à Nawï, lui laissant seulement un de ses rubans. Puis, vint son tour ou la colère et la tristesse la gagna et la tua, elle et son cuisinier. Puis, après avoir péter son cable et céder à la folie de l'âme qui la possédait, elle quitta la ou elle habitait avec la femme et fut revendut comme esclave à une vieille couturière qui la força à travailler dans une pièce à la seule luimmière d'une chandelle et avec la compagnie d'un bouquet de Lys. Voulant sortir, elle assomma la vieille et partit. Elle se fit un petit ami et elle le surpris avec une fille qui avait ramené son frère de 10 ans. Elle les tua et maintenant veut sortir de carvahall en empruntant le nom de Lilium , se comparant au lys.

Je suis désolé s'il y a des trucs qui ne vont pas.
:oops:
Revenir en haut Aller en bas
avatarEragon
Membre du Staff


Masculin
Nombre de messages : 2848
Age : 34
Race : Dragonnier/Humain
Armes : Epée/Arc/Magie
Ville : Bien
Date d'inscription : 12/03/2006

Feuille de personnage
Song thème: Hurricane 30 s to mars
Relation(s):

MessageSujet: Re: Lili ou la malchance incarnée xD   Ven 21 Aoû - 18:35

Welcome je valide!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lili ou la malchance incarnée xD   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lili ou la malchance incarnée xD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - :: LE REGISTRE :: présentations :: validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com