AccueilS'enregistrerConnexion

Venez vous faire déclarer et choisir votre armée dans CE SUJET !

Les groupes par armée sont crées ! Si vous n'avez plus de groupe ou pas le bon, il vous sera demandé de vous rendre dans le sujet ci-après rapidement.


Partagez | 
 

 Leshran... { . Validé . } { . Humain du Mal . }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Leshran... { . Validé . } { . Humain du Mal . }   Sam 18 Avr - 9:55

I. VOTRE PERSONNAGE



    Nom : Kelsh


    Prénom : Leshran ( non, ne léchez pas ran >< )


    Surnom éventuel : Qu'est-ce que j'en sais moi ?


    Age : 15


    Race : Humain du maaaal *_*


    Dragon/Dragonnier : Pas encore :cry:


    Magie ? : Naon :( je chercherais un prof plus tard Smile


    Physique du personnage : Leshran possède, du fait de son jeune âge, les traits relatifs aux enfants : des boutons d'acné de ci de là, une voix muant depuis si peu de temps qu'il n'arrive pas à la contrôler et des apparitions subites d'errections... Mais ne nous attardons pas sur ce détail. Il mesure aux alentours de 162.4 centimètres - aux alentours, notez bien ! -, taille l'amenant dans les basses moyennes mais sans lui valoir les qualificatifs de nain, de nabot ou d'autres synonymes. Il pèse cinquante et un kilogrammes. Ses cheveux sont assez longs pour un être mâle et sont d'un blond tendant légèrement vers le brun-roux au niveau de la nuque. Son œil droit est régulièrement rougeâtre, car lorsqu'il essaye de tirer avec son arbalète, il doit clore l'autre œil et ne pas cligner avec celui de droite le temps de la visée. Cela amène les veines des yeux à saillir, car la visée de notre jeune homme reste très limitée. Son nez est assez petit, quoique pointu, et ne lui permet pas de sentir les odeurs avec une grande acuité. Lorsqu'il ne les clox pas pour tirer, ses yeux sont bleus.
    Quant aux habits, il enroule généralement un foulard rouge autour de son cou et protège son ventre avec une cage thoracique - de sanglier d'après ce qu'il a pu comprendre du forgeron à qui il a volé ce joujou - et une légère protection en cuir noir bordé de fer et maintenu à la ceinture par une petite figure en bronze et os. Ses abdos restent à l'air libre lorsqu'il se vêtit ainsi. Des épaulières en acier recouvrent - vous l'avez deviné - ses épaules. Ses bras sont recouverts de gantelets de cuir tandis que sur le haut de ses mains reposent des pointes osseuses lui donnant une impression animale. Même si certaines personnes qu'il croise craignent le contraire, ces os ne peuvent pas être utilisés à la manière des lames dans les mains naines, elles sont bien trop fragiles. Ses jambes sont la plupart du temps couvertes d'un pantalon en cuir de sanglier et ses pieds de chaussures en peau de daim dont les semelles sont de cuir de bœuf. Dans son dos est placé un carquois rempli de carreaux ainsi qu'une arbalète pendant à sa ceinture.


    Caractère du personnage : Il y a beaucoup de choses à dire sur ce qui se passe dans le cerveau de Leshran. Le trait le plus visible est sans doute sa naïveté, telle qu'elle en devient touchante. Il croirait un homme qui lui dit que si il s'enfonce un couteau dans la gorge alors il monterait en grade. Certes, il monterait aux cieux, mais monter en grade... Ensuite, on peut remarquer son courage, qui, mêlé à sa naïveté et un cœur gros comme tout donne une certaine témérité qui l'envoie se jeter dans la gueule du loup pour empêcher que celui-çi ne fasse du mal à un ami, alors que cet ami pouvait terrasser sans difficultés le danger en question. Mais, derrière ce sens du service suicidaire, il a encore la curiosité de la jeunesse ainsi qu'une gigantesque soif d'apprendre, que le métier qu'il veut faire risque de ne pas combler. Par ailleurs il est bon camarade, en tout cas avec la patrouille dont il fait partie, et la solitude est une des choses qui lui déplait le plus. Il est aussi doté d'un bon sens de l'humour, d'un grand sens de la répartie et d'une grande rancune.


    Histoire : Les parents biologiques de Leshran furent un père humain du nom de Georges et une humaine dont le nom fut à jamais inconnu pour l'adolescent. La seule chose que son père lui ait dit était que la femme était jeune et que son emploi revenait à vendre son corps pour quelques nuits, ou péripatéticienne. Son père trouvant les atouts physiques de la jeune demoiselle indéniables la paya une soirée, mais les conséquences de cette soirée se firent lourdement payer neufs mois plus tard, en juillet, quand la mère le déposa sur le seuil de la maison de son père avec un petit mot expliquant tout ce que lui, petit enfant de dix-sept heures, faisait sur le parvis d'une porte. Vous imaginez la peur de son père : il allait devoir s'occuper d'un enfant, seul, lui qui était solitaire et dont le métier de fermier ne lui laissait pas le temps d'apprendre les choses à un bambin ? Il eut d'abord l'idée de tuer l'enfant, mais repenser à la soirée pour le moins plaisante et aux longs mois de douleur que la mère avait du subir le dissuada, et il sacrifia toutes les récoltes d'orge de la saison pour chercher une nourrice, une femme ou autre chose qui pourrait s'occuper de l'enfant. Un jour de fin d'aout, alors qu'il se saoulait en se demandant si quelqu'un allait vraiment pouvoir s'occuper de l'enfant - enfant qui reposait dans ses bras -, il croisa une femme, la trentaine, qui eut la bonté de se demander ce que pouvait bien faire un petit bout de chou comme ça dans une taverne.
    Elle alla chez l'homme pour éduquer et s'occuper du jeune enfant. Une fois, deux fois, les deux adultes se méfiaient mutuellement. Trois fois, quatre fois, il décidèrent de manger ensemble. Cinq fois, six fois, ils placèrent leurs chaises côtes à côtes. C'est ainsi que, alors que le petit bébé entamait tout juste sa deuxième année, la femme décida d'habiter chez le fermier, ramenant au passage un enfant de sept ans dont le riche père avait donné l'accès à la pension écolière. Les dix années qui suivirent se déroulèrent sans incident pour le couple.


    Leshran avait onze ans depuis huit mois, et il jouait aux osselets avec son "demi-frère" -tel qu'ils aimaient s'appeler, quoique que n'ayant pas de liens de parenté avec lui- une demi-douzaine d'années plus âgé que lui. Il s'appelait Louis. Leshran aimait bien que son prétendu grand frère lui explique la vie, les choses, pourquoi telle fleur poussait là et pas là... Leshran, trop pauvre, n'avait pas eu la chance d'aller à l'école. Louis l'avait quittée à quatorze ans. Il y avait appris les lettres, les chiffres, les noms des fleurs, l'histoire de l'Empire, le patriotisme, la géographie... Et avait transmit un peu de son savoir à Leshran. Celui-çi s'arrêta d'ailleurs. Deux silhouettes à cheval arrivaient vers eux, qui s'étaient mis en travers du chemin menant à la ville de Dras-Leona.


    -Oh! Regarde ! S'exclama le gamin.

    Son "demi-frère" tourna la tête et plissa les yeux, le soleil de mai tapait fort ce jour-çi. Il vit l'astre du jour se refléter un instant contre une plaque métalliques, entendit l'écho d'un ordre. Il resta là quelques secondes, tandis que les deux cavaliers se rapprochaient. Au final, il les reconnut.


    -Eux, ce sont des soldats de l'Empire, ceux qui garantissent la paix dans le pays... Je me demande ce qu'ils font ici. Nous n'avons pourtant pas commis de crimes... Serait-ce ?

    Sur ce, il fonça dans la maison, laissant son apprenti en plan, et claqua la porte derrière lui. Le gamin resta la, les jambes en tailleur, et attendit les deux soldats. Il avait entendu tant de bien de ces gardiens de la paix... Au grand plaisir de Leshran, l'un d'eux daigna lui toucher deux mots.

    -Dégage, morveux ! aboya-t-il. Il est où Louis ? T'as dix secondes pour répondre.

    Même sans menace, Leshran leur aurait volontiers indiqué où était son ami. Il l'imaginait déjà avec les deux guerriers, en train de montrer toute son intelligence, et le coin de sa tête le plus perspicace voyait son demi-frère avec une grande lance en train d'empaler les monstres du nom de l'ACB. Il voyait les exploits héroïques de son demi-frère sur le champ de bataille, les dizaines de morts qu'il infligerait, et il n'était pas loin de se dire qu'un dragon éclorait pour lui.

    -Au deuxième étage de la maison, la troisième chambre à... Heu... Gauche... Enfin c'est bien ça la gauche, dit-il en montrant sa main droite.

    Les deux soldats continuèrent leur chemin. Quand ils passaient devant Leshran, celui-çi se rendit compte, non sans étonnement, qu'il y avait un troisième cheval attaché par des cordes aux deux autres. Ils laissèrent leurs chevaux brouter l'orge.
    Le môme entendit des coups, des pleurs, des suppliques, des ordres. Il n'y comprenait rien. Mais alors rien du tout. Après un cours laps de temps, les deux hommes sortirent de la maison, avec leurs épées étincelantes dégainées, leurs oriflammes brodés d'or et tout le tralala. Cette vision resta longtemps dans l'esprit du petit enfant et il regarda qu'à peine le regard suppliant de son "demi-frère" qui était encadré par les deux combattants et dont pieds et poings étaient liés. Cette vue hanta le petit enfant de longues années. Années où par ailleurs il ne vit pas Louis, mais il commençait à comprendre que le combat serait toute sa vie, ainsi que toute sa mort.


    Puis arriva l'été de sa treizième année. Un massacre. Une nuée de sauterelles avait élu domicile dans les champs de son père, réduisant à néant les récoltes de toute une année en à peine trois jours. Plus de récolte = plus d'argent ; plus d'argent = plus de nourriture : plus de nourriture = famine. C'est ainsi que raisonna son père. Ils se rationnèrent. Une semaine, cela alla, deux ce fut difficile, trois ils ne purent plus.

    Le petit cœur de Leshran battait si fort qu'il se demandait s'il n'allait pas se faire repérer. Les lieux étaient sombres, mais la lune et la chance l'aidaient à se repérer dans la bâtisse. Il se trouvait dans la maison du forgeron, dans sa forge. Il ne savait pas quelle tête allait faire son père en comprenant ce que faisait le jeune adolescent, mais le moment n'était pas aux questions. Ses pas légers se dirigeaient de ci de là, indécis. Au final, ses petites mains tombèrent sur la corde d'une arbalète, le manche en bois et en tendons, un carquois proche... L'enfant retint sa respiration, enfila le carquois bourré de carreaux, prit l'arbalète dans sa main. Il se dirigea vers la porte. Bloquée, il s'est doutait. C'était d'ailleurs pour ça qu'il était passé par la cheminée. Un carreau était armé dans l'arbalète. Leshran se questionna. Etait-ce bien intelligent ? Etait-ce suicidaire ? De toute façon, il n'avait pas le choix, il devait partir de là. Il ferma son œil gauche, regarda la serrure, souffla un grand coup. Appuya sur la gâchette. Le carreau sortit en trombe de l'arme et fila se fracasser contre la serrure, qui explosa littéralement sous le choc. Le bruit fut terrible. Le jeune adolescent s'enfuit sans demander son reste, alla chez lui et attendit. Rien ne vint durant la nuit blanche qu'il fit ensuite.

    Le lendemain, ainsi que le surlendemain et le jour qui suivit ce même jour, il alla dans un bois proche. L'arbalète, à condition de réussir à s'approcher de sa proie, ne laissant pas le temps aux animaux de réagir une fois que les carreaux étaient tirés. Mais, si le tir était raté, Leshran n'avait pas le temps de réarmer son arme que déjà les animaux étaient partis. Ce ne fut que le quatrième jour qu'il réussi à attrapper... Un cerf ! Rien moins que ça. Son père fut partagé entre la hargne de voir son fils voleur et les compliments pour pouvoir manger à sa faim. Ce fut la famine qui l'emporta.
    Le jeune arbalétrier continua ses balades forestières, même après la reprise des récoltes, et il se passa encore beaucoup de temps avant que rien de grave ne se produise.

    Finalement, une saison avant que sa vraie histoire ne commence, il attrapa un sanglier mais, la période des récoltes ayant débuté avec abondance, alla le vendre à un boucher. A peine deux minutes après que le vendeur de chair ne l'ai mit en vente, des soldats vinrent emporter la viande sans dépenser le moindre centime. Leshran, admiratif, attendit la nuit, restant en ville, et alla chez un forgeron et un tanneur pour leur placer l'arbalète sur le crâne et les obliger à lui donner les armures et vêtements qu'il porte désormais ( voire physique ). Il rentra chez lui en se faisant petit, prétexta une histoire loufoque à son père, cacha ses biens sous son lit et attendit. Il passa deux mois dans l'attente puis vit enfin, au loin, une troupe de guerriers partir en mission. Il mit ses armures sur son petit corps et courut vers eux, les suppliant de les accepter dans leur troupe. Ils furent d'abord apathique mais l'apparence de l'adolescent les dérida, et ils acceptèrent de le faire entrer dans leur troupe, moyennant un salaire dérisoire.




    Objet particulier :




II. VOUS



    Prénom : Lapin.
    Age : 14*45+96²/(1/0.12*0.21)-([48/89*7*]32)/10 ( calcul effectuable au dixième près et donnant le nombre d'années entière que j'ai vécu, si on ignore les multiples nombres après la virgule >< )
    Avez vous lu le règlement ? [ Okay bay Contak]



Dernière édition par Leshran le Dim 19 Avr - 18:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: T   Sam 18 Avr - 9:58

Hey Salut salut!

Alors voilà encore une fois j'applique les traditions!
D'abord je te souhaite la bienvenu et ensuite!

(Elle sont la tarte)!

SPLASH !! (Elle lui lance à la figure!)

Il faut le prendre mal tout le monde y a droit! :lol:
Bon bien ... Bon jeux sur le fofo! XD
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Leshran... { . Validé . } { . Humain du Mal . }   Sam 18 Avr - 10:02

Et Lesh' sortit son arbalète, un plaça un pot de crème et, rancunier, lui balança dans la tête avec la technique que confère l'habitude =D

Mirki, je me demandais si ce serait toi ou Zark Smile

PS : C'est mon troisième perso
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Leshran... { . Validé . } { . Humain du Mal . }   Sam 18 Avr - 10:05

Bon ... (Elle s'essuie le visage!)

Bah ... C'est pas grave ... Je remettrais ça!
XD

Bon bah ... Pour la 5e fois bienvenu et bon jeux!
Et ... Normalement t'es qui sur le fofo?

Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatarGaïa
Membre du Staff


Féminin
Nombre de messages : 4205
Age : 25
Race : Humaine
Armes : Mon épée Minaë
Ville : Nul part.
Date d'inscription : 23/07/2008

Feuille de personnage
Song thème: Your Song - Ellie Goulding
Relation(s): Saithy - Ashu - Nayiiiii - Niime - Auron - Zara - Yuniie - Esbrouffe - Laya - Osthato & plein d'autres encore =)

MessageSujet: Re: Leshran... { . Validé . } { . Humain du Mal . }   Sam 18 Avr - 10:14

Pas de Flood attention.
Vu que je sais qui tu es si tu flood je te tue =DDDD
Sinon il n'y a rien a redire c'est parfait T.T
Tu as bien fini ?


TWIKS DEVIENT GAÏA

mes codes couleur : #61384d ( pour Twiks ) et #00858a (personne avec qui je RP), #e87aa3 (pour les femmes), ainsi que #63cc96 et #94b5e0 ( pour les PNJ )
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Leshran... { . Validé . } { . Humain du Mal . }   Sam 18 Avr - 10:17

Nan, j'ai pas fini, il me reste... Allez cent cinquante lignes :D Je vais essayer de résumer un peu sinon ça va pas entrer dans la page =)

PS : Le dit pas Twiksy steup =D


EDIT : on va dire que ça ira Smile je pourrais faire le double mais sinon personne va vouloir lire ><
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Leshran... { . Validé . } { . Humain du Mal . }   Sam 18 Avr - 10:36

Quelle excellente présentation, je me demande qui tu peux être... Enfin je sais mais comme t'as pas l'air de vouloir je le dirais pas ><

Je me demande si j'ai le droit de te valider...

Allez je te dis Validé =)
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Leshran... { . Validé . } { . Humain du Mal . }   Dim 19 Avr - 17:00

L'age ne convient pas. Ca fait que tu as à peu près la taille d'un enfant de 4 ans...
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Leshran... { . Validé . } { . Humain du Mal . }   Dim 19 Avr - 18:42

Bon voilà, je suis un humain =) On va dire que personne se rend compte que les oreilles de mon vava sont pointues =D

Quoi d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leshran... { . Validé . } { . Humain du Mal . }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Leshran... { . Validé . } { . Humain du Mal . }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - :: LE REGISTRE :: présentations :: validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit