AccueilS'enregistrerConnexion

Venez vous faire déclarer et choisir votre armée dans CE SUJET !

Les groupes par armée sont crées ! Si vous n'avez plus de groupe ou pas le bon, il vous sera demandé de vous rendre dans le sujet ci-après rapidement.


Partagez | 
 

 Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]   Ven 16 Mai - 9:48

RPG :

Nom : Novan

Prénom : Alix

Surnom éventuel : Lili

Age : 20 ans

Race [/humain/elfe/ nain/ombre...]: Humaine

Dragon/dragonnier : /

Magie ? : Elle ne la pratique pas.

Physique du personnage ( 3 lignes completes) :

Alix n'est pas très grande, elle serait plutôt ce qu'on apelle "de taille moyenne" mais celà ne l'handicap pas le moins du monde. Elle est assez fine, environ 50 kg pour 1m65. Ses yeux sont d'un vert éclatant et ses cheveux d'ordinnaire brun s'éclairsissent avec le soleil.
Ses muscles sont développés mais pas très apparant. Ses énnemis se trompent d'ailleurs sur son cas car lorsqu'ils la voit il ne se méfient pas réellement. Elle en tire un grand avantage.
Elle a un tatouage sur le bras gauche représentant un symbol ancien.

Caractère du personnage ( 2 lignes completes) :

Alix est une jeune femme très éffrontée, elle ne supporte pas qu'on lui donne des ordres. Lorsque c'est le cas et que ceci n'a pas lieu d'être elle s'emporte très facilement. Elle a toujours eu un problème avec la hierarchie et surtout l'autorité. C'est ce qui a fait d'elle une jeune femme plutôt solitaire.
Elle a un tempérament de feu qui vous aurez tout le plaisir de découvrir dans le "jeu".

* Qualités* : - Très agile, juste, fidèle et bonne guerrière
* Défauts* : - Désobéissante, imprévisible, lunatique. Elle fonce et réfléchit après. Son principal handicap : Son jeune âge

Histoire (6 lignes completes) :

Ce matin de décembre l’air était glacial et vent frappait les âmes tel un violent coup de massue. Il n’y avait pas un chat dehors et les lueurs des chandelles se reflétaient sur les carreaux embués des fenêtres des maigres habitations du village de Cornak. C’était un petit village de pêcheur, situé sur les bords de mer, en Alagaësia.
Cornak était tellement petit qu’il n’était pas répertorié sur les cartes du pays.
Il était 5h00, l’heure où d’ordinaire les pêcheurs se regroupent sur le port afin de partir en mer mais ce matin là une épaisse couche de neige recouvrait entièrement le paysage. Les routes étaient impraticables et la mer gelée. Impossible donc de partir en mer. Certains étaient totalement coupés du monde extérieur, restant cloîtrés chez eux, attendant que les éléments veuillent bien s’apaiser.
Une journée sans pêche était dramatique pour ce petit village qui ne vivait quasiment que des ressources de la mer. Il y avait certes bien quelques élevages mais rien de très conséquent. La terre était trop sèche pour la cultiver. Les hommes se rendirent donc à l’église afin d’adresser une prière au tout puissant. Il le prière de faire disparaître la neige mais surtout la glace qui les paralysaient totalement.

Et bien c’est jour que la petite Alix Novan choisi de voir le jour, dans une petite ferme reculée du village. Bien sur l’accès y est impossible, toutes les routes étant bloquées par la mer.
Lorna Novan, femme de Barold le pêcheur fut emprise de contractions ce matin là. Son mari avait quitté la maison une heure plutôt pour rejoindre les autres pêcheurs au port, elle se retrouvait donc seule, sans aucun moyen de communication, complètement coupé du monde.
C’est ce jour là, plein d’embûches que la petite Alix a choisi de voir le jour, déjà très entêtée.

Le travail commença et la douleur commença à la ronger petit à petit. Elle hurlait mais personne ne pouvait l’entendre. Dehors la neige retombait de plus belle, contraste déroutant avec le sang qui s’écoulait de Lorna. La souffrance devenait de plus en plus insupportable à mesure que les heures passèrent. Ses heures de solitudes qui furent les dernières de sa vie. Lorna avait 22 ans lorsqu’elle donna la vie à Alix en perdant la sienne. La petite Alix avait fini par sortir du ventre chaud de sa mère. Celle qui lui avait consacré son dernier souffle. Le bébé se retrouva seul, nu, au beau milieu d’une pièce froide et sans vie, accrochée à sa mère par un lien mortuaire, son cordon ombilical qui n’avait eu personne pour le couper et défaire se lien qui uni une mère à son enfant.

La petite Alix poussa son premier cri et perça le silence sourd de la pièce. Elle n’eu pour écho que le vide, la mort. C’est alors qu’une présence chaude vint se coller à elle et nettoyer le sang sur son petit corps. Cette présence ce n’était pas sa mère mais Ikar, le chien de la famille, un magnifique Border Collie noir et blanc. Alix ne le savait pas encore mais ces précieuses secondes encreraient leur relation à jamais dans une amitié très profonde. Ikar lui avait sauvé la vie. Il resta près d’elle jusqu’à la tombé de la nuit, lorsque la porte s’ouvrit avec fracas laissant entrer Barold. Qu’elle ne fut pas son effroi en découvrant sa femme inerte, sans vie.

Ce n’est qu’en s’approchant, faiblement, les larmes aux yeux qu’il découvrit la petite fille bien emmitouflée dans les poils du chien qu’il comprit qu’il arrivait trop tard. Lorna avait donné sa vie pour celle d’Alix. Depuis ce matin de décembre Barold ne fut plus le même.


Les années passèrent et Alix grandit. Son père ne s’occupait que peu d’elle voyant dans ses yeux le regard de sa femme. Cependant Alix ne manquait de rien si ce n’est d’un peu d’amour paternel. Ikar lui était toujours près d’elle, chien fidèle mais surtout le meilleur ami de la petite fille. Il ne se quittait jamais. Lorsque Alix allait à l’école il l’attendait patiemment jusqu’à ce qu’elle en ressorte. L’enfant parlait peu et beaucoup la trouvait étrange mais elle n’en avait cure. Elle avait sa petite routine quotidienne. Son père avait réduit les sorties en mer pour s’occuper un tant soit peu de sa fille malgré la souffrance qu’il endurait en la voyant. Alix le sentait mais ne lui en voulait pas. Elle savait, Barold lui avait expliqué lorsqu’elle l’avait supplié. Alix souffrait de cette distance mais elle le cachait, s’évadant avec Ikar pendant des heures.

Alix grandissait et ressemblait de plus en plus à Lorna. La vie devint difficile chez les Novan. Barold reprit la pêche intensive et n’était plus à la maison que trois jours par semaine. Le reste du temps Alix était seule. C’est à partir de ce moment là qu’elle développa ce côté de sa personnalité. Barold s’en voulait de la délaisser mais la regarder lui était devenu insupportable.
L’adolescence fut le cap le plus difficile à franchir pour Alix. Le regard des garçons avait changé et il se posait sur elle comme des brûlures. Cela la gênait beaucoup. Elle les évitait du mieux qu’elle pouvait. Elle avait d’ailleurs quitté l’école pour se consacrer à son passe temps favoris, le tir à l’arc. Elle s’en était confectionné un avec des branches et passait des heures à s’entraîner sur des cibles inertes parfois mobiles lorsqu’il fallait ramener de la viande pour le repas. Son habileté manuelle lui avait également permis d’apprendre à manier le bâton ainsi elle devint experte dans le domaine. Barold lui ne voyait pas cela d’un très bon œil. Sa fille arrivait à l’âge où beaucoup d’entre elle était déjà mariés mais elle ne semblait pas s’intéresser à ce genre de chose et encore moins aux garçons. Pire même puisqu’elle les fuyait comme la peste.

Le jour de ses 16 ans fut le pire de toute sa vie de jeune fille. Ikar qui se faisait vieux mais qui pourtant la suivait toujours partout s’était éteint dans la nuit. Elle l’avait veillé jusqu’à son dernier souffle. Il avait été là pour lui sauver la vie, elle l’accompagnait dans la mort. Pour la première fois de sa vie Alix se sentit seule et abandonnée. Mais le malheur n’arrive jamais seul. C’est aussi ce jour là que son père Barold épousa Lucinda, une femme d’une beauté rare mais d’une cruauté sans faille envers la jeune femme. Lucinda avait une fille du même age qu’Alix, Mira, une vraie peste qui lui pourrissait l’existence du mieux qu’elle pouvait. Barold fermait les yeux et Alix souffrait en silence. Ikar n’était plus là pour prendre soin d’elle. Elle était seule, vraiment seule et si triste.

Sa nouvelle belle mère avait emménagé chez eux avec sa peste de fille. La cohabitation ne se passait pas très bien et Alix passait le plus clair de son temps dans la forêt ou bien aux écuries avec Bucéphale, le magnifique étalon noir de Mira. Elle ne s’en occupait d’ailleurs pas le moins du monde ce qui avait le don d’énerver Alix. Une complicité naquit entre l’étalon et la jeune femme. Certes il ne remplacerait pas Ikar mais c’était un compagnon très agréable. Alix n’avait cependant pas le droit de le monter. Bucéphale passait son temps enfermé dans son box ou son enclot puisque Mira en avait peur mais elle refusait qu’Alix s’en occupe, pas fierté probablement ou tout simplement pour la faire ch**r.
Bien sur Alix ne se privait pas dès que Mira et sa mère avait le dos tourné. Barold lui ne s’en mêlait pas, il ne se mêlait jamais de rien d’ailleurs et délaissait sa fille qui ressemblait chaque jour un peu plus à Lorna, sa mère.

La vie continua ainsi pendant deux années. Alix continuait de s’entraîner au tir à l’arc et au bâton de combat et devenait de plus en plus forte. Elle était toujours très solitaire et n’avait pas vraiment d’ami en dehors de Bucéphale. Barold avait laissé tomber tout espoir de la marier un jour. Mira, elle était déjà promise et le mariage était prévu pour le mois de juin de cette année. Les jours passèrent et les relations entre Alix et le reste de la « famille » se dégradaient de jour en jours. La cohabitation ne semblait plus être possible.

Alix avait à présent 18 ans. Le mariage de sa « sœur » s’annonçait. Les cloches résonnaient dans tout le village et environs et les gens s’apprêtaient vers l’église pour célébrer la noce de la « fille » de Barold et d’Anton D’Arglès, le fils du maire ; un très bon partie. Tous avaient le sourire, le soleil et la chaleur ambiante ne faisait qu’amplifier le bien être des convives et des mariés. Alix elle était en retrait du cortège. Bien sur elle aurait souhaité être ailleurs mais Barold l’avait forcé à venir plus ou moins violement. C’était la goûte d’eau qui fit déborder le vase pour la jeune femme.
Lorsque tout le monde fut rentré dans l’église elle se retourna et partit en courant vers la ferme. A bout de souffle elle grimpa jusque dans sa chambre, se déshabilla et jeta la robe qu’on l’avait obligé à porter par la fenêtre. Elle attrapa un sac en lin et y fourra quelques affaires, le médaillon de sa mère, le collier d’Ikar, quelques vêtements et de la nourriture. Elle se changea bien sur, enfila une tenu plus apte pour la route et couru à nouveau mais cette fois en direction des écuries. Bucéphale y était encore une fois enfermé et hennit en la voyant arriver. Elle lui souri puis ouvrit son box. En deux secondes elle lui mit son harnais, pas de selle, il n’aimait pas ça. Elle attrapa ses armes et grimpa sur l’étalon. Tous deux partirent aux galop, sans se retourner et quittèrent ce village et ses habitants pour toujours.

Pour la première fois depuis la mort d’Ikar, Alix se sentit libre et heureuse. Bucéphale et elle parcourèrent les route d’Alagaësia sans jamais se fixer d’attache. La jeune femme a eu le loisir d’améliorer ses méthodes de combat grâce aux rencontres qu’elle a pu faire. Il lui ai même arrivé de se battre et même si la victoire n’était pas toujours présente elle restait en vie.

Voilà maintenant deux ans qu’elle parcourt les routes en compagnie de Bucéphale. Ces deux années l’ont faites mûrir beaucoup plus qu’elles n’auraient du mais le plus important c’est qu’Alix était heureuse et mieux encore n’avait aucun regret ni remord.


Objet particulier :

Alix se bat la plus part du temps avec un grand bâton de combat. Les deux extrémités sont recouverte de fines cordes tressées pour un meilleurs impact. Elle a également un arc dont elle ne se sépare jamais et bien évidement des flêches. Elle n'a pas d'épée et lorsqu'elle en a besoin elle se débrouille toujours très bien pour en trouver une sur un cadavre ou bien elle la vole tout simplement.
Elle se contente d'une dague qu'elle accroche à sa ceinture.

Hors RPG :

Prénom : Elodie

Age : 22 ans

Avez vous lu le reglement ? Bah pourquoi faire


Dernière édition par Alix Novan le Sam 17 Mai - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarKadaj



Masculin
Nombre de messages : 1026
Age : 27
Race : Humain
Ville : Mauvais! Jusqu'aux racines des cheveux xD
Date d'inscription : 10/12/2006

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Un certain petit roux qui me fait rêver...

MessageSujet: Re: Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]   Ven 16 Mai - 15:19

Bienvenue, tout est parfait je crois, et surtout j'ai hate de lire ton histoire^^

esperant que tu finisses bientot et que tu te feras vite validé^^
Revenir en haut Aller en bas
http://bleach-rpg.nice-forum.net/index.htm
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]   Ven 16 Mai - 17:20

Bienvenue ^^ comme la dis kadou tout est bon Razz ^^ manque plus ton histoire ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]   Sam 17 Mai - 9:19

ça arrive ça arrive ^^, je veux qu'elle soit parfaite XD
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]   Sam 17 Mai - 10:28

Bienvenue ^^.
C'est très agréable à lire, il ne manque plus que l'histoire xD.

Bon jeu, bon rp et amuse-toi bien Wink.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]   Sam 17 Mai - 10:52

Merci beaucoup, je suis entrain de terminer l'histoire je pense la mettre en ligne bientôt.

Voilà! C'est peu long mdr je m'en suis pas rendu compte. J'espere qu'elle vous plaira.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]   Sam 17 Mai - 12:00

welcomeuh!!!!!!!!!!!!!!!!!
j'espere faire des rp avec toi
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]   Sam 17 Mai - 12:09

Merci zinaida, quand tu veux pour les RP ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatarMelnor



Masculin
Nombre de messages : 878
Race : Elfe
Date d'inscription : 22/11/2006

Feuille de personnage
Song thème:
Relation(s): Yuna, Findel, Valinor, Elix, Esbrouffe, Kadaj, Kenren, Illadon, Laelyan et sûrement d'autres que j'ai oubliés. J'ai la mémoire courte >.>

MessageSujet: Re: Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]   Sam 17 Mai - 12:35

Bienvenue!

Tout est parfait, très belle présentation =D

Validée!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alix Novan - Humaine [Validée=>Humaine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - :: LE REGISTRE :: présentations :: validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit