AccueilS'enregistrerConnexion

Venez vous faire déclarer et choisir votre armée dans CE SUJET !

Les groupes par armée sont crées ! Si vous n'avez plus de groupe ou pas le bon, il vous sera demandé de vous rendre dans le sujet ci-après rapidement.


Partagez | 
 

 Daiya [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarDaiya



Féminin
Nombre de messages : 95
Age : 28
Race : Je suis une Majestueuse Dragonne, Sauvage et Solitaire
Armes : Mes crocs, mes griffes, mes flammes
Ville : Neutre, je n'ai pas de camp
Date d'inscription : 10/07/2009

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Athénaïs, la personne qui n'a pas fui devant moi

MessageSujet: Daiya [Terminée]   Ven 10 Juil - 15:38

I. VOTRE PERSONNAGE



    Nom :
    ///
    Prénom :
    Daiya
    Surnom éventuel :
    ///
    Age :
    120 ans
    Race :
    Dragon
    Dragon/Dragonnier :
    Dragonne, mais pas de Dragonnier
    Magie ? : Oui, quoique de manière erratique
    Physique du personnage :
    Daiya est une dragonne comme les autres à quelques différences près, qui lui a valu le rejet d'autres être vivants. Ses différences ? Très simple, mais qui ont beaucoup compté pour la dragonne. Elle est née avec des écailles d'un blanc immaculé d'un côté et d'un noir très profond de l'autre. Partant de cela, elle possède deux queue, une noire et l'autre blanche, et ses ailes sont également dissemblables. L'une est noire avec une membrane d'un noir tout aussi profond que ses écailles. Une griffe ivoire surmonte l'articulation de l'aile. De l'autre côté, son ailes est aussi immaculée que ses écailles blanches, mais plumeuse, comme une aile d'ange.
    Hormis cela, c'est une dragonne comme les autres. Elle n'a qu'une tête, bien qu'elle soit noire et blanche. La coupure se voulant très nette entre les deux couleurs. Une rangée de pics entoure le haut de sa tête, faisant comme une couronne, et elle a une corne sur son front d'une belle couleur ivoire. Ses yeux son vairons, l'un ressemblant à un diamant ou à du cristal, l'autre à un diamant noir, à une pierre d'obsidienne ou d'onyx.
    Ses quatre pattes se terminent par trois griffes acérées, toute de la même couleur ivoire que sa corne et que la griffe de son aile gauche.
    Son corps est imposant, surtout du haut de ses cent vingts années, mais c'est son aspect qui impose le respect, mais surtout la peur chez les autres.

    Caractère du personnage :
    Avant tout, Daiya est une dragonne très solitaire, du fait que tout être doué de raison la 'rejette' à cause de son apparence. Elle a donc apprit à ne compter que sur elle-même, et n'attend rien des autres.
    Très jeune, elle a du apprendre seule ce qu'elle devait recevoir de ses parents, qui la rejetait également, ou plutôt, c'est son père qui la rejetait, car sa mère, bien que surprise par l'apparence de sa fille, ne pouvait pas la laisser mourir et la nourrit durant les premiers jours de sa vie. Son instinct de dragonne l'a beaucoup aidé, et c'est aussi grâce à lui qu'elle a pu survivre jusqu'à maintenant. Elle lui faisait entièrement confiance, car il ne lui ferait jamais défaut. Ce dernier est donc très développé.
    Durant ses années d'errance, elle apprit a voler, à parler comme tout autre dragon lié à un homme ou un elfe, ce que les dragons sauvages ne faisaient généralement pas. Encore une chose qui l'éloigne un peu plus des membres de son peuple.
    Sa solitude la forcée à se refermer sur elle-même, de sorte qu'elle ne raconte jamais sa vie, à personne. De toute façon, personne ne voudrait parler avec elle, elle fait trop peur. Mais elle rêve de rencontrer une personne qui ne la fuirait pas et avec qui elle pourrait tisser un lien d'amitié très fort que rien ne pourrait briser.

    Objet particulier :
    Non




II. VOUS



    Prénom :
    Isabelle
    Age :
    21 ans
    Avez vous lu le règlement ?
    Oui, je l'ai lu et je l'accepte. Mais je ne suis pas un pigeon, je suis une Dragonne ^^.


Dernière édition par Daiya le Ven 10 Juil - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eragon.superforum.fr
avatarDaiya



Féminin
Nombre de messages : 95
Age : 28
Race : Je suis une Majestueuse Dragonne, Sauvage et Solitaire
Armes : Mes crocs, mes griffes, mes flammes
Ville : Neutre, je n'ai pas de camp
Date d'inscription : 10/07/2009

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Athénaïs, la personne qui n'a pas fui devant moi

MessageSujet: Re: Daiya [Terminée]   Ven 10 Juil - 15:39

    Histoire :
    Chapitre 1:
    De l'Eclosion à l'Exclusion

    Un œuf très différent des autres. Deux couleurs que tout oppose se mélangeaient l'une dans l'autre pour former une sorte de tourbillon sur la dure coquille. L'être qui vivait à l'intérieur attendit un long moment avant de se décider à en sortir, comme si elle se sentait plus en sécurité à l'intérieur. Car bien entendu, un dragon est tout de suite prêt à sortir, une fois l'œuf pondu par la dragonne. Pourtant, celui-ci tardait à sortir, surtout que la nourriture ne manquait pas trop en ce moment dans le groupe de dragons où il était, et on pouvait même dire qu'elle était abondante.
    Tous les autres œufs pondus en même temps que ce dernier était déjà éclot. Il en était sorti de magnifiques dragons et dragonnes, respectivement de couleur blanche, or, argent et bleue, trois mâles – Le blanc, le bleu et le doré – et une femelle – l'argentée. Seul l'œuf au deux couleur – blanc et noir – n'avait pas éclot, et on se disait qu'il n'éclorait peut-être jamais, que son occupant était peut-être mort.
    Mais ce n'était pas le cas, car le dragon, au bout de quelques mois après la naissance de ses frères et sœur, s'agitait dans sa prison. D'abord lentement, comme s'il n'était pas encore tout à fait décidé, puis de plus en plus fort. A force de coups dont la force ne cessait d'augmenter, la coquille finit par se fissurer, pile au cœur du tourbillon formé par les deux couleurs.
    Petit à petit, le dragonneau agrandi cette fissure, jusqu'à la transformer en un trou assez grand par lequel il pourrait sortir. Des éclats noirs et blancs, ou des deux couleurs, volaient un peu partout suite aux efforts du jeune dragon pour sortir, tandis que tous les autres êtres présents au nid observaient les efforts du nouveau né.
    Après maintes secousses, le dragonneau parvint enfin à s'extirper de sa prison, et tous put voir alors l'apparence de ce dragonneau hors du commun. En effet, elle, car c'était une femelle, avait des écailles de de couleurs différentes : le blanc et le noir, comme sur la coquille de son œuf. Mais pour Daiya, tel fut le nom qu'elle reçut de sa mère, cela ne changeait pas. Elle était née ainsi et elle ne s'inquiétait pas de savoir pourquoi, elle s'en fichait royalement. Pour elle, c'était ainsi et c'était tout, pas la peine d'en faire tout un plat non plus.
    Sa mère, Myrenth, fit comme avec tous ces autres enfants et lui donna à manger. Affamée par sa longue captivité dans sa coquille, Daiya se jeta littéralement dessus et commencer à en arracher de gros morceaux qu'elle fit rapidement disparaître dans sa gueule, puis dans son estomac. Très vite, son ventre augmenta en taille, distendant la peau blanche et noire.
    Finalement, Daiya eut assez mangé et elle s'installa confortablement à côté des débris de sa coquille et s'endormit dès que sa tête fut posée sur ses pattes avant. Dès lors, elle ne savait pas ce qui se passait autour d'elle, n'ayant d'attention que pour ses rêves de jeune dragonne. Pourtant, ça lui aurait été très utile de savoir ce qui se passait à ce moment-là, car tous les dragons présents se concertèrent du regard au sujet de cette jeune dragonne. Ils se demandaient ce qu'ils devaient faire à son sujet, car aucun dragonneau, de mémoire de dragon, ne pouvait être comme cette jeune dragonne, de deux couleurs distinctes et que tout oppose. Ils finirent pas décider de laisser passer quelques jours afin de voir comment évoluerait la situation. Ce qu'ils firent.
    Myrenth continuait de nourrir tous ses enfants, mais les trois mâles et la femelle argentée rejetait la jeune Daiya du fait de son apparence. Myrenth les réprimanda souvent à ce sujet, et les quatre dragonneaux obéissaient de mauvaise grâce. Daiya ne comprenait pas pourquoi ils se comportaient ainsi avec elle et cela se voyait. Elle était toujours seule, dans son coin. Ses frères et sa sœur n'étaient pas les seuls à se montrer brusques avec elle. Les autres membres du groupe se moquaient aussi d'elle et la regardaient de haut, mais leur attitude n'était qu'une façade pour dissimuler la peur qu'elle leur inspirait.
    Cela ne pouvait plus continuer et trois jours seulement après l'éclosion de Daiya, les mâles dominants, dont son père, Minalth, faisait parti, se réunirent pour décider de la marche à suivre. Rapidement, ils tombèrent d'accord. Ils ne pouvaient laisser la situation dégénérer comme elle le faisait actuellement, et pour eux, le seul moyen de mettre un terme à tout cela, était de chasser la jeune dragonne. Minalth apprit à sa compagne ce qu'ils avaient décidé, et elle n'eut d'autre choix que de se soumettre si elle ne voulait pas subir le même sort. Elle ne fit donc rien quand les mâles les plus imposants se dressèrent devant la jeune Daiya et la forcèrent à reculer jusqu'à ce qu'elle quitte d'elle-même le nid. Ils lui firent comprendre, non sans une certaine brusquerie, qu'elle n'avait pas le droit de revenir ici, sous aucun prétexte.
    Intimidée par ces mâles puissants, Daiya n'osa plus faire un mouvement en direction du nid, mais resta là où ils l'avaient laissé, les regardant repartirent vers le nid et sa mère, qui n'avait pas fait un geste pour les arrêter. Elle poussa un gémissement aigu pour signifier sa détresse et son incompréhension, mais personne ne lui répondit. Personne ne lui fournissait d'explications et tous retournaient à d'autres occupations, même sa mère.
    Elle resta un moment là où elle était, puis tenta de rejoindre sa mère, mais un autre dragon, un de ceux qui l'avait intimidé, lui barra le passage et la força à reculer encore et encore, lui causant un grande peur. Avec un claquement de ses grandes mâchoires tout près de Daiya, cette dernière détala dans la forêt alentour pour s'y cacher et surtout pour fuir ces énormes crocs.
    Pendant plusieurs mois, elle resta dans la forêt, à proximité du nid où elle avait vu la lumière du jour pour la première fois. A chacune de ses tentatives pour rejoindre ce lieu désormais interdit, comme elle finit par le comprendre, et où elle était repoussée comme la première fois. Alors elle choisit de s'en éloigner définitivement, car elle avait bien comprit que sa présence n'était plus tolérée aux alentour du nid. C'est ainsi que commença la véritable existence de Daiya.


    Chapitre 2:
    Le Début de l'Existence en Solitaire

    Daiya était restée longtemps indécise et avait déjà bien grandit pendant ces derniers mois. Elle observait souvent le nid, et tout ce qu'elle voyait, c'était les dragons en vol. Même ses frères et sa sœur volait, alors qu'elle restait pesamment scotchée à la terre. Elle ne savait pas comment s'y prendre pour les imiter et pensait qu'en les observant, elle trouverait la solution à son envie, celle de voler.
    Durant ces observations, elle se plaçait sur un rocher élevé qui lui permettait d'avoir une bonne vue sur le nid, et qui se trouvait suffisamment loin de ce dernier pour ne pas attirer les mâles à la chasser nouveau. Elle regardait des heures durant les déplacements des dragons. De ce qu'elle voyait, ils bondissaient et ouvraient leurs ailes pour décoller, mais toutes ses tentatives se soldèrent par des crashs sur le sol quelques mètres plus loin. Elle faisait comme les adultes, à partir du sol, mais elle n'avait pas pensé à essayer du haut d'un promontoire, comme son poste d'observation.
    Après ces quelques mois passés à observer les anciens membres de son clan, elle décida de partir, car elle n'obtiendrait plus rien d'eux. Ne sachant pas encore voler, elle s'éloigna en marchant, résolue. Elle partit et ne se retourna pas. Elle avança longtemps, chassant quand elle avait faim et se reposant quand elle était épuisée.
    Alors qu'elle était partie depuis plusieurs lunes, ainsi qu'elle comptait les mois, elle arriva dans un nouvel environnement. Les arbres, qui l'avait entouré depuis le début de son existence laissèrent la place à un très grand lieux où il n'y avait rien, rien d'autre que de l'herbe. Et plus loin, l'herbe disparaissait pour devenir du sable. Elle ne voyait pas le bout de cette étendue de sable, parsemée que de quelques rochers. Aucun arbres, rien.
    Elle regarda derrière elle la forêt, puis se tournant à nouveau vers le désert, elle avança espérant atteindre les premiers rochers qu'elle croiserait pour s'y reposer. Elle y arriva alors que le soleil disparaissait derrière l'horizon. Elle était épuisée de son long chemin. Elle décida de rester ici plusieurs aubes – jours – à cet endroit afin de refaire ses forces. Elle s'allongea et s'endormit immédiatement.
    Le lendemain, alors qu'elle regardait le rocher près duquel elle s'était arrêtée, elle eut l'idée d'essayer de décoller à partir de son sommet. Elle grimpa donc au sommet et s'approcha du bord, là il n'y avait pas d'autres rochers, juste du sable. Elle étendit ses ailes et, avant même qu'elle ait pu esquisser le moindre geste, elle se trouva emporter dans le ciel, soulevée par un courant d'air chaud. Surprise, elle sut pas quoi faire et fini par s'écraser sur le sable. Mais qu'est-ce qu'elle était heureuse, elle avait réussi à décoller. Enhardie par ce succès, elle remonta sur le rocher et rouvrit ses ailes. Mais cette fois, aucun courant ne l'emporta dans le ciel. Elle regarda le sol, loin au-dessous d'elle, et sauta dans le vide. Elle fut rattrapée par un courant qui l'emmena encore plus haut que la première fois. S'attendant à ce résultat, elle garda ses ailes grandes ouvertes et plana un moment, jusqu'à ce que le courant qui l'a soutenait disparaisse. Paniquant, elle se mit à battre des ailes pour conserver son altitude, ou du moins, pour ralentir sa chute qui lui serait surement fatale à cette altitude. Elle retrouva un nouveau courant qui lui permit de regagner de la hauteur et poussa un cri d'allégresse, car elle savait voler maintenant. Elle resta un très long moment en l'air, à surfer sur les différents courants d'air chaud jusqu'à ce qu'elle commence à fatiguer. Elle choisit donc de redescendre lentement, perdant de plus en plus d'altitude, n'ouvrant plus ses ailes en grand pour capter ces courants chauds. Arrivant près du sol, elle tendit ses pattes, mais son atterrissage ressembla plus à un crash qu'à autre chose. Elle termina son vol sur le dos après avoir roulé sur elle-même plusieurs fois. L'atterrissage était encore à travailler.


    Chapitre 3:
    Rencontre

    Daiya avait apprit à voler toute seule à la fin de sa première année d'existence. Elle avait découvert les thermiques – courants d'air chaud – qui lui permettaient d'économiser ses forces tout en grimpant en flèche parmi les nuages cotonneux très haut dans le ciel et avait également apprit à s'en servir. Maintenant, elle pouvait avancer encore plus vite, mais ses atterrissages devaient encore être améliorés. Mais elle sentait que bientôt, elle se poserait comme une plume sur le sol, contrôlant tout à fait ses mouvements pour l'atterrissage.
    Elle volait tous les jours, profitant de sa nouvelle liberté. Et elle s'en allait de plus en plus loin en direction du couchant, et ce, jusqu'à arriver au-dessus d'un drôle d'endroit. Elle planait très haut dans le ciel et personne ne pouvait la voir depuis le sol.
    Le paysage qu'elle survolait était constitué d'un regroupement de constructions – une ville. Chaque construction était faite d'un matériau qui lui paraissait très dure, semblable à de la roche, à la différence près, qu'il était d'une belle couleur blanc crème.
    Elle observa un moment ce curieux paysage. Elle y voyait des êtres qui avançaient sur leur pattes postérieures, les antérieures pendant inutilement sur les côtés. La jeune dragonne se demandait comment ils faisaient pour conserver leur équilibre en étant seulement sur deux pattes. Pour elle, ce ne serait même pas un problème de se tenir ainsi, car elle avait ses ailes et ses queues pour conserver son équilibre, mais eux, comment faisaient-ils ?
    Elle choisit de laisser ce problème de côté, pensant que ce n'était pas le plus important, et se contenta d'observer ces êtres. Et, toute à son observation de ce nouveau peuple, elle ne vit pas le temps passer. Quand elle revint sur terre – au sens figuré – elle constata que le soleil se couchait à nouveau. Elle sentit aussi la fatigue qui commençait à poindre dans les muscles de ses ailes et la faim qui se faisait sentir.
    Battant puissamment des ailes, elle s'éloigna et partit chasser. Puis elle s'installa pour dormir, ses écailles noires placées dans la direction d'où viendraient d'éventuels personnes. Ainsi, elle se fondait à merveille dans la nuit.
    C'est le lendemain qu'elle eut une grande surprise. En se réveillant, elle vit l'un de ses êtres qui marchait sur deux pattes tout près d'elle et qui l'observait dans la lumière du petit matin. Elle n'avait pas bougé durant la nuit, de sorte que l'humain, car c'était un humain, ne voyait que son côté noir. Mais en revanche, il distinguait très bien l'aspect de la dragonne et avait deviné qu'elle était un membre de ces créatures majestueuses. Il ne semblait pas avoir peur, mais Daiya se dit que si elle faisait le moindre mouvement et que l'autre moitié de son corps apparaissait, il aurait peur, comme tous les autres qu'elle avait déjà rencontré, qu'elle que soit l'espèce à laquelle ils appartenaient. Ce dernier tenta de communiquer avec, mais Daiya ne comprenait pas ce qu'il disait. Elle ne connaissait pas son langage, mais, hormis sa mère, il y a longtemps, personne n'avait voulu communiquer avec elle. Elle cligna de son œil noir pour indiquer qu'elle avait entendu et l'humain, comprenant son geste, continua à parler dans son étrange dialecte.
    Tout ceci était nouveau pour elle et elle ne savait pas comment réagir vraiment. Mais c'est ainsi qu'elle commença à apprendre le langage des hommes et des elfes. Petit à petit, elle apprit à manier cette autre forme de communication et à parler avec ceux qui osaient d'approcher d'elle.


    Chapitre 4:
    Aujourd'hui

    Daiya avait apprit rapidement à parler comme les humains et les elfes. Ele avait aussi apprit, si tout du moins on peut parler d'apprentissage pour cela, à cracher du feu. Et maintenant, cent vingts ans plus tard, elle est capable de maintenir sa flamme plusieurs minutes.
    Au cours des années, elle avait croisé la route de beaucoup d'humains et d'elfes. Mais aucun ne s'est attardé bien longtemps en sa compagnie. Son apparence les effrayait tous. Mais elle avait apprit à vivre avec sa différence et cela ne la dérangeait plus autant que quand elle était jeune. Au fond d'elle, elle espère toujours trouver une personne qui ne fuirait pas devant elle, mais elle préférait attendre que cette personne vienne au lieu de la chercher. En attendant, elle vivait comme un être libre. Elle chassait quand elle avait faim, dormait quand elle était fatiguée, volait libre comme l'air. Voilà à quoi se résume sa vie aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eragon.superforum.fr
avatarIlladon
Membre du Staff


Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 26
Race : Elfe
Ville : Neutre
Date d'inscription : 01/06/2007

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Kenren [Voilà mais c'était un effort difficile et épuisant T.T]

MessageSujet: Re: Daiya [Terminée]   Ven 10 Juil - 16:07

Très belle présentation, validée ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatarDaiya



Féminin
Nombre de messages : 95
Age : 28
Race : Je suis une Majestueuse Dragonne, Sauvage et Solitaire
Armes : Mes crocs, mes griffes, mes flammes
Ville : Neutre, je n'ai pas de camp
Date d'inscription : 10/07/2009

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Athénaïs, la personne qui n'a pas fui devant moi

MessageSujet: Re: Daiya [Terminée]   Ven 10 Juil - 16:08

Merci^^

Daiya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eragon.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daiya [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Daiya [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - :: LE REGISTRE :: présentations :: validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit